Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Dim Aoû 18, 2019 3:06 am



Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 transfert - Projection 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
À propos de “Sibylline”, de bons mots et de Sibylle et Jacques Lacan, en voilà un que j'extrait des 132 bons mots collectionnés par Jean Allouch (Jean Allouch, 132 bons mots avec Jacques Lacan, Littoral, Éd. Érès, Paris, 1988) :

Jean Allouch a écrit:
Une très honorable assemblée est réunie ce jour-là pour célébrer le 80e anniversaire de Ludwig Biswanger. On est en Suisse. Comme Lacan était soudain apparu, on lui demanda de participer au symposium.
- Il est bien évident, répondit-il, que je n'ai rien à dire.

Moyennant quoi, chacun ayant parlé exactement 10 minutes, lui garda la parole jusqu'au point où, après trois quarts d'heure de discours, il en vienne à remarquer que :
- … Eh bien finalement, il avait peut-être bien quelque chose à dire…

C'est alors que Biswanger, qui présidait la séance, lui coupa la parole en disant :
- Je viens d'apprendre quelque chose de très important : le fait de n'avoir rien à dire est le grand secret de l'éloquence.

Lacan fut très enthousiaste de cette remarque. Il l'écrivit aussitôt en énormes lettres sur une feuille à la dimension d'une affiche. Il demanda ensuite à Biswanger, et l'obtint de lui, une signature. Puis disparut avec son trophée.


À vous lire,
cb.


Mer Juil 18, 2007 1:42 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Miss a écrit:


Bonjour Ingrid,

tu dis : "tu n'as pas le droit"
c'est toi que ne te donnes pas ce droit ou c'est elle ?

Et si tu la croisais dans la rue, lui dirais-tu : "bonjour" avec un sourire ?
Est-ce interdit de la considérer comme un individu "ordinaire" ?



Bonjour Miss

Voilà que j'ai été coupée dans mon élan, car je ne pouvais plus accéder au forum, ça a coupé tout à coup.
Huereusement que j'avais d'abord écrit mon message sur word.

Rassure toi ça n’est pas interdit de voir son/sa psychanalyste comme un individu « ordinaire » (pour reprendre ton mot), mais ce que je disais c’est que ce qu’elle ne peut pas faire c’est se placer pour moi autrement que ce qu’elle est en tant que psychanalyste. Elle n’est ni mon amie, ni ma mère…, Même si ça n’est pas le désir qui me manque :oops: , mais c’est bien justement parce que c’est interdit, que je dois me retenir, et j’ai peur aussi.
Aussi, ce que je voulais dire en répondant à Ana est qu’elle ne peut pas me faire part de sa vie et intime de femme, de mère ; quelle soit une bonne ou une mauvaise mère, une bonne ou une mauvaise femme…, ne me regarde pas.
Est-ce que c’est plus clair pour toi ? Mais, n’est-ce pas un peu aussi comme ça avec ton/ta psychanalyste ?

Oui, ça met déjà arrivé deux fois de la croiser par hasard en dehors de chez elle.
Une fois, quand j’allais monter chez elle pour une séance, elle est descendue faire une course urgente de quelques minutes, et je l’ai attendue en bas, et à son retour je suis montée mais pas avec elle dans l’ascenseur bien entendu :oops:
Une autre fois, en partant de chez elle, 5 mn à peu près elle est sortie à son tour, et je l’ai aperçue dans la rue en rentrant chez moi, et elle aussi.
Ca m’a fait tout drôle, et ça m’a perturbée. C’est troublant.

Voilà
Amitiés, Ingrid


Mer Juil 18, 2007 2:09 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonsoir Miss

Je m'embrouille ce soir.

Miss a écrit:

Si tu te l'imposes à toi-même, c'est pas grave. L'inconscient s'en moque



Que veux-tu dire ?

Miss a écrit:

Ah ? c'est vrai que ça ne nous regarde pas d'un point de vue de la bonne morale, mais moi ça m'intéresse drôlement. :wink:



Heu oui bien sûr :oops: , mais en même temps dans la réalité il ya il me semble une limite.


Pour l'interdit dont je parlais, il ya oui comme tu dis cet interdit de dire, mais aussi je parlais de l'acte. C'est compliqué.


Miss a écrit:

Pour ma part, je n'ai jamais considéré que ma psy pouvait être une amie, une soeur, une mère, même une confidente. Je dirais même le contraire, car plus d'une fois, elle m'a fait vraiment..... et là je ne dis pas le mot, si je le dis : braire :D .
Mais comme je n'en suis pas à ma 1ère et que cette fois-ci, je souhaite aller jusqu'au bout, je persiste, et elle s'accroche drôlement aussi.
Je la vois plutôt comme quelqu'un exerçant un sale boulot dans le sens de "pas marrant" quoi. :lol: :lol:



Miss, je ne comprends pas ; tu ressens bien quelquechose pour ta psychanalyste, alors qu’est-ce que c’est pour toi ?

Miss a écrit:

Le fait de payer une belle petite somme pour 50 mn pas une de plus y compris le début, la fin, le paiement, ça aide aussi à ne pas tomber dans le psycho-affectif.



Parles-tu de séances sans coupure par ta psychanalyste ?
Excuse moi , je ne comprends pas non plus ce que tu veux dire là par psycho-affectif ?


Amitiés, Ingrid


Jeu Juil 19, 2007 12:24 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonsoir Miss

Es-tu sérieuse quand tu dis que tu vas aux conférences de ta psychanalyste ?
Pour moi aller aux conférences de ma psychanalyste et qu’en plus avec son ami ou son mari ( ?) serait faire intrusion /pénétrer dans son intimité et du même coup viendrait perturber la mienne.

Oui comme tu dis le savoir médical du médecin.
Je crois, tu sais, que la positon du médecin n’est pas la même que celle de notre psychanalyste dans notre relation avec lui/elle.

Désolée, je ne me souviens pas que tu aies parlé de la bonne sœur que tu transfères sur ta psychanalyste.
Par contre, je me souviens, mais je ne sais plus sur quel fil et pour quel sujet, tu parlais de déesse mère avant-hier je crois.
Pour la sœur et les chaussures ça me fait penser à Cendrillon, mais pas forcément pour le côté féérique.

Ben oui c’était tout-à-fait subjectif, et justement je trouve que tu as raison de dire à ta psychanalyste comment tu ressens la chose.

Pour les séances avec coupures, je pensais à la scansion, c’est quand notre psychanalyste nous coupe là et par rapport à ce que nous disons, où ça peut par exemple nous soulager ou plutôt là où ça peut toucher où ça fait mal...
Quant à savoir si les coupures sont volontaires ou pas, je ne sais pas répondre à ta question, mais je me dis que notre psychanalyste sait ce qu’il/elle fait de son côté, même si nous ne comprenons pas toujours ou sur le coup ?
Tu parlais de 50mn pas une de plus, et ça m’avait pensé au timing.

Amitiés, Ingrid


Jeu Juil 19, 2007 11:51 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Heu :oops: Miss, j'ai mal lu ce que tu as écrit.
Tu ne parlais pas des conférences de ta psychanalyse, mais de conférences où tu la rencontres.
Mais, ça ne change pas ce que je disais quand même à ce sujet.

Bonne soirée
Ingrid


Jeu Juil 19, 2007 11:59 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Miss a écrit:
oui Ingrid, tu as mal lu. :D


Bonjour Miss

Oui c’est ce que je dis et ce dont je me suis rendue compte hier soir après avoir envoyé mon message et après re et relecture de mon message.
Pardon d'avoir un inconscient.

Mais je disais aussi que pour moi ça ne change pas ce que je voulais dire à propos de l’intimité, car il ya rencontres dans les mêmes lieux que son analyste, hors de son cabinet et du cadre analytique, et d’autant plus la rencontre avec une personne de sa vie intime.

Amitiés, Ingrid


Ven Juil 20, 2007 2:56 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Miss a écrit:

Et moi, j'ai envie de répondre que dans tous les cas de figure, et à toutes les sauces, le travail de la psychanalyse ou pas d'ailleurs, tout travail d'un individu consiste un jour à sortir de cet interdit. Sacré sacrifice !! Et j'en suis là moi aussi. Mais ça ne se fait pas un jour, une heure, on ne se dit pas : ça y est, c'est terminé. Cycles longs et difficiles mais qui permettent de progresser par cercles successifs, en spirale on va dire.



Bonsoir Miss

Je ne crois pas, en tout cas pas pour moi.
Je ne crois pas que le travail de la psychanalyse ça soit sortir de cet interdit, parce que pour moi je vois plutôt ce dont nous parlons comme une transgression du cadre analytique si ça se passe réellement.

Amitiés, Ingrid


Sam Juil 21, 2007 9:23 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Miss

Je repensais à ce que je t’avais écrit.
Je me sens mal à l’aise et je me suis dite que peut-être ce que je t’ai dit allait te blesser, excuse moi.
D’autant plus que je suis mal placée pour te dire ça, alors que j’ai déjà fait quelquechose de mal, mais je ne veux pas étaler ça ici.
Je me dis est-ce que j’aurais dû ne pas te répondre, mais en même temps comment ne rien répondre, comment ne pas alerter et je ne peux pas te dire le contraire de ce que je t’ai écrit ?

En plus, nous nous sommes éloignées du sujet d'Ana :shock:

Amitiés
Ingrid


Sam Juil 21, 2007 10:52 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron