Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Sep 18, 2018 7:31 pm



Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 A t'es lié d'écrit tue r 
Auteur Message

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: A t'es lié d'écrit tue r
Ingrid a écrit:

Et j'’en viens à me demander ce qu’à l’inverse ça peut faire s’il n’y a plus du tout de surmoi ? Est-ce possible déjà ?
Ingrid

Bonsoir Ingrid

Par rapport à ta question j'essaye d'imaginer deux cas possible.
Si j'ai bien compris, au moins partiellement, le surmoi a un rapport avec le principe de réalité, avec des contraintes extérieures venant principalement des parents. Il peut y avoir des cas d'enfant totalement inaccessibles à ce principe de réalité. Je crois qu'on doit le trouver dans le cas de déficiences importantes du nourisson. Dans ce cas il n'y a pas de surmoi
Le deuxième cas auquel je pense, c'est dans certains cas de traumatisés crâniens. J'ai lu des textes et discutés avec des personnes travaillant avec des personne atteint de traumatismes crânien. Il arrive que toutes les inhibitions soient levées mais pas forcément tout le temps, c'est à dire que par moment il n'y a plus d'instance surmoïque. C'est peut être vrai aussi pour la personne dite normale

Je ne suis pas bien sûre de ce que j'avance, mais si on considère les instances de l'inconscient comme des espaces dynamiques , selon la situation l'une d'entre elle peut ne plus être là, ne serais qu'un bref instant, pour redevenir l'instant suivant.
Euh bon, vaut peut être mieux que j'aille finir mon repassage :D
mfc


Dim Mar 30, 2008 10:37 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: A t'es lié d'écrit tue r
cb a écrit:
Tiens un petit lien pour MFC et AM13 :lol: vers le dernier bouquin d'une certaine Évelyne Grossman — professeure de littérature française moderne et contemporaine à l’Université Paris Diderot (Paris 7) :wink: : MFC même si tu ne lis que le premier chapitre c'est rentable :wink:


Excellent ! Voilà un livre qui m'a l'air indispensable, surtout connaissant (au moins un peu) Evelyne Grossmann, remarquable critique de Blanchot, d'Artaud et de tant d'autres... J'en salive ! D'un point de vue philosophique, aussi ! :P


Dim Mar 30, 2008 10:46 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: A t'es lié d'écrit tue r
mfc a écrit:
Ingrid a écrit:

Et j'’en viens à me demander ce qu’à l’inverse ça peut faire s’il n’y a plus du tout de surmoi ? Est-ce possible déjà ?
Ingrid

Bonsoir Ingrid

Par rapport à ta question j'essaye d'imaginer deux cas possible.
Si j'ai bien compris, au moins partiellement, le surmoi a un rapport avec le principe de réalité, avec des contraintes extérieures venant principalement des parents. Il peut y avoir des cas d'enfant totalement inaccessibles à ce principe de réalité. Je crois qu'on doit le trouver dans le cas de déficiences importantes du nourisson. Dans ce cas il n'y a pas de surmoi
Le deuxième cas auquel je pense, c'est dans certains cas de traumatisés crâniens. J'ai lu des textes et discutés avec des personnes travaillant avec des personne atteint de traumatismes crânien. Il arrive que toutes les inhibitions soient levées mais pas forcément tout le temps, c'est à dire que par moment il n'y a plus d'instance surmoïque. C'est peut être vrai aussi pour la personne dite normale

Je ne suis pas bien sûre de ce que j'avance, mais si on considère les instances de l'inconscient comme des espaces dynamiques , selon la situation l'une d'entre elle peut ne plus être là, ne serais qu'un bref instant, pour redevenir l'instant suivant.
Euh bon, vaut peut être mieux que j'aille finir mon repassage :D
mfc


Plus de Surmoi, ça arrive (tant mieux) ! Exemple criant : l'Amour ! Une fois que l'Autre a permi l'ob-jet a, bah il s'évanouit derrière Imaginaire et Réel... Autre exemple ? La mort ! Dans l'angoisse, justement, il n'y a plus de Surmoi... C'est ce qui manque... Le sujet se réduit à un reste, seul, face au rien... Pathologiquement, je pense aux psychotiques, je pense aux autistes : en cas de crises, bien sûr...


Dim Mar 30, 2008 10:53 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message Re: A t'es lié d'écrit tue r
Merci Mf et Aurélien.

Aurélien, je n'arrête pas de revenir sur ce que tu as écrit : "Plus de Surmoi, ça arrive (tant mieux)" Je bute sur le tant mieux.

Bonne nuit :)
Ingrid


Lun Mar 31, 2008 12:25 am
Profil

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: A t'es lié d'écrit tue r
Ingrid a écrit:
Merci Mf et Aurélien.

Aurélien, je n'arrête pas de revenir sur ce que tu as écrit : "Plus de Surmoi, ça arrive (tant mieux)" Je bute sur le tant mieux.

Bonne nuit :)
Ingrid


C'est un peu comme les limites et leur dépassement, tu te souviens ? Question de débord et d'ouverture.

Il n'y a plus de Surmoi lorsque l'on passe d'une structure à une autre, dans ce passage, l'ouverture est angoissante... Mais nécessaire à l'évolution...


Lun Mar 31, 2008 12:53 am
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron