Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

Peut-on mettre la psychanalyse en équation ?
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=3&t=323
Page 1 sur 4

Auteur:  bigminou [ Mer Juil 18, 2007 1:26 pm ]
Sujet du message:  Peut-on mettre la psychanalyse en équation ?

J'ai lu, il y a quelques temps, un témoignage d'un psychanalyste qui disait que la psychanalyse permettait de guerir de ses toubles psychotiques mais que les psychanalystes ne savaient pas pourquoi.

Donc, l'idée a germé en moi, qu'il serait intéressant de mettre un analysant cobaye la tête dans un scanner pendant une scéance et voir ce qui se passe quand il évoque un souvenir refoulé ou qu'il vainc une résistance.

Et d'après mon expérience récente dans ce forum, j'ai découvert en m'amusant que l'on peut représenter des concepts psychanalytiques à partir de formules mathématiques, et les concepts mathématiques peuvent à leur tour nous éclairer sur la compréhension des pensées humaines.

Etant peu érudit dans le domaine de la psychanalyse, je suis peut-être en train de réinventer la poudre.

J'aimerais savoir ce que les professionnels ou toute autre personne qui s'intéresse au sujet en pense.

Auteur:  Ingrid [ Mer Juil 18, 2007 3:42 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour Big Minou

C’est terrible je trouve ce que tu dis quand tu parles de mettre un analysant cobaye la tête dans un scanner.

Je te répondrai que nous ne sommes pas des cobayes, et que si nous tenons compte de ce que tu dis, ça voudrait dire que notre souffrance est un truc qui ne tourne pas rond dans notre tête.
C’est ce que ça m’évoque en tout cas :(

Amitiés, Ingrid

Auteur:  chb [ Mer Juil 18, 2007 4:12 pm ]
Sujet du message:  Re: Peut-on mettre la psychanalyse en équation ?

Big Minou a écrit:
Peut-on mettre la psychanalyse en équation ?


Il y a un économiste (ça c'est du temps où je l'étais moi-même), très intéressé par le Bouddhisme et la psychanalyse entres autres domaines, qui avait essayé de le faire en son temps, dans un article : c'était au début des années 1980 ; je vous donne la référence :

Serge-Christophe Kolm, “Psychanalyse et théorie des choix”, Social Sciences Information, 1980, 1, 19, 269-340, and «Actes du 5ème congrès de psychologie économique», Revue de psychologie économique, 1981.

Je dois l'avoir quelque part en photocopies… Si ça vous intéresse vraiment, je pourrai peut-être le retrouver. Si je me souviens bien l'argumentation était assez habile ; pour le lire il faut quand même être assez calé en maths (théorie des choix) ; mais c'est amusant… Rien à voir avec la cure analytique ! :D

On sait cependant jusqu'où ce type de raisonnement mathématico-psychologique a conduit l'un des pionniers de la discipline : John Nash (Prix Nobel d'économie en 1994)… A Beautiful Mind !

bien à vous,
cb.

Auteur:  Oli [ Jeu Juil 19, 2007 5:49 pm ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Tu as raison Ingrid, d'autant plus que la psychanalyse n'a rien mais strictement rien de médical, et ce d'autant plus que contrairement à la médecine, elle n'a pas l'obligation déontologique de guérir.

Par contre, j'avais lu un article : 2 chercheurs pratiquant le yoga ont réussi à radiographier (scanner ou IRM, je ne me souviens plus) leur aura très active parce qu'il étaient en pleine méditation.
N'y a-t-il pas un film dont le titre fait référence au poids de l'âme ? pas plus de 20 g !!!


Si si mais "21 grammes" est la masse au moment de la mort, film plutôt violent

Auteur:  bigminou [ Dim Juil 22, 2007 8:21 am ]
Sujet du message: 

Ingrid a écrit:
Bonjour Big Minou

C’est terrible je trouve ce que tu dis quand tu parles de mettre un analysant cobaye la tête dans un scanner.

Je te répondrai que nous ne sommes pas des cobayes, et que si nous tenons compte de ce que tu dis, ça voudrait dire que notre souffrance est un truc qui ne tourne pas rond dans notre tête.
C’est ce que ça m’évoque en tout cas :(

Amitiés, Ingrid


Non, ça ne fait pas mal, c'est juste pour faire avancer la connaissance, l'expérience a été tentée récemment par Mario Beauregard et son collègue Vincent Paquette qui ont examiné au scanneur une quinzaine de soeurs carmélites alors qu’elles tentaient de revivre une expérience mystique.

Voir l'article sur le lien "http://www.agoravox.fr/print_article.php3?id_article=12897&format=print".

Amitiés, Bigminou

Auteur:  Ingrid [ Dim Juil 22, 2007 10:58 am ]
Sujet du message: 

Bonjour Bigminou

J'espère que ça n'est pas sérieux?
Tout ça ne me fait pas rire, tu sais.

Bon dimanche

Ingrid

Auteur:  gouachita [ Dim Juil 22, 2007 3:19 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour Bigminou

Couchées sur un divan(je suis polie) et la tête dans le scanner, c'est le nouveau "dialogue des carmélites"?

ah l'horreur!

:shock: Gouachita

Auteur:  bigminou [ Dim Juil 22, 2007 9:53 pm ]
Sujet du message: 

Je sais, c'est encore de la science fiction.
Mais arrêtons avec le mythe de Frankenstein.

Avec les 10 années passées avec mon psychiatre (avant mon psychanaliste), je pense avoir fait dont, comme beaucoup d'autres patients, de ma psychose à la science.
J'ai fait comme d'autre l'expérimentation de nouveaux médicaments.

Les chercheurs ont compris le rôle des synapses et des neurotransmetteurs dans certaines maladies.

Les cobayes dont je parle seraient bien entendu des cobayes volontaires.

Désolé d'être moraliste mesdames, mais j'ai connu trop de souffrances chez moi-même et dans ma famille (un enfant atteint de psychose infantile, un frère suicidé, un autre frère schizophrène profond).

Je sais, ça fait un peu "Causette", mais ça me soulage d'en parler.

Auteur:  Ingrid [ Dim Juil 22, 2007 10:16 pm ]
Sujet du message: 

Bonsoir Bigminou

Je ne comprends pas pourquoi tu te vois comme psychotique, et je me souviens aussi que tu t’es aussi présenté avec des troubles psychotiques quand tu es arrivé ici ?
Quelle est la différence entre troubles psychotiques et psychotique; est-ce que nous ne pouvons pas à des moments passer toutes et tous par des troubles psychotiques, mais aussi d'autres?
Est-ce que ce que nous sommes c’est être psychotique, névrotique, pervers(e), et je ne sais quoi d’autre ?

Crois-tu que quand nous te lisons nous te voyons comme ça ?

Ne compte pas non plus sur moi pour croire que ta souffrance est un problème neurologique.

Amitiés
Ingrid

Auteur:  bigminou [ Dim Juil 22, 2007 11:05 pm ]
Sujet du message: 

Bonsoir Ingrid,

merci de me considérer comme un égal dans l'aventure de notre cure.

Pour la suite, il est tard, je ne vais pas regarder les dictionnaires, cb infirmera s'il faut :
- nous sommes tous psychotiques, névrosés ou "état limite"
- certaines personnes glissent vers des pathologies plus ou moins handicapantes, il paraît qu'il y a "un poids" génétique qui favoriserait cette glissade.

J'ai créé ce fil, sans doute, parce que j'ai l'espoir que la science du cerveau avance.

Amitié.

Auteur:  bigminou [ Lun Juil 23, 2007 9:23 am ]
Sujet du message: 

gouachita a écrit:
Bonjour Bigminou

Couchées sur un divan(je suis polie) et la tête dans le scanner, c'est le nouveau "dialogue des carmélites"?

ah l'horreur!

:shock: Gouachita


:lol:

Jolie plume d'amazonie, tu es arrivée à toucher Pierrot le fou, pour y arriver, il faut parfois décroisser la lune.

Auteur:  Marie [ Lun Juil 23, 2007 11:26 am ]
Sujet du message: 

bonjour,
Bigminou, je pense que vous vous méprenez,
le cerveau ne produit pas de l'inconscient, l'inverse sans aucun doute.

Ce n'est pas n'importe quelle parole qui guérit, sinon, il suffirait de parler à n'importe qui, parents amis, psychiatre etc
Quand en psychanalyse on parle de parole, il s'agit de la parole inconsciente, celle qu'écoute le psychanalyste.

bonne journée

Auteur:  Marie [ Lun Juil 23, 2007 11:31 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit :
Citation:
Ce qui revient à poser la question : qu'est-ce qu'un sujet sain, sociabilisé ou sable ?


celui qui a un grain ? :lol:

Auteur:  gouachita [ Lun Juil 23, 2007 11:36 am ]
Sujet du message: 

Le sable n'est pas soluble dans l'eau. je préfère le grain de sel. Le seul inconvénient c'est que ça donne un goût amer à l'eau.

La psychanalyse, une équation à trois inconnues, donc insoluble?
ax+by+cz=0

x est la durée de la séance, y le nombre de séance et z le prix de la séance.

:) Gouachita

Auteur:  Marie [ Lun Juil 23, 2007 12:22 pm ]
Sujet du message: 

Citation:
Et de ça, je suis parfaitement consciente que je dois laisser passer pas mal.


je ne travaille que lorsque je suis payée :lol:

Page 1 sur 4 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/