Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mer Fév 26, 2020 2:03 pm



Répondre au sujet  [ 244 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 17  Suivante
 Un après . 
Auteur Message

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: Un après .
tootsie a écrit:
J'ai tout compris :wink:
http://www.dailymotion.com/video/xtoam_ ... inture_fun

:D
ben oui, il y a des choses qui ne s'entendent qu'à l'écrit. Si je dis je dit, qui c'est qui dit? si en plus je dis "je dit jeudi" c'est quand que je dis?

:) mfc


Dim Sep 28, 2008 1:51 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
Il est vrai que l'écriture et la prononciation apporte à l'interprétation sonore . A=A selon l'écriture mais A n'est pas = à A selon la prononciation .

La proposition que j'ai exposée est la résonnance du mot même et du mot m'aime dans la parole en rapport au moi .

L' écrit ( sans crier ) de cette résonnance peut amener à prononcer encore . En fait écrire , une partition sonore intérieure à venir .

caljavo .


Dim Sep 28, 2008 4:03 pm
Profil

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: Un après .
caljavo a écrit:
La proposition que j'ai exposée est la résonnance du mot même et du mot m'aime dans la parole en rapport au moi .


Je reprends sur cette idée de stade du miroir, ou plutôt phase du miroir ( Lacan le précise dans les Ecrits)

même : il y a la notion d'identification aux autres, et de reconnaissance comme similaire aux autres mais différents (moi-même)
m'aime : il y a la notion d'amour des autres auxquels je me confonds, puis m'identifie, moi m'aime, pour ensuite y renoncer et aimer les autres indépendamment de l'amour qu'ils me portent.
Cette notion de renoncement est bien soulignée par Lacan dans "Propos sur la causalité psychique"

Bon, d'accord, je me laisse peut être emportée par mes lectures. :wink:

:) mfc


Dim Sep 28, 2008 6:47 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
Merci mfc pour ta réponse . Je dirais oui (modestement) pour les commentaires accompagnant les mots : même et m'aime .
Cependant j'ajouterais qu'il y a un renoncement premier à effectuer et ce renoncement se joue dans la scène de l'Oedipe .

Selon le déroulement de cette scène s'installent ou ne s'installent pas les commentaires cités .

caljavo .


Dim Sep 28, 2008 10:53 pm
Profil

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: Un après .
caljavo a écrit:
Merci mfc pour ta réponse . Je dirais oui (modestement) pour les commentaires accompagnant les mots : même et m'aime .
Cependant j'ajouterais qu'il y a un renoncement premier à effectuer et ce renoncement se joue dans la scène de l'Oedipe .

Selon le déroulement de cette scène s'installent ou ne s'installent pas les commentaires cités .

caljavo .


à la Chose (mère réelle) ou à l'anonymat ?


Dim Sep 28, 2008 11:46 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
De la façon que je comprends ta réponse am13 , je réponds : c'est à Soi que prennent place les commentaires cités , cependant j'ajouterais que temporellement les termes relatifs aux mots même et m'aime sont désassemblés par rapport à la scène de l'Oedipe .

Certains termes sont nécessaires avant la scène , d'autres prennent place après la scène .

Je pense que la notion d'amour est antérieure à la scène de l'Oedipe . Sentir que Soi , on peut aimer , au risque que l'amour que l'on porte aux autres diffère de l'exemple appris .

Aimer les autres indépendamment de l'amour qu'ils me portent . Je situe cette indépendance postérieurement à la scène de l'Oedipe , l'indépendance faisant suite à l'identification .

De fait je ne place pas la renonciation à l'endroit situé dans l'articulation des termes de mot : m'aime .

Il y a également à discuter pour le terme : moi-même .

caljavo .


Lun Sep 29, 2008 10:12 am
Profil

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: Un après .
caljavo a écrit:
De fait je ne place pas la renonciation à l'endroit situé dans l'articulation des termes de mot : m'aime .

Où place tu la renonciation? Pour moi il y en a plusieurs, peut être pas toutes reliées à l'amour, mais plutôt à la jouissance.

:) mfc


Mar Sep 30, 2008 9:46 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
La renonciation à laquelle je fais mention se trouve dans la scène de l'Oedipe .
Renoncer à l'amour auquel on se tient dans le couple parental .

Comme je le disais , se renoncement est un : se jeter dans le vide . Mais ce qui est curieux , c'est que dans cet élan survient ce qui sauve . Le moi . Le moi-m'aime . C'est à dire que si je suis là , dans le constat que j'ai compris que l'un de mes parents , ce n'est pas avec moi qu'il fait sa vie amoureuse , c'est que j'existais déjà avant cette reconnaissance , et si j'existais déjà c'est que l'on m'a laissé vivre . Qui m'a laissé vivre ?: l'ensemble , ensemble auquel mon moi est lié .

Si cet ensemble m'a laissé vivre c'est qu'il m'accepte , il m'aime . Je reconnais alors que là où je vis je suis aimé , ce qui me permet de prendre ma place socialement .

Dans ce renoncement je me suis re-nom-cé . Mon nom est propre , mais il dit .

caljavo .


Mer Oct 01, 2008 3:33 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Re: Un après .
caljavo a écrit:
La renonciation à laquelle je fais mention se trouve dans la scène de l'Oedipe .
Renoncer à l'amour auquel on se tient dans le couple parental .

Comme je le disais , se renoncement est un : se jeter dans le vide . Mais ce qui est curieux , c'est que dans cet élan survient ce qui sauve . Le moi . Le moi-m'aime . C'est à dire que si je suis là , dans le constat que j'ai compris que l'un de mes parents , ce n'est pas avec moi qu'il fait sa vie amoureuse , c'est que j'existais déjà avant cette reconnaissance , et si j'existais déjà c'est que l'on m'a laissé vivre . Qui m'a laissé vivre ?: l'ensemble , ensemble auquel mon moi est lié .

Si cet ensemble m'a laissé vivre c'est qu'il m'accepte , il m'aime . Je reconnais alors que là où je vis je suis aimé , ce qui me permet de prendre ma place socialement .

Dans ce renoncement je me suis re-nom-cé . Mon nom est propre , mais il dit .

caljavo .


superbe !


Mer Oct 01, 2008 6:28 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
Je suis ému cd par ta réponse . Merci . Je ne m'attendais pas à cette réaction .

Oui , le nom dit . Alors je ne peux pas dire mon nom publiquement , mais il est significatif à mon histoire , et selon que l'on prononce mon nom , deux circontances se présentent . Alors je m'en amuse , cela fait rire joyeusement .

caljavo .


Mer Oct 01, 2008 10:49 pm
Profil

Inscription: Mer Oct 01, 2008 9:20 am
Messages: 30
Localisation: S.O
Message Re: Un après .
caljavo a écrit:
Bonjour à Toutes et Tous et au risque d'être saugrenu je propose cette question .

Pour résumer : quelqu'un a-t-il vécu la résonnance du moi-même en moi-m'aime ?.

caljavo .

D'abord, moi-même est-il moi ou le même que moi ? Moi-même peut-être un intrus qui fait croire qu'il est moi alors qu'il ne m'appartient pas.
"Moi m'aime" là je me sens bien en accord avec toi car fantasmer sur moi est une étape préalable au don de soi. Mais attention à ne pas devenir un moi-même pour l'autre dans le don de soi car moi-m'aime vaut mieux que toi tu l'auras...

Oui, superbe caljavo ton analyse ! Je n'avais pas lu tout le fil et en postant ma réponse je la découvre... C'est vraiment génial et très juste ce que tu dis, ça sonne bien en moi en tous cas ;-)


Jeu Oct 02, 2008 10:28 pm
Profil

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
Superbe mon analyse Titille ? Ce n'est pas que la mienne . Il y a dire sur le lieu de l'analyse . Sans imposer : la sincérité .
Tant mieux si mon expression est communicative , cependant c'est une photo . Le sur place est mieux .

Je suis ému de l'accueil de mon texte .

caljavo .

Je souris quand j'écris caljavo . C'est du Gaulois : ça veut dire caillou . Suffixe cal : pierre .

Si je "roule" c'est la crise de rire .


Jeu Oct 02, 2008 11:00 pm
Profil

Inscription: Lun Sep 01, 2008 3:09 pm
Messages: 92
Message Re: Un après .
L'accès à la reconnaissance " d'être" , exposé précédemment , qui permet de dénouer le symptôme , est effectué en psychanalyse par la langue parlée .

Plusieurs facteurs forment la chaîne parlante permettant le dénouement de la pensée , et en m'interrogeant sur l'assemblage de ces différents facteurs , un fond se dégage me semble-t-il .

Ce fond serait constitué du rapport : Pensée/ Parole , lequel rapport pouvant être ramené par réduction des termes à l'expression : Le son éclaire .

caljavo .


Ven Oct 03, 2008 11:03 am
Profil

Inscription: Mer Oct 01, 2008 9:20 am
Messages: 30
Localisation: S.O
Message Re: Un après .
C'est bien vrai... un fil conducteur provoqué par un convecteur "x"...
Mais la parole n'est-elle pas la pensée en acte ? Quoique si la parole n'est que la pensée en acte alors elle n'est que le rapport de l'être à lui-même ce qui conduirait à l'autisme spirituel de l'être...
Oui, certes, peut-être que la parole n'est pas seulement la pensée en acte d'expression mais aussi en acte d'auto-provocation des acquis internes qui se repositionnent au-fur-et-à-mesure que le discours lui apprend à découvrir les failles de l'i-réalité du non exprimé et/ou du mal-exprimé. Ce processus de repositionnement semble alors se faire par [et grâce à] l'éveil de l'écoute et du retour de la pensée à l'intelligence acquise par l'ouïe qui prend un chemin différend qui lui permet de réappréhender, d'apprécier, de reconnnaitre puis, éventuellement, de re-connaitre. En effet, la re-connaissance se déclenche lorsque "le faux de la pensée" exprimé se révèle par la langue fourchue qui écorche l'ouïe interne de l'intelligence qui ne retrouve pas la réalité dans l'idea exprimée et la réexprime avec des éléments auto-suggérés par la connaissance interne et les réactions suggérés par l'inconscient qui est conscient de ce qu'il a emmagasiné -tant des expériences que des objets- et qui, par de mystérieuses et complexes combinaisons, confirme ou infirme, en tous cas positionne le processus d'acquiescement du réel...
L'expression vocale est reconnue par l'ouïe et l'expression corporelle par la vue... il me semble... mais "je sais que je ne sais rien"... :roll:


Ven Oct 03, 2008 2:14 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Re: Un après .
titilleMoi a écrit:
Mais la parole n'est-elle pas la pensée en acte ? Quoique si la parole n'est que la pensée en acte alors elle n'est que le rapport de l'être à lui-même ce qui conduirait à l'autisme spirituel de l'être...
Oui, certes, peut-être que la parole n'est pas seulement la pensée en acte d'expression mais aussi en acte d'auto-provocation des acquis internes qui se repositionnent au-fur-et-à-mesure que le discours lui apprend à découvrir les failles de l'i-réalité du non exprimé et/ou du mal-exprimé. Ce processus de repositionnement semble alors se faire par [et grâce à] l'éveil de l'écoute et du retour de la pensée à l'intelligence acquise par l'ouïe qui prend un chemin différend qui lui permet de réappréhender, d'apprécier, de reconnnaitre puis, éventuellement, de re-connaitre. En effet, la re-connaissance se déclenche lorsque "le faux de la pensée" exprimé se révèle par la langue fourchue qui écorche l'ouïe interne de l'intelligence qui ne retrouve pas la réalité dans l'idea exprimée et la réexprime avec des éléments auto-suggérés par la connaissance interne et les réactions suggérés par l'inconscient qui est conscient de ce qu'il a emmagasiné -tant des expériences que des objets- et qui, par de mystérieuses et complexes combinaisons, confirme ou infirme, en tous cas positionne le processus d'acquiescement du réel...
L'expression vocale est reconnue par l'ouïe et l'expression corporelle par la vue... il me semble... mais "je sais que je ne sais rien"... :roll:


:arrow: Réponse : http://fr.youtube.com/watch?v=7_BJ8civQQM


Ven Oct 03, 2008 9:17 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 244 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 17  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron