Psychanalyse-Paris.com Abréactions Associations : 8, rue de Florence - 75008 Paris | Tél. : 01 45 08 41 10
Accueil > Bibliothèques > Bibliothèque Psychiatrie > Le Pangymnastikon : introduction

Daniel Moritz Schreber

Le Pangymnastikon : introduction

Traduit de l’Anglais par Agnès Sofiyana et Christophe Bormans

Date de mise en ligne : samedi 31 janvier 2004

Langue de cet article : English > The Pangymnastikon : Introduction

Le Pangymnastikon. De tous les exercices de gymnastique praticables par l’apport d’un unique appareil, comme moyens les plus simples pour le développement complet de la force et de la résistance musculaires. Par Daniel Moritz Schreber, directeur de l’établissement de gymnastique médicale de Leipzig. Illustré avec 107 coupes de bois.
- Introduction.

Introduction

Nous accueillons la gymnastique allemande comme une renaissance des plus sérieuses de l’esprit antique et nationale allemand. Pendant de longs siècles d’âges sombres, l’âme germanique a lutté contre l’ignorance et la superstition, jusqu’à atteindre un point culminant lors de la " guerre de 30 ans " [1], durant laquelle les quatre cinquièmes de la population allemande périt, et d’innombrables villes furent totalement détruites. La nation allemande succomba alors à la pire des issues possibles : la suffocation de sa vie nationale. Jusqu’à l’année 1618, l’esprit national allemand existait encore, bien que ses expressions aient été contenues. Il y subsistait une noble connaissance de la force physique et spirituelle. Cette conscience avait été préservée par les habitudes militaires du peuple.

Chaque maison contenait ses armoiries. Le tir de cible était universel. Les femmes et les enfants étaient devenus des camarades d’armes. La vigueur physique était un objet d’émulation générale. Chaque maison en ville et à la campagne avait sa salle de bains ; des corps constitués supervisaient le bain. Ils étaient connus en tant que “Société des baigneurs”. D’innombrables sports ont été introduits et reçurent le patronage du gouvernement. Les habitudes anglaises actuelles sont, dans une certaine mesure, un reflet de ce que fut la vie allemande durant la période dont nous parlons. De tous ces fleurons de la vie nationale allemande, aucun n’a survécu à cette redoutable guerre. Pendant cette longue période de terreur, ce noble peuple a été accablé par des hordes des tyrans étrangers, qui ont réduit la nation allemande à un peuple flétri, timide, étriqué, souriant et se prosternant devant des étrangers. Un très long temps s’écoula avant que quelques petites flammes commencent à briller parmi les ruines incandescentes, dans lesquelles les profondeurs de l’esprit national de l’ancien temps avaient continué à luire et à rougeoyer. Deux siècles ont passé, avant que la régénération de la vie nationale allemande puisse renaître. Grâce à Dieu, la génération actuelle a croisé le seuil de la nouvelle ère. La nouvelle création a reçu son impulsion la plus noble à travers les travaux inestimables de Gutsmuths, Jahn, Eiselen, Spiess et leurs collègues, qui ont inauguré la révolution gymnastique actuelle.

La gymnastique n’est donc pas une mode éphémère de plus, mais une rénovation, l’anoblissement d’un instinct, ou un germe, issu de la vieille mais encore vigoureuse racine de l’antique vie nationale allemande. L’homme peut satisfaire à des conceptions et des aspirations élevées, mais sans vigueur physique il ne peut que faire la preuve de l’immaturation de sa perfection - tel un arbre qui porterait de sublimes fleurs épanouies, à côté de fruits atrophiés. Ce qui est vrai pour l’individu l’est aussi pour la nation.

Ce que l’école primaire a accompli pour la vie intellectuelle de la nation, le gymnase le complète et l’achève pour sa vie physique. Les sports de champs primitifs et sans but ne suffisent plus. La vie intellectuelle de la nation ayant atteint un niveau plus élevé, la science est exigée pour son développement physique. En outre, les exigences d’une culture intellectuelle plus élevée sont telles - si diverses et absorbantes -, qu’elles n’accordent plus suffisamment de temps pour les exercices primitifs qui appartenaient aux sports de champs.

Le Pangymnastikon

Dans ce travail, il est de mon but de présenter les réclamations et d’élaborer les utilisations du Pangymnastikon, ainsi appelé parce qu’il possède les avantages de tous les autres appareils de gymnastique. Je ne sous-estimerais pas la valeur des autres appareils et modes d’exercice. En tant que président d’un des plus anciens et des plus avancés clubs de gymnastique en Allemagne, et profondément convaincu de l’importance de la variété et du changement permanent des appareils et des exercices, j’offre le Pangymnastikon, non pas comme pleine réponse à la demande du public, mais comme le plus complet “multum in parvo” dans le domaine de la gymnastique, et comme l’appareil le plus admirablement adapté aux vœux de ceux qui ne peuvent se servir des avantages d’un établissement gymnastique. Pour tous ceux qui sont dans ce cas, le Pangymnastikon est une aubaine.

P.-S.

Traduit de l’Anglais par Agnès SOFIYANA & Christophe BORMANS à partir de l’édition de Br Dio LEWIS, M. D., The New Gymnastics (For Men, Women, and Children). With a translation of Prof. Eloss’s Dumb-Bell Instructor and Prof. Schreber’s Pangymnastikon. Ticknot & Fields, Boston, 1864.

Notes

[11618-1648 (N. d. T.).

Partenaires référencement
Psychanalyste Paris | Psychanalyste Paris 10 | Psychanalyste Argenteuil 95
Annuaire Psychanalyste Paris | Psychanalystes Paris
Avocats en propriété intellectuelle | Avocats paris - Droits d'auteur, droit des marques, droit à l'image et vie privée
Avocats paris - Droit d'auteur, droit des marques et de la création d'entreprise