Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Juil 17, 2018 9:17 am



Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 Un espace pour la critique... 
Auteur Message

Inscription: Sam Déc 02, 2006 11:54 pm
Messages: 541
Localisation: Paris17
Message Re: Un espace pour la critique...
religionnaire a écrit:
mfc a écrit:
Bonjour Religionnaire

J'ai trouvé votre post intéressant mais je ne comprends pas où vous voulez en venir.


Où? Et bien nulle part et partout à la fois...
Le Religionnaire a rapidement saisi qu'il est inutile d'essayer de mettre la psychanalyse face à ses impasses (le sort réservé au bien fondé est souvent cruel, par ici ou ailleurs).
Mieux vaut se risquer dans ces impasses et les transformer en boulevards...



Marie souhaite bienvenue à Le Religionnaire sur forum
si Religionnaire aller nulle part et partout à la fois, pourquoi le Réligionnaire tient il tant à son espace ?
http://fr.youtube.com/watch?v=qO0J7O960ls


Dim Aoû 31, 2008 11:13 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: Un espace pour la critique...
religionnaire a écrit:
Au risque d'atténuer la bonne humeur qui règne en ces lieux, le Religionnaire aimerait à vous conter une authentique histoire.
Quelle que soit la morale de cette histoire, elle ne prouvera jamais rien scientifiquement évidemment, mais parfois il faut savoir dire au diable la science.

Il fut donc un temps, il y a quelques années, où le Religionnaire est parvenu à intégrer un cercle de lacaniens (dont il taira le nom), qui se réunissaient régulièrement autour de textes du maitre. L'ambiance qui y regnait n'était pas moins que religieuse, ce qui n'était pas forcément pour déplaire au Religionnaire qui, lui aussi, aspirait à devenir un jour gourou. Les membres impressionnaient (ne pas s'attarder sur le sens de cette phrase), par cette aptitude à pouvoir imaginer, interpréter, et surtout comprendre l'incompréhensible. La question au combien prévisible que le Religionnaire s'est évidemment posé est : Est-ce uniquement de l'hermétisme ou bien ne s'agirait-il pas d'un concours de la logique la plus farfelue, la plus originale, la plus atteinte, qui permettrait alors de briller intellectuellement face aux désormais concurrents?
Un jour, ce fut le tour du Religionnaire de contribuer à l'effort de groupe, et d'amener un texte de sa propre initiative. La tentation était trop forte, vraiment trop forte... A l'époque interne en psychiatrie, le religionnaire choisit tout simplement d'apporter un texte un peu spécial, mais finalement pas tant que ça. Ce texte était celui d'un patient schizophrène, écrit à l'hopital lors d'une décompensation. Ce dernier délirait sur des thèmes ésotériques, philosophiques et retranscrivait le tout à grand renfort de discordance, de néologismes et autres paralogismes.
Le grand soir arriva, et notre petite réunion dura 1 heure de plus que prévu soit à peu près 3 heures... Aucun d'eux n'a officiellement douté, et chacun y est allé de ses propres commentaires, s'étonnant pour la plupart de ne pas avoir pris connaissance de l'existence de ce véritable trésor caché (deux d'entre eux ont trouvé l'auteur trop audacieux mais tout de meme interessant). Ce n'est qu'après avoir été harcelé pour donner des renseignements sur cet illustre auteur que le Religionnaire cracha enfin le morceau. A sa grande surprise, le cercle l'a très bien pris, à la rigolade pour la plupart, mais sans pour autant renier la grande valeur de leurs dires à propos de l'oeuvre, des propos que le Religionnaire ne crois toujours pas avoir réellement compris.
Le Religionnaire en a conclu qu'il était un sacré pervers. Pervers pour sa jouissance bien assumée. Pour le reste, comme il le disait, tout cela ne prouve rien, si ce n'est qu'il oublie un petit détail.
Ce patient, 1 mois plus tard, sorti de l'hopital, revenu dans une réalité plus acceptable par la société, a relu ce texte qu'il a qualifié de "absurde, completement fou, sans aucune signification, doutant meme d'avoir pu le produire". Il venait de s'exclure du cercle des lacanien, à cause de la psychiatrie.
Grand Dieu! Raconter cette histoire est un bonheur sans cesse renouvelé...


Le pauvre ! J'espère qu'il a fait une psychanalyse après... :wink:


En tous cas, affirmer qu'un texte écrit par un schizophrène peut être un "trésor", cela relève du truisme (ou de l'évidence)... C'est souvent très intéressant les textes de malades et c'est aussi avec ça qu'avance la psychanalyse... Si jamais vous l'avez encore, faites-nous en part ! :P


Lun Sep 01, 2008 1:44 am
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: Un espace pour la critique...
am13 a écrit:
Si jamais vous l'avez encore, faites-nous en part ! :P


Gourmand :D

:) mfc


Lun Sep 01, 2008 10:18 am
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 33 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron