Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Jeu Aoû 28, 2014 5:04 am



Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 Le silence 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
Intéressant... vous me direz pourquoi Oli...

Oui pour la volonté je me suis peut être mal exprimée. Je me disais que c'était peut être une question de personnalité. Disons j'ai appris et j'apprends encore à utiliser mon énergie pour faire les choses. Il y a quelques années c'est mon agressivité que j'ai appris à canaliser et ensuite d'autres choses. Pour moi la volonté n'est pas le seul fait de vouloir, mais la manière dont on utilise nos ressources ou des ressources environnantes si jamais on se sent vide, las, inapte à quoi que ce soit.


Jeu Juin 07, 2007 7:47 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
C'est vrai que les mots sont parfois vide de sens par rapport à ce que l'on vit. Ils ne reflètent pas bien nos sentiments et sensations réels


Jeu Juin 07, 2007 9:13 pm
Profil Site Internet

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
ben évidemment!

_________________
Oli


Jeu Juin 07, 2007 9:30 pm
Profil

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
:wink:

_________________
Oli


Jeu Juin 07, 2007 9:41 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
Oui c'est vrai qu'il y a la question de la responsabilité. Malgré les contraintes que cela peut impliquer, lorsqu'on cesse d'incomber la responsabilité à autrui ou à d'autres évènements, et que l'on accepte d'aller de l'avant sans ruminer, alors on accède à une forme de liberté.


Ven Juin 08, 2007 12:29 am
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonsoir


Floriane, j’avais cru qu’il yavait une contradiction dans votre message, et c’est celle-ci je n’avais pas compris.


Miss, te souviens-tu ? je t’avais fait une réponse sur la volonté, sur le fil de la féminité.

Miss a écrit:
Autrement dit, j'y tiens moi à mon monde intérieur, et le formuler à travers un langage codifié, il se produit dans l'énonciation une perte de sens.


Comment fais-tu en analyse ?


Amitiés et bonne nuit
Ingrid


Ven Juin 08, 2007 1:03 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
bonjour

j'entendais par ruminer le fait de ressasser des évènements, les propos d'autrui etc. se les répéter en somme sans analyser justement. de fait, ce n'est pas constructif. je trouve au contraire l'analyse importante afin de mieux cerner les tenants et les aboutissants d'une situation, d'une façon de penser etc
intéressant l'approche de la psychanalyse par les quatre éléments. ils représentent pour moi une sorte de perfection, une complétude, et une plénitude à atteindre tant ils sont harmonieux malgré leurs apparentes oppositions
je regarderai pour le texte dès que j'aurai un moment. il y a tellement de références littéraires. c'est frustrant de ne pouvoir tout lire; merci pour l'info :)


Ven Juin 08, 2007 1:27 pm
Profil Site Internet

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
Citation:
Je te réponds comme je pense la comprendre : comment je fais sachant qu'il y a perte de sens ?

eh bien je le sais. Very Happy
tout simplement.


Vous savez que vous ne savez pas tout ce que vous savez = > inconscient individuel
tres interessant ce que vous ecrivez, continuez!

p.s. pour les citations, utiliser quote puis cc-cv puis quote*

_________________
Oli


Ven Juin 08, 2007 4:08 pm
Profil

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
Non, sans déconner, vous me souriez? ben j'en ai de la chance alors!
allez finis nos sottises?

_________________
Oli


Ven Juin 08, 2007 7:57 pm
Profil

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
Non, non, c'est pas comme ça que je m'exprime... il n'y a pas de STOP qui vaille, l'écoulement est lent. OK.

_________________
Oli


Sam Juin 09, 2007 11:07 am
Profil
Message 
Bonjour à tous

J'interviens parce que je vais diviser ce sujet qui initialement avait trait au Silence en plusieurs fils :

La pierre Philosophale d'un coté, l'homme et la nature de l'autre et je crois même un fil sur le tarot. Je met tout ça dans café parce que je ne suis pas sûre que ça ai un rapport avec la pratique de l'analyse, à part le fait peut être que se vérifie encore une fois que le silence fait beaucoup parler(ici écrire) sur tous les sujets possibles et imaginables.

:) Gouachita


Dim Juin 10, 2007 3:30 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
:) oui c'est vrai
personnellement je m'égare vite... :P


Dim Juin 10, 2007 3:31 pm
Profil Site Internet
Message 
Voilà c'est fait: je n'ai pas créé de fil sur le tarot parce que dans les posts y faisant référence, on parlait aussi des animaux. J'ai choisi pour l'animalité :P

J'ai laissé les petits messages d'échanges avec des smiley. Après tout, des fois nous ne prononçons aucun mots mais ce sont nos expressions du visage qui sont parlantes, et les smiley tentent de les traduire un peu.

Pour revient sur le sujet du Silence je repart de l'extrait d'un message de Miss :


Citation:
en me relisant, j'ai envie de dire plutôt : j'y tiens moi à mon caca.
C'est freudien ça non ?


Je ne sais pas si c'est freudien. Je pense que nous tenions à notre caca bien avant la naissance de Freud. Le seul truc c'est qu'il nous l'a fait savoir et que ça nous plaît pas du tout.

Le silence serait-il une forme de constipation?

:) Gouachita

PS : ça ne pose pas trop de problèmes si dans un fil nous nous égarons. ça permet d'ouvrir de nouveaux sujets de discussions.


Dim Juin 10, 2007 3:54 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
:)

A une époque j'ai pensé que le silence était d'or, mais en réalité il endort. Lorsque j'ai commencé à parler, à évoquer des désordres, peu importe avec qui, ça a été douloureux. Car tant qu'ils restaient dans mon esprit, je pouvais m'accomoder de la réalité. Une fois dehors, le désordre me forçait à admettre la réalité.


Dim Juin 10, 2007 4:09 pm
Profil Site Internet

Inscription: Dim Mai 06, 2007 3:23 pm
Messages: 10
Message 
"Le silence physique : pas de mot = constipation ?
la peur de lâcher l'essentiel ? un silence qui en dit lourd ?"
(toujours pas trouvé comment on "cite" un message posté ?

La constipation comme un refus de donner. Un garder pour soi. Comme la peur de se vider.
J'ai l'impression d'avancer, tout d'un coup.
Merci à vous tous.

Joséphine :D


Lun Juin 11, 2007 8:06 am
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 67 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron