Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Lun Oct 21, 2019 3:12 pm



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 Prendre en analyse 
Auteur Message

Inscription: Mar Jan 16, 2007 12:05 am
Messages: 132
Message 
cb a écrit:
schubertiade a écrit:
Pour être souple, ne faut-il pas être solide ? Est-ce vraiment contraire ? Les personnes les plus rigides (je l'entends comme contraire de souple) ne sont-elles pas celles qui sont le moins solides ?
On peut se permettre d'être souple quand on est solide, non ?


Oui, oui, vous avez tout à fait raison, je précisai juste en utilisant le terme topologique de plasticité. Quant au transfert réel, si : vous avez très bien compris ; je précise juste que de l'analyste, ça parle quand même : c'est la moindre des choses, non ?

bien à vous, cb.


Bon, j'ai compris, un petit peu alors.... vous me rassurez!
"L'analyste, ça parle quand même...." Euh.... "ça" parle pas de lui, mais "ça" répond, des fois - quand c'est disposé à - à ce que l'analysant dit. Pour ce qui me concerne, je n'entends rien de ce que ma psy me dit comme étant son réel, mais une référence au mien.... Je ne l'ai pour l'instant jamais surprise en train de me transférer son réel, même lorsqu'elle a choisi de ne pas me serrer la main lors d'une séance.

Bien à vous,
A.


Dim Fév 11, 2007 4:28 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
schubertiade a écrit:
Je ne l'ai pour l'instant jamais surprise en train de me transférer son réel


Bon, là effectivement, vous ne comprenez plus !

bien à vous quand même :D, cb.


Dim Fév 11, 2007 4:42 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
cb a écrit:
Bon, là effectivement, vous ne comprenez plus !


Ou trop bien ! :D

bien à vous, Schubertiade,
cb.


Dim Fév 11, 2007 5:54 pm
Profil Site Internet

Inscription: Mar Jan 16, 2007 12:05 am
Messages: 132
Message 
cb a écrit:
cb a écrit:
Bon, là effectivement, vous ne comprenez plus !


Ou trop bien ! :D

bien à vous, Schubertiade,
cb.


Houlaaaa, que vous êtes compliqué! Là, je ne VOUS comprend plus..... :D :D :D
Tout cela est de toute façon bien compliqué, quand je suis face à ma psy. Tout est déroutant; que je comprenne ou que je ne comprenne pas, c'est déroutant.
Les choses que me dit ma psy n'étant que rarement claires (tout comme vos deux réponses successives), je ne peux pas me dire que je comprends ou pas. J'entends.... Un dialogue se fait, même dans le silence, et je prends ce qui se dit comme je peux....
Bien à vous aussi, allez, même si vous me déroutez! :)
A.


Dim Fév 11, 2007 8:48 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
schubertiade a écrit:

Si nous esayons de toucher quelque chose en nos psys, cela signifierait que nous sommes manipulateurs, non?
Pourtant, il doit bien y avoir de ça... on les paye pour parler, d'accord. Mais idéalement, n'aimerions-nous pas être entendu sans payer? Attention, je ne dis pas que je voudrais ne pas payer, non. Mais il arrive un moment (chez moi, en tout cas), où j'aimerais, consciemment ou pas, qu'elle m'écoute parce qu'elle en a envie, et pas parce que je la paye. C'est comme si pour avoir confiance en elle, je devais cesser de penser qu'elle va être payée en fin de séance.... (je suis peut-être dans le transfert, là... j'y connais rien, mais bon, c'est ce que ça m'évoque)

Bien à toi,
A.



Bonsoir Schubertiade

De mon côté, à chaque fois que je rêve (rêves nocturnes) de ma psychanalyste, elle n’est jamais à sa place, et parmis ce qui fait ça, le paiement (comme tu en parles pour toi) rentre en compte plusieurs fois. Je ne peux pas la payer dans mes rêves.
Par contre dans la réalité, j’avais manqué plusieurs fois de trop la payer, et ça a fini par se réaliser.
Un peu tordu :shock: , entre le rêve et la réalité, n’est-ce pas ?

Amitiés
Ingrid


Lun Fév 12, 2007 1:28 am
Profil

Inscription: Mar Jan 16, 2007 12:05 am
Messages: 132
Message 
Ingrid a écrit:
schubertiade a écrit:

Si nous esayons de toucher quelque chose en nos psys, cela signifierait que nous sommes manipulateurs, non?
Pourtant, il doit bien y avoir de ça... on les paye pour parler, d'accord. Mais idéalement, n'aimerions-nous pas être entendu sans payer? Attention, je ne dis pas que je voudrais ne pas payer, non. Mais il arrive un moment (chez moi, en tout cas), où j'aimerais, consciemment ou pas, qu'elle m'écoute parce qu'elle en a envie, et pas parce que je la paye. C'est comme si pour avoir confiance en elle, je devais cesser de penser qu'elle va être payée en fin de séance.... (je suis peut-être dans le transfert, là... j'y connais rien, mais bon, c'est ce que ça m'évoque)

Bien à toi,
A.



Bonsoir Schubertiade

De mon côté, à chaque fois que je rêve (rêves nocturnes) de ma psychanalyste, elle n’est jamais à sa place, et parmis ce qui fait ça, le paiement (comme tu en parles pour toi) rentre en compte plusieurs fois. Je ne peux pas la payer dans mes rêves.
Par contre dans la réalité, j’avais manqué plusieurs fois de trop la payer, et ça a fini par se réaliser.
Un peu tordu :shock: , entre le rêve et la réalité, n’est-ce pas ?

Amitiés
Ingrid


Bonjour Ingrid,

La seule fois où j'ai rêvé de ma psy, elle me demandait de loui payer 15 euros (mais je la voyais en dehors d'une séance).... ça correspondait à une adaptation de tarif que je voulais lui demander, et qui m'aurait fait "gagner" une séance de plus dans la semaine pour 15 euros de moins la séance............
Tordu, tordu.... pas tant que ça, si?
Comme tu rêves d'elle, peut-être que tu lui dois de l'argent? :lol:
Bien à toi,
A.


Lun Fév 12, 2007 3:23 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
cb a écrit:

Attention, je ne parle pas ici de contre-transfert, mais bien de transfert : le contre-transfert, c'est justement le fait que l'analyste n'accepte pas, inconsciemment, ce réel du transfert : là c'est le clash (ou l'acting, pourquoi pas ?)



Bonsoir Cb

Je repensais ce soir au contre-transfert et ça m’a fait penser au livre d’Harold Searles : « Le contre- transfert »
J’aurais bien aimé avoir votre avis (et celui des autres aussi bien entendu)sur sa pratique, et si vous en avez le désir.
Pour lui, l’analyste ne peut que tenir compte de ce que les émotions, affects... de ses analysant(e)s font en lui/elle (je précise font chez l'analyste)
Je ne sais pas ce qu’il faut entendre ?
J’avoue que pour ma part, ça serait plutôt un fantasme que ma psychanalyste prenne cette place.

Amitiés et bonne soirée et aussi à toutes et tous
Ingrid


Mer Fév 21, 2007 12:35 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Ingrid bonsoir,

Je ne connais malheureusement pas Harold Searles. Quoiqu'il en soit ma position sur ce que l'on nomme le contre-transfert doit être très claire :

il n'y a pas de contre-transfert : il y a le transfert inconscient, et tout ce qui vient à l'encontre de ce transfert (émotions, affects, etc.), plus précisément : comme réistance plus ou moins conscientes à ce transfert : c'est le contre-transfert. En d'autres termes, le contre-transfert ne fait pas partie de l'inconscient mais participe d'une résistance à l'inconscient.

J'ajouterai qu'il en va de même des concepts de transfert positif ou négatif : qui ne veulent strictement rien dire du point de vue de l'inconscient. Ces qualificatifs de positif et de négatif sont des qualificatifs qui participent de la conscience, voire de la bonne conscience autrement dit de la morale.

Les concepts de contre-transfert, transfert positif ou négatif doivent être tout simplement abandonnés par les analystes à mon avis, ils ne décrivent rien d'intéressant du point de vue des formations de l'inconscient.

bien à vous,
cb.


Mer Fév 21, 2007 12:52 am
Profil Site Internet
Message 
Qu'est-ce que le transfert inconscient de l'analyste?Merci

L'analysant y entend quelque chose de son analyste? .
Porosité entre conscient/inconscient du couple analyste/analysant?.


Mer Fév 21, 2007 8:51 am
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonjour Cb

Merci de votre avis sur le sujet.
Oui, je pense bien que vous êtes très clair.

Je ne connais pas vraiment Harold Searles.
J’ai juste cru comprendre qu’il avait pratiqué la thérapie psychanalytique avec des schizophrènes. Il parlait de symbiose thérapeutique.
Si j’ai parlé de lui c’est parce qu’il a centré tout son travail sur le contre-transfert.
Mais vous expliquez et pourquoi il n’ya pas de contre-transfert.

Ce que je ne trouve pas clair c’est déjà que nulle part il parlait de psychanalyse dans sa pratique, mais de pratique thérapeutique psychanalytique, et je n’ai pas lu qu’il était psychanalyste.

Amitiés et bien à vous
Ingrid


Mer Fév 21, 2007 10:39 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
archos a écrit:
Qu'est-ce que le transfert inconscient de l'analyste ?


Plutôt que d'envisager un transfert de l'analysant et un transfert de l'analyste (plus contre-transfert si pas d'affinité, etc., etc.), pourquoi ne pas envisager un transfert inconscient : figuré par exemple par une bande de Moebius : côté pile transfert analysant, côté face transfert analyste, mais cette division de vulgarisation étant annulée par le fait que l'une et l'autre face se rejoignent (en fait ne se sont encore jamais séparées) pour n'en former qu'une : le transfert inconscient.

archos a écrit:
L'analysant y entend quelque chose de son analyste ?


Plutôt deux fois qu'une.

bien à vous, cb.


Jeu Fév 22, 2007 3:08 pm
Profil Site Internet
Message 
Le transfert inconscient comme une bande de Moebius ...très parlant cette image.
Sinon j'ai de bonnes oreilles.
Merci cb.

Bien à vous aussi.


Ven Fév 23, 2007 8:32 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonjour Cb

Quand vous avez un peu de temps et si vous en avez le goût, pensez-vous que vous pourriez expliquer les moments de purs réels en analyse, merci :) ?
C’est pour faire suite à votre première réponse sur le fil.

Amitiés
Ingrid


Mer Mar 14, 2007 2:41 pm
Profil

Inscription: Mer Mar 21, 2007 8:47 pm
Messages: 12
Message 
Bonjour à toutes et à tous,
J'ai lu vos échanges avec beaucoup d'intérêt et je m'interroge...
Le même patient peut consulter plusieurs analystes et constater que chacune des rencontres a été différente, malgré l’immuabilité de la demande. A quelques détails près, le contenu est toujours le même, mais la rencontre est toujours nouvelle. En conclusion, le contenu est secondaire au regard de la relation transférentielle. Le patient est prêt à changer d’interlocuteur s’il ne s’est pas senti entendu. Donc, ce qui module sa démarche et la formulation de sa demande est lié au réel de l' analyste qui, dans sa manière de recevoir celle-ci, modifie fondamentalement le déroulement de la cure. Néanmoins, la structure et la dynamique des entretiens sont liées au registre du symbolique et s’articulent avec le registre de l’imaginaire, par l’intermédiaire des avatars du contenu. On a ici les trois formules RSI : Réel, Symbolique et Imaginaire.


Sam Mar 24, 2007 6:08 pm
Profil
Message 
Bonjour à tous

joyce a écrit:
Néanmoins, la structure et la dynamique des entretiens sont liées au registre du symbolique et s’articulent avec le registre de l’imaginaire, par l’intermédiaire des avatars du contenu. On a ici les trois formules RSI : Réel, Symbolique et Imaginaire.


Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris.

Quand l'analysant parle, il parle surtout de son imaginaire, quand bien même il soit sûr de parler de sa réalité, et dans l'échange avec l'analyste, même silencieux, l'analyste fait écho au niveau du réel? donc ce n'est pas perceptible par l'analysant sinon par les conséquences de la séance, comme par exemple un rêve, un lapsus ou un acte manqué (ou un acting out)?

Je me demandais aussi s'il y avait un rapport entre le transfert du réel et la scansion.

L'analyste pratique t'il la scansion lorsqu'il perçoit, je préfèrerais dire pressent un transfert de réel?

:) Gouachita


Jeu Mar 29, 2007 8:08 pm
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron