Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Lun Juin 25, 2018 4:37 am



Répondre au sujet  [ 1 message ] 
 Arrière cocotte ! 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Arrière cocotte !
Quatrième de couverture du Séminaire de Jacques Lacan, Livre V : Les Formations De L'inconscient :

«Quand j'ai résolu d'aborder cette année devant vous la question du Witz ou du Wit, j'ai commencé un petite enquête. Il n'y a rien d'étonnant à ce que je l'aie commencée en interrogeant un poète. C'est un poète qui introduit dans sa prose comme aussi bien dans des formes plus poétiques, la dimension d'un esprit spécialement danseur qui habite son oeuvre, et qu'il fait jouer même quand il parle à l'occasion de mathématiques, car il est aussi un mathématicien. J'ai nommé ici Raymond Quencau. Alors que nous échangions là-dessus nos premiers propos, il m'a raconté une histoire. C'est une histoire d'examen, de baccalauréat si vous voulez. Il y a le candidat, il y a l'examinateur.
- Parlez-moi, dit l'examinateur, de la bataille de Marengo.
Le candidat s'arrête un instant, l'air rêveur :
- La bataille de Marengo...? Des morts ! C'est affreux... Des blessés ! C'est épouvantable...
- Mais, dit l'examinateur, ne pourriez-vous me dire sur cette bataille quelque chose de plus particulier ?
Le candidat réfléchit un instant, puis répond :
- Un cheval dressé sur ses pattes de derrière, et qui hennissait.
L'examinateur surpris, veut le sonder un peu plus loin et lui dit :
- Monsieur dans ces conditions voulez-vous me parler de la bataille de Fontenoy ?
- La bataille de Fontenoy ?... Des morts ! Partout... Des blessés ! Tant et plus, une horreur...
L'examinateur intéressé, dit :
- Mais monsieur, pourriez-vous me dire quelque indication plus particulière sur cette bataille de Fontenoy ?
- Ouh ! dit le candidat, un cheval dressé sur ses pattes de derrière, et qui hennissait.

L'examinateur, pour manoeuvrer, demande au candidat de lui parler de la bataille de Trafalgar. Celui-ci répond :
- Des morts ! Un charnier... Des blessés ! Par centaines...
- Mais enfin monsieur, vous ne pouvez rien me dire de plus particulier sur cette bataille ?
- Un cheval...
- Pardon, monsieur, je dois vous faire observer que la bataille de Trafalgar est une bataille navale.
- Ouh ! Ouh ! dit le candidat, arrière cocotte !

La valeur de cette histoire est à mes yeux de permettre de décomposer, je crois, ce dont il s'agit dans le trait d'esprit.» (Jacques Lacan, Le Séminaire, Livre V : Les Formations De L'inconscient, Éd. Seuil, Paris, 1998, chapitre VI, pp. 108-109).


Sam Nov 08, 2008 3:07 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1 message ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron