Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

Le silence
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=5&t=236
Page 5 sur 5

Auteur:  Floriane [ Lun Juin 11, 2007 10:34 am ]
Sujet du message: 

il suffit de cliquer sur "quote" en haut à droite au lieu de "répondre" :)

tout dépend du bavardage intérieur aussi non ?

Auteur:  schubertiade [ Jeu Juin 14, 2007 11:55 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Bonjour tout le monde,

Joséphine

je reprends votre message qui pose la question suivante, je vous cite de mémoire :
est-ce qu'il vous est arrivé de pas dire un mot en séance ?

Alors je ne sais si c'est parce qu'aujourd'hui, c'est l'épreuve de philo du bac, ou autre chose....moi, c'est dans une autre circonstance que je n'ai pas pu prononcer un mot : dans le sens de : un mot précis à une épreuve orale de philo.
C'était un texte de Nietzche où il était question de "tache". Et le prof. me demandait à quoi cela me faisait penser ce mot ? c'était quasiment une séance :D

Et ce mot, je le connaissais, mais impossible de le sortir. Un blocage. C'est lui qui finalement l'a sorti avec un petit sourire.

Et vous ? ce serait quoi ce mot ? je lance un sondage :D


Bonjour,

Il y a un certain nombre de mots que je ne peux pas dire en séance. Le dernier en date est désir. Il m'est venu, mais j'ai choisi de faire des phrases de 14 km pour ne pas en arriver à dire ni le mot, ni la pensée liée à cela.
Finalement, dans mon silence (on ne peut plus pesant en ce moment) - et j'en reviens au post initial - je pense qu'il y a de cela : un désir que je n'assume pas.
Je tergiverse autant que possible, et cela sans le vouloir consciemment (ça m'agace vraiment), mais mes silences me permettent de rester dans certains schémas. Je me tais, je n'avance pas. Impeccable!
La "bêtise névrotique", c'est vraiment pas drôle, mais ça en devient presque risible tant c'est ridicule parfois.....
La volonté n'a pas sa place dans tout cela, pas tant que ça (je réponds là à divers messages, excusez-moi) Je n'ai jamais eu autant de volonté qu'en ce moment, mais ça ne suffit pas.
En tout cas, je suis face à mes responsabilités, face à mon incapacité à prendre certaines responsabilités....et quand je n'aurai plus que ça devant moi, alors je pourrai peut-être songer à réagir.

Bien à tous,
Anne

Auteur:  gouachita [ Jeu Juin 14, 2007 3:41 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour Anne

Ton histoire me fait sourire. J'imagine les 14km de mots pour éviter d'en dire un seul et éviter en même temps le silence.
Un km de mots...ça use, ça use...

Faudra que je trouve des smiley en forme de petites notes.

:) Gouachita

Auteur:  schubertiade [ Jeu Juin 14, 2007 4:25 pm ]
Sujet du message: 

Gouachita a écrit:
Bonjour Anne

Ton histoire me fait sourire. J'imagine les 14km de mots pour éviter d'en dire un seul et éviter en même temps le silence.
Un km de mots...ça use, ça use...

Faudra que je trouve des smiley en forme de petites notes.

:) Gouachita


Ah mais si je vivais pas ce calvaire, je sourirais certainement aussi!
En attendant, je suis bien énervée! sourire
Bien à toi,
Anne

Auteur:  gouachita [ Jeu Juin 14, 2007 8:03 pm ]
Sujet du message: 

Bon alors pour essayer de te faire sourire, je viens d'écouter l'emission "on a tout essayé" de Ruquier. Il y avait Charlotte de Turckheim comme invitée et ils parlaient de son spectacle qui passe en ce moment au Theatre de la Madeleine à Paris " ça va nettement mieux".
Dans le spectacle, il parait qu'elle raconte à un moment une séance avec son psy. Il lui dit "La solution est en vous".
Elle réplique : "ça fait 3 ans que vous ne dites rien et c'est tout ce que vous trouvez à me dire?"

:) Gouachita

Auteur:  schubertiade [ Jeu Juin 14, 2007 9:44 pm ]
Sujet du message: 

Gouachita a écrit:
Bon alors pour essayer de te faire sourire, je viens d'écouter l'emission "on a tout essayé" de Ruquier. Il y avait Charlotte de Turckheim comme invitée et ils parlaient de son spectacle qui passe en ce moment au Theatre de la Madeleine à Paris " ça va nettement mieux".
Dans le spectacle, il parait qu'elle raconte à un moment une séance avec son psy. Il lui dit "La solution est en vous".
Elle réplique : "ça fait 3 ans que vous ne dites rien et c'est tout ce que vous trouvez à me dire?"

:) Gouachita


Et bien écoute, ça fonctionne! J'ai souri! :)
Et le pire, le pire, c'est que c'est vrai!!! Ralala!
Bien à toi,
Anne

Auteur:  schubertiade [ Sam Mai 30, 2009 2:44 am ]
Sujet du message:  Re: Le silence

Je fais remonter le sujet! :)
C'est ici que j'avais découvert ce titre "Le silence en psychanalyse" de Nasio, livre que j'ai finalement lu, une première fois d'abord, puis une deuxième...
La première fois, j'ai été rassurée : même silencieuse, j'avais ma place dans le cabinet de ma psy, d'autres étaient passés par là, et leurs silences avaient été "analysés". C'est tout ce que j'avais retenu de cette lecture!
La deuxième fois, j'ai lu d'autres choses : une psychanalyse ne peut pas se faire dans le silence. Ca m'a aidée à me décider à parler, au bout de presque deux ans de séances (les escargots ne sont pas rapides!).

Je fais remonter le fil... le sujet est toujours d'actualité pour moi (sourire).
Le silence me semble être comme un refuge inconscient... (inconscient parce qu'il est torture quand je le vis en séance, que je crois le subir)
Je le sens lié à ma psy (donc au transfert?)... je ne sais pas l'expliquer, je ne le comprends pas, ce n'est que lorsque j'en sors que le travail peut se poursuivre. Pourquoi? Parce que d'un transfert je suis passée à un autre, peut-être?

Page 5 sur 5 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/