Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

Jung et la psychanalyse jungienne
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=18&t=156
Page 2 sur 2

Auteur:  schubertiade [ Jeu Mar 01, 2007 7:31 pm ]
Sujet du message: 

Euh, bonjour les filles! Ca se passe bien?

Bon, puisque je suis là, que j'ai lu les messages, et notamment celui où il était effectivement question de "niveau de conscience", je rassure Ingrid : elle n'a pas halluciné.

Maintenant, pas la peine de se prendre la tête sur les messages édités, si?
C'était écrit, effectivement, Miss. Tu parlais des interprétations éventuelles de Freud et de Jung, et d'un troisième, Adler me semble-t-il.

Voilà.... mais bon, on est cool, non? sourire

Bises à toutes deux,
Anne

PS: je me mêle de ce qui me regarde pas peut-être?

Auteur:  gouachita [ Jeu Mar 01, 2007 9:12 pm ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Qu'appelles-tu l'objet "a" ? Je suis une inculte de Freud.


L'objet "a"? attends, je cherche....

euh... c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin :wink:

moralité : je vais me garder d'utiliser des expressions de Lacan auquel je n'y comprends rien :oops: :)

8) Gouachita

Auteur:  schubertiade [ Jeu Mar 01, 2007 9:45 pm ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Re, Schubertiade,

après recherche, je ne retrouve plus le message initial proposant le petit jeu sur le rêve et dans lequel j'évoquais Rolande Biès qui rêvait de Freud, Jung et Adler réconciliés sur l'interprétation des rêves.

Lorsque j'ai par la suite donné une tentative d'interprétation, en faisant un copié-collé du passage du rêve, j'ai dû me tromper de touche et effacer ce message.

Je n'ai pas gardé en mémoire les propos précis.

Si j'ai évoqué cette expression "niveau de conscience" et comme tu t'en souviens, merci de préciser.

Moralité :wink: cet acte manqué m'indique clairement que ce jour-là, j'aurais dû me taire.

Bien à toi
Miss


Tout cela ne me semble pas très très important, si ce n'est que tu as fini par donner ta définition de "niveau de conscience" que te demandais Ingrid... définition avec laquelle je crois être d'accord.

acte manqué.... mon niveau de conscience ne comprend pas où est l'acte manqué dans tout cela :wink:

Bises,
Anne

Auteur:  Marie [ Ven Mar 02, 2007 3:35 am ]
Sujet du message: 

Gouachita a écrit :
Citation:
euh... c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin


excellent :wink:


l'objet a, est l'objet cause du désir , (pas un objet matériel) c'est un objet non représentable
C'est bien de ça dont il s'agit dans la psychanalyse,
Parce que si la psychanalyse s'arrêtait à l'analyse du contenu manifeste du rêve, comme l'interprétation jungienne le laisse supposer, il n'y aurait pas besoin de psychanalystes :wink:

Auteur:  schubertiade [ Ven Mar 02, 2007 3:45 pm ]
Sujet du message:  Re: grille?

schubertiade a écrit:
Miss a écrit:
Re, Schubertiade,

Désolée pour ma réponse aussi tardive, je n'avais pas vu.
Tu donnes une liste pour spécialiste pointu de la question jungienne.

La base de la base c'est de lire : Dialectique du Moi et de l'Inconscient.
Avec ce livre, tu es parée pour affronter le grand froid de l'Arctique, je veux dire l'Inconscient dans son état gelé.

Bien à toi,
Miss


Comme par hasard un livre que je n'ai pas... sourire
Bon, et bien je vais me le fournir alors.
MERCI :)


Si, si, en fait mon mari l'a aussi!!!! Merci Miss... je finis l'introduction de Freud, et je m'attaque à celui-ci!

Bien à toi,
Anne

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Dim Avr 27, 2008 8:06 pm ]
Sujet du message:  Re:

cb a écrit:
J'aurai par rapport à ce post deux questions :

1°/ À propos de l'Alchimie : je pense qu'il serait nécessaire de préciser en quoi l'Alchimie (notamment celle du moyen âge) traiterait de l'inconscient, et si c'est le cas, en quoi cet inconscient pourrait être qualifié de collectif. Il me semble nécessaire de préciser ces deux points.

2°/ À propos de l'expression (peut-être tirée du Talmud, je ne sais pas), “Le rêve est son propre commentaire” : pour Freud et Lacan, on peut dire me semble-t-il, que l'interprétation, c'est-à-dire au sens large, les associations, font partie intégrante du rêve ; en ce sens, il me semble qu'effectivement, on pourrait ici renverser la proposition et dire que pour Freud, c'est peut-être plus l'association/interprétation qui fait le rêve. Ce serait là il me semble, un autre point de divergence fondamental entre l'inconscient jungien et l'inconscient freudien.

bien à vous, cb.



bonsoir,

il y a l'inconscient individuel et l'inconscient collectif .
Ce dernier , pour JUNG , serait constitué de noyaux de concentration d'énergie que sont les archétypes ...
Le terme collectif désigne un état qui s'impose au "sujet" sans prise de conscience , sans qu'il se soit situé...
une sorte de fondement psychique "universel" , chez JUNG .

jean-yves
http://psyparis.canalblog.com/
:D

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Dim Avr 27, 2008 8:45 pm ]
Sujet du message:  Re: Re:

JEAN YVES METAYER a écrit:
cb a écrit:
J'aurai par rapport à ce post deux questions :

1°/ À propos de l'Alchimie : je pense qu'il serait nécessaire de préciser en quoi l'Alchimie (notamment celle du moyen âge) traiterait de l'inconscient, et si c'est le cas, en quoi cet inconscient pourrait être qualifié de collectif. Il me semble nécessaire de préciser ces deux points.

2°/ À propos de l'expression (peut-être tirée du Talmud, je ne sais pas), “Le rêve est son propre commentaire” : pour Freud et Lacan, on peut dire me semble-t-il, que l'interprétation, c'est-à-dire au sens large, les associations, font partie intégrante du rêve ; en ce sens, il me semble qu'effectivement, on pourrait ici renverser la proposition et dire que pour Freud, c'est peut-être plus l'association/interprétation qui fait le rêve. Ce serait là il me semble, un autre point de divergence fondamental entre l'inconscient jungien et l'inconscient freudien.

bien à vous, cb.



bonsoir,

il y a l'inconscient individuel et l'inconscient collectif .
Ce dernier , pour JUNG , serait constitué de noyaux de concentration d'énergie que sont les archétypes ...
Le terme collectif désigne un état qui s'impose au "sujet" sans prise de conscience , sans qu'il se soit situé...
une sorte de fondement psychique "universel" , chez JUNG .

jean-yves
http://psyparis.canalblog.com/
:D



Dans cette "alchimie" , n'y a-t-il-pas aussi la "progression particulière" du Lien entre l'analyste et l'analysant ?de ce creuset va naitre le "fils des philosophes"...le Soi de l'analysant...et l'analyste , lui , va poursuivre aussi sa transformation...
d'où cette "notion" d'alchimie...
Les illusions de la "personne" s'écroulent...
Le moi cesse de se dissimuler derrière la "psersona"...et va perdre sa toute puissance !
mais , tout cela prend racine dans ce mariage "sacré" du Roi et de la Reine...dans un Eros passionnel...dirigé vers l'analyste.
C'est la rencontre de l'anima qui se termine par l'union du féminin et du masculin...( à suivre !)
jean-yves M. :lol:

Page 2 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/