Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Lun Juin 25, 2018 4:38 am



Répondre au sujet  [ 1 message ] 
 L’incroyable besoin de croire - Julia Kristeva 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message L’incroyable besoin de croire - Julia Kristeva
L’incroyable besoin de croire
Psychanalyse, Croyances et Politique


Les «rencontres-débat» du CIPA
(Collège International de Psychanalyse et d'Anthropologie)

avec Julia Kristeva,
Psychanalyste, Écrivain, Professeur des universités,
Membre de l’Institut Universitaire de France,
en exercice à l’Université Paris 7 - Denis Diderot


Samedi 31 janvier 2009, de 14h à 17h

École Normale Supérieure
Amphithéâtre Dussane
45 rue d’Ulm — 75005 Paris
(M° Luxembourg ou Monge)


Dans une approche psychanalytique et anthropologique Julia Kristeva nous invite dans ses ouvrages, Cet incroyable besoin de croire et Thérèse mon amour, à mettre en perspective les questions qui émergent dans la crise des valeurs de notre société et à reconnaître une dette à l’onto-théologie dans la refondation de l’existence humaine.

Ce besoin de croire, profondément humain, fonde les premières relations de l’enfant en adhésion avec le monde et lui impulse la force d’un incroyable mouvement d’investissement tourné vers la vie, inséparable du désir et du plaisir, dans la fougue de la croyance en l’Objet d’amour détenteur de toutes les passions.

Ce besoin anthropologique de croire accompagne l’individu tout au long de sa vie. Freud a donné une place importante au dieu logos dans l’inconscient, mais en déconstruisant le sujet il a fait du besoin de croire un objet de connaissance séparé de la religion.

Cependant, cet objet, étayé sur un idéal d’absolu prépolitique et préreligieux, prend diverses formes d’élucidations et de sublimations, passerelles qui apaisent le désaccord fondamental entre corps et culture en faisant vivre l’expérience de la créativité.

Julia Kristeva dans sa conceptualisation, plutôt immanentiste, va au-delà du sujet freudien de pensée et d’illusion et interroge le christianisme dans son apport préhumaniste, sa dynamique psychique «j’ai cru et j’ai parlé» mais aussi sa compréhension de la complexité humaine.

L’amour du père idéal et du père de la passion christique, l’expérience de la vie intérieure des mystiques, celle de Thérèse d’Avila, frayent-ils une voie à la métapsychologie freudienne ?

Dans le cadre de la cure analytique, l’individu peut-il se représenter sa passion pour intérioriser sa souffrance et la dépassionner ? La clinique des états limites nous éclaire sur ces traversées du souffrir.

Dans la crise actuelle des valeurs, l’amour et l’humanisme continueront-ils à représenter l’altérité absolue dans l’aventure humaine ?

CIPA — 7, rue de Madagascar - 75012 Paris
Henri-Pierre Bass, président — Marie-Laure Dimon, vice-présidente
Site : http://www.cipa-association.org/
e-mail : contact@association-cipa.org


Dim Nov 09, 2008 12:02 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1 message ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron