Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

être ou ne pas être ... en analyse
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=5&t=304
Page 2 sur 2

Auteur:  tootsie [ Ven Juil 06, 2007 8:17 am ]
Sujet du message: 

Citation:
Bonsoir Tootsie

Alors, que voulez-vous?
Je ne sais pas comment prendre votre message.

Bonne soirée
Ingrid


Bonjour,
Ingrid,ce n'est pas parce j'ai une opinion que je ne m'intéresse pas à celle des autres.
Citation:
Etant donné, la fascination que l'on peut avoir sur son psychanalyste pendant le transfert, ne serait-on pas tenté de le considérer comme un gourou ?

Qui fascine qui?Je comprend pas bien votre phrase.
Bonne journée

Auteur:  Ingrid [ Ven Juil 06, 2007 10:57 pm ]
Sujet du message: 

tootsie a écrit:

Qui fascine qui?Je comprend pas bien votre phrase.
Bonne journée


Bonsoir Tootise

Parce que de notre place d'analysant(e) nous pouvons vouloir mettre notre psychanalyste à la place de celui/celle qui sait tout comme un gourou (comme dit Big Minou) ou un maître.

Amitiés, Ingrid

Auteur:  tootsie [ Sam Juil 07, 2007 9:16 am ]
Sujet du message: 

Merci Ingrid mais j'avais compris, je taquine, fascination que le psy exerce sur l'analysant ou que l'analysant a pour le psy.
Au début probablement, mais tout le monde sait que c'est un leurre et que le psy choit .
"Le dilemne est le suivant: l'analyste ne peut répondre à la demande de l'analysant, parce que cela serait forcément le décevoir puisque ce qu'il demande est autre chose...Voilà donc posé le quiproquo fondamental sur et à partir duquel s'engage toute analyse l'un -patient -qui attend une réponse ,ne sachant d'ailleurs pas ce qu'il demande; l'Autre -analyste-qui ne sait pas ce qu'on lui demande,mais se singularise du premier parce qu'il sait que, s'il croyait répondre à cette offre, il se tromperait, car ce ne serait sûrement pas ça."R.Lévy
http://www.cartels-constituants.fr/cont ... s/6811.pdf

Auteur:  bigminou [ Sam Juil 07, 2007 12:29 pm ]
Sujet du message: 

tootsie a écrit:
Citation:
Etant donné, la fascination que l'on peut avoir sur son psychanalyste pendant le transfert, ne serait-on pas tenté de le considérer comme un gourou ?

Qui fascine qui?Je comprend pas bien votre phrase.
Bonne journée


J'ai dit "sur" à la place de "pour", merci de me l'avoir fait remarquer, ce type de lapsus me joue et me jouera des tours.

Auteur:  chb [ Sam Juil 07, 2007 1:21 pm ]
Sujet du message: 

tootsie a écrit:
Tout le monde veut devenir un cat
Parce que un chat quand il est cat
Retombe sur ses pattes
"Les Aristochats"


Ah ! C'est Les Aristochats ?! Excellent !

Auteur:  gouachita [ Sam Juil 07, 2007 1:31 pm ]
Sujet du message: 

re acte manqué! Ce n'est pas Tootsie qui a écrit, mais Big Minou :)

8) m-f

Auteur:  chb [ Sam Juil 07, 2007 1:33 pm ]
Sujet du message: 

Décidément ! :D

J'aime bien quand même les aristochats !

Auteur:  Ingrid [ Sam Juil 07, 2007 1:45 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour Tootsie

Désolée j’avais lu « pour » et pas « sur » et donc ma réponse n’a plus de sens.

Sinon, pour la deuxième partie de votre message, je suis d’accord avec vous.

Bon week-end
Ingrid

Auteur:  Ingrid [ Lun Juil 09, 2007 4:06 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour tous et toutes

Aujourd’hui, je suis tombée sur un lien intéressant et si ça vous intéresse aussi.
Pour nos questionnements et suite aux questions de Marie :)


« La psychanalyse est une pratique qui permet de découvrir les conflits inconscients qui nous traversent.

Parce qu’elle a un effet thérapeutique, on peut penser qu’elle relève de la médecine et ne devrait donc être exercée que par des médecins.

Parce qu’elle a des effets sur nos relations aux autres, on peut trouver logique qu’elle soit plutôt exercée par des psychologues.

Parce qu’elle touche à de grandes interrogations philosophiques ou métaphysiques, on peut souhaiter en réserver l’exercice à des prêtres, des moralistes ou des philosophes.

Et puis, elle est un espace de parole, et devrait donc n’être pratiquée que par des professionnels du langage, linguistes ou conteurs. Elle s’appuie sur la remémoration et interroge les trous de notre histoire, il faudrait donc que ne s’installent sur le fauteuil de l’analyste que des historiens ou des romanciers.

La liste des différentes professions qui auraient quelques solides arguments pour se réserver l’usage de la psychanalyse pourrait encore être étendue… »

Pour lire la suite : http://www.alpha-psychanalyse.org/psych ... tquoi.html


J’ai hésité à le mettre aussi sur le fil « Qu’est-ce être psychanalyste? »

Amitiés, Ingrid

Auteur:  chb [ Lun Juil 09, 2007 8:12 pm ]
Sujet du message: 

Très bon texte merci ; une seule remarque : personnellement je préfère l'expression d'analyse profane.

Page 2 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/