Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Ven Avr 19, 2019 11:16 am



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 Prendre en analyse 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Excuse moi Gouachita, je ne comprends pas le lien entre la scansion et un transfert de réel ?
Si tu en as envie, j’aimerais bien que tu expliques, merci.

Par rapport à ce que je vis et comment je le vis, ma psychanalyste quand elle met fin à la séance c’est par rapport à ce que je dis, sur quelquechose à me faire entendre. C'est comme ça en tout cas que je le ressens.

Bonne nuit
Ingrid


Jeu Mar 29, 2007 11:28 pm
Profil

Inscription: Mer Mar 21, 2007 8:47 pm
Messages: 12
Message 
Bonjour à toutes et à tous,

Merci pour ces questions Gouachita, elles m'ont fait cogiter... et en ont entraîné d'autres, que je vous livre...

Je crois en effet que le discours de l'analysant est du registre de l'imaginaire, et relié par le transfert au réel de l'analyste. La scansion intervient, à mon avis, comme une interprétation et elle a des effets mobilisateurs, donc une valeur interprétative. Dans les Ecrits II (p.70), Lacan écrit : “L’interprétation, pour déchiffrer la diachronie des répétitions inconscientes, doit introduire dans la synchronie des signifiants qui s’y composent, quelque chose qui soudain rende la traduction possible (…)”. Ce "quelque chose qui soudain”, ce surgissement, semble venir à l'analyste à son insu.
En page 65, il énonce : "Interprète de ce qui m'est présenté en propos ou en actes, je décide de mon oracle et l'articule à mon gré (...) loin de pouvoir mesurer tout l'effet de mes paroles (...) (libre) du choix de mes interventions (...)" Lacan fait part ensuite de l'aliénation de sa liberté, du dédoublement qu'il subit dans le maniement du transfert, tout en soulignant qu'il faut y voir le secret de l'analyse.

Plus loin, Lacan s'interroge, ou plutôt nous interroge : “Qui est l’analyste? Celui qui interprète en profitant du transfert? Celui qui l’analyse comme résistance? Ou celui qui impose son idée de la réalité?”

Bien à vous.


Ven Mar 30, 2007 10:40 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Bonjour à toutes,

Joyce, j'en profite pour vous dire que c'est un véritable plaisir de vous lire. En ce qui concerne les trois dernières questions, je pense que l'on peut éliminer les deux dernières réponses. L'expression «décide de mon oracle» est suffisamment contradictoire pour être intéressante. Dans l'oracle, c'est la divinité qui initie le discours, le prophète qui l'exprime. D'où l'expression «décider de mon oracle», qui exprime efficacement je trouve, que c'est en surfant sur le transfert tout en se tenant debout sur son interprétation, que l'analyste arrive à faire des vagues pour l'analysant. Ce dernier ne devant pas manquer de s'apercevoir tôt ou tard que le registre de l'imaginaire, voire lunaire, qu'il déploit pour comprendre le phénomène des marées, engloutie pour le moment le réel du flux et du reflux. J'espère que je n'ai pas trop noyé le poisson !

@+, cb.


Ven Mar 30, 2007 11:18 am
Profil Site Internet

Inscription: Mer Mar 21, 2007 8:47 pm
Messages: 12
Message 
Merci Cb, je vous renvoie le compliment. J'ai adoré la métaphore...


Ven Mar 30, 2007 12:42 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonjour tout le monde

Mais, pourquoi tous et toutes vous parlez de transfert réel?
Je croyais que le transfert c'était plutôt du fantasme.

Amitiés
Ingrid


Ven Mar 30, 2007 1:43 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Ingrid,

Comme l'a très bien exprimée Joyce dans un post précédent, dans l'analyse, nous tressons imaginaire, réel et symbolique ; tout comme le transfert, le fantasme se présente sous formes de fantasmagories imaginaires, mais présente également des points de réel ; (et également symbolique). Le but du jeux est de les séparer (analyser c'est étymologiquement “séparer”) pour faire un tressage là où c'était quelque peu emmêlé inconsciemment.

@+, cb.


Ven Mar 30, 2007 2:34 pm
Profil Site Internet
Message 
cb a écrit:
J'espère que je n'ai pas trop noyé le poisson !


Le poisson, non, mais mois si! :) gloup gloup...

Mais ton message a stimulé mon imaginaire fantasmagorique : Je vois bien un psy sur une vague géante de Lacanau par un beau clair de pleine lune. fascinée par un tel spectacle je ne m'aperçois pas encore que je vais me prendre le réel de la vague en pleine tronche.

Je pige mieux ton dernier post sur le tressage. Il faudra que je relise le livre de JD Nasio sur le Fantasme mais il me semblait que justement il faisait une distinction entre nos scénarios imaginaires dont nous avons la plupart du temps conscience et le fantasme inconscient qui relève du réel.

Joyce, je reviens sur vos propos en faisant le lien avec ma question sur la relation entre la scansion et le transfert de reel.

Joyce a écrit:
Dans les Ecrits II (p.70), Lacan écrit : “L’interprétation, pour déchiffrer la diachronie des répétitions inconscientes, doit introduire dans la synchronie des signifiants qui s’y composent, quelque chose qui soudain rende la traduction possible (…)”. Ce "quelque chose qui soudain”, ce surgissement, semble venir à l'analyste à son insu.


Ce surgissement semble venir à son insu est- il moment de transfert de réel ou plutôt le souligne t'il?

En tout cas merci de vos posts à tous. je trouve ce fil passionant.

:) Gouachita


Ven Mar 30, 2007 3:13 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Ah ! Lacanau ! excellent !

Non mais Nasio a raison de faire un distongo entre les fantaisies conscientes et le fantasme inconscient : Freud le faisait également. Mais, ne parlant que du fantasme inconscient, l'on peut également parler de motifs imaginaires (présentés dans les rêves par ex. sous diverses formes de scenarri) et d'autre part d'un point de réel : saisissable par le signifiant. As-tu déjà lu Psychanalyser de Leclaire ? Pour faire la séparation entre ces différents motifs et point de réel, tout en ne se situant jamais que du strict point de vuie de l'inconscient, il n'y a pas mieux.

@+, cb.


Ven Mar 30, 2007 3:26 pm
Profil Site Internet
Message 
Non je n'ai jamais lu d'ouvrage de Leclaire. Je retiens le titre pour le lire à l'occasion. J'avoue avoir un faible pour Nasio. même si en final je m'aperçois que je ne comprends pas tout de ce qu'il écrit, j'aime son style.

je me doutais que Lacanau, ça te plairais :) C'est un des lieux magiques pour les surfeurs.

:) Gouachita


Ven Mar 30, 2007 3:47 pm

Inscription: Mer Mar 21, 2007 8:47 pm
Messages: 12
Message 
Pour répondre à votre question Gouachita, je pense que ce terme de "soudain" souligne bien qu'il n'y a pas de continuité, que l'interprétation arrive de nulle part, sans avoir été convoquée en quelque sorte. L'analyste ne l'a pas cherchée, il l'a trouvée. Dans le Réel, on ne cherche pas, on trouve. Dans le Sinthome, Lacan a écrit à propos du réel : "C’est le vide parfait qui, d’une certaine manière, ne cessant de brûler éteint et fait apparaître toutes choses."

Mais peut-être quelqu'un d'autre aura-t-il une autre interprétation.. provenant de son réel?

Bien à vous.


Ven Mar 30, 2007 5:31 pm
Profil
Message 
Bonjour à tous

Pour reprendre ce fil à propos du transfert. En attendant de lire Leclaire, j'ai reparcouru rapidement les premiers chapitre du livre " Les Yeux de Laure" de JD Nasio (et oui! encore lui!).

Extrait du 2ème chapitre : 2 propositions et une thèse sur le transfert en analyse :

"Rappelons déjà qu'il existe deux sortes de liens transférentiels au cours d'une cure analytique. Le premier appartenant à la dimension symbolique, est tissé par l'émergence ponctuelle et imprévue de formations inconscientes chez l'un ou l'autre des partenaires de l'analyse. Le second, inscrit dans la dimension imaginaire, est tissé par l'amour et la haine. Celui ci est la condition solidaire de celui là : sans l'amour ou la haine de transfert, il ne saurait y avoir cette réalisation symbolique inconsciente qui scelle en un bref instant, à l'intérieur ou à l'extérieur de l'espace des séances, la relation de l'analyse"

cb et joyce, vous semblez parler d'un 3ème lien transferentiel en le nommant transfert de réel mais n'est-il pas confondu dans les deux liens dont parle JD Nasio?

@+

Gouachita :)


Dim Avr 08, 2007 9:56 pm

Inscription: Mer Mar 21, 2007 8:47 pm
Messages: 12
Message 
Bonjour à toutes et à tous,

Pour mieux vous répondre Gouachita, j'ai repris le livre de Leclaire, “Démasquer le réel”, où il tente dès la première page, de donner une définition du réel, tout en soulignant que le démasquer est le travail du psychanalyste. Il précise : “On se représente volontiers le psychanalyste comme s’intéressant avant tout à la mise en scène de l’imaginaire ou encore de l’architectonie de l’ordre symbolique; mais on oublie que ce sont là des intérêts qui ne requièrent somme toute, aucune compétence psychanalytique particulière, puisque aussi bien littérateurs et gens de théâtre, mythologues ou logiciens s’y avèrent beaucoup plus experts que le psychanalyste.” Pour lui, en effet, ”selon que l’on réussissait plus ou moins dans ce travail à “démasquer le réel”, il se produisait, ou non, quelque mutation dans l’organisation libidinale du patient”. Il relève bien la difficulté de ce travail, tout en insistant sur sa nécessité. Or, n’est-ce pas le transfert qui le permet, puisque toujours selon l’affirmation du même auteur, le psychanalyste est surtout là pour ne pas entendre, même si sa fonction est d’écouter?

Bien à vous.

Joyce


Lun Avr 09, 2007 3:30 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron