Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

Le pervers narcissique ou le gars qui bat la psychanalyse
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=5&t=361
Page 1 sur 2

Auteur:  thunderbird [ Lun Aoû 27, 2007 3:09 pm ]
Sujet du message:  Le pervers narcissique ou le gars qui bat la psychanalyse

Bonjour,

je connais un gars qui est un pervers narcissique (ce n'est pas une
pathologie marquée dans le DSM mais il correspond aux définitions qu'en
donnent les sites Web), ça fait vingt-cinq ans qu'il est en analyse (avec
des interruptions quand même je crois) et il reste narcissique, mégalo,
mytho...
La psychanalyse obtient de bons résultats pour les névroses, mais peut-être
que pour ce type de pathologie il n'y a que la chambre d'isolement ?

Autre piste : il dit souvent que depuis le temps, sa psychanalyste est
devenue une amie pour lui. Si c'est vrai, est-ce que ça peut expliquer qu'il
n'avance pas ?

Sa femme est depuis peu en analyse avec la même
analyste. Est-ce conforme aux "canons" de la psychanalyse ?

(Je précise que pour ce gars et sa mousmé il s'agit de psychanalyse
jungienne).

Auteur:  gouachita [ Lun Aoû 27, 2007 3:51 pm ]
Sujet du message: 

Bonjour Thunderbird et binevenu sur le forum.

Qu'est ce qui vous fait dire que le gars dont vous parlez est un pervers narcissique?

:) Gouachita

Auteur:  am13 [ Lun Aoû 27, 2007 4:34 pm ]
Sujet du message: 

J'ai aussi l'impression que c'est ce genre de cas les plus complexes en psychanalyse...
Sans être mauvaise langue (quoique...), cela tendrait (peut-être) aussi à souligner les limites de la praxis jungienne...

Cela me fait un peu penser au 'mystère Staline' : n'avait-il pas des symptômes du même ordre ?

Auteur:  chb [ Lun Aoû 27, 2007 5:46 pm ]
Sujet du message:  Re: Le pervers narcissique ou le gars qui bat la psychanalys

thunderbird a écrit:
Il dit souvent que depuis le temps, sa psychanalyste est devenue une amie pour lui. Si c'est vrai, est-ce que ça peut expliquer qu'il n'avance pas ?


Si c'est le cas, c'est foutu effectivement.

thunderbird a écrit:
Sa femme est depuis peu en analyse avec la même
analyste. Est-ce conforme aux "canons" de la psychanalyse ?


Ça-non, enfin pas forcément. Et elle, elle est canon, sa femme ?

Auteur:  Ingrid [ Lun Aoû 27, 2007 11:55 pm ]
Sujet du message: 

Bonsoir Thunderbird

J’ai juste une question pour l’instant qui m’est venue toute de suite en vous lisant.
Qui êtes-vous par rapport à cet homme ?

Amitiés, Ingrid

Auteur:  Ingrid [ Mar Aoû 28, 2007 1:52 pm ]
Sujet du message:  Re: Le pervers narcissique ou le gars qui bat la psychanalys

Miss a écrit:


bonjour Thunderbird,

vous avez une drôle de façon de qualifier la femme, vous !
Ca donne quoi au masculin ?
:D

Miss




Hello Miss

Par curiosité et comme je ne connaissais pas ce mot, je suis allée voir par google ce qu’était une mousmé, en dehors de ce que j’ai trouvé dans le dictionnaire qui dit que c’est une femme dans le langage populaire et il est écrit aussi mousmé(e). Je ne comprends pas la différence puisque de toute façon c’est une femme?

En tout cas sur internet, je ne l’ai trouvé que sans « e ».
Il est donc dit :
« Mousmé est un mot japonais (娘, musume qu'on prononce [mɯsɯme]) signifiant « fille » au sens de la filiation. En français du début du XXe siècle, cela désigne plutôt une fille facile.
The Mousmé' est le titre d'un opéra composé par Lionel Monckton et Howard Talbot sur un livret de Arthur Wimperis et Percy Greenbank (1909).
Marcel Proust commente ainsi ce mot dans Le Côté de Guermantes : « C’est Loti qui introduisit ce mot en France. C’est un mot qui signifie jeune fille ou très jeune femme. C’est un des plus jolis mots de la langue nippone ; il semble qu’il y ait, dans ce mot, de la moue (de la petite moue gentille et drôle comme elles en font) et surtout de la frimousse (de la frimousse chiffonnée comme est la leur). Je l’emploierai souvent, n’en connaissant aucun en français qui le vaille. »


Maintenant, je ne sais pas dans quel sens Thunderbird l’emploie ?

Amitiés
Ingrid

Auteur:  Marie [ Mar Aoû 28, 2007 10:10 pm ]
Sujet du message: 

ingrid a écrit
Citation:
Par curiosité et comme je ne connaissais pas ce mot


bonsoir Ingrid,

Tu n'as jamais lu les San-Antonio alors ?

:)

Auteur:  gouachita [ Mar Aoû 28, 2007 10:55 pm ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Coucou Ingrid,

ma version de "mousmé" c'est : une "marie couche-toi-là" :D

qui, associée au terme de "canon", complète un certain tableau.

Mais je peux me tromper.

Bien à toi,
Miss


La mousmé c'est aussi une femme bien, convenable. D'ailleurs, Van Gogh en a fait un tableau.

http://www.allposters.fr/-sp/La-Mousme-Affiches_i126228_.htm

:) Gouachita

Auteur:  Marie [ Mar Aoû 28, 2007 11:23 pm ]
Sujet du message: 

bonsoir,
en argot, il n'y a pas de connotation péjorative au mot mousmé, c'est comme souris, pour désigner une fille.

Auteur:  Danaé [ Mar Aoû 28, 2007 11:40 pm ]
Sujet du message: 

Le "pervers narcisique"... ou la "mousmé"... Lol !

Il y a un lien ? :D

A suivre... :wink:

Danaé.

Auteur:  Marie [ Mer Aoû 29, 2007 12:11 am ]
Sujet du message:  Re: Le pervers narcissique ou le gars qui bat la psychanalys

thunderbird a écrit:
ça fait vingt-cinq ans qu'il est en analyse (...)

(Je précise que pour ce gars et sa mousmé il s'agit de psychanalyse
jungienne).


ah bon ! j'ai eu peur, je croyais qu'il était réellement en analyse :lol:

Auteur:  Ingrid [ Mer Aoû 29, 2007 1:22 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Coucou Ingrid,

ma version de "mousmé" c'est : une "marie couche-toi-là" :D

qui, associée au terme de "canon", complète un certain tableau.

Mais je peux me tromper.

Bien à toi,
Miss


Miss, que veux-tu dire ?
Excuse moi je ne comprends pas.

J'édite mon message, pour dire que ça n'est pas utile que tu m'expliques, je viens de comprendre. J'avais eu peur que ça soit une embrouille :shock:


Marie a écrit:
bonsoir Ingrid,

Tu n'as jamais lu les San-Antonio alors ?

:)


Non désolée Marie. Pourquoi, si tu as envie d'en dire plus?



Thunderbird, où êtes-vous?



Bonne nuit
Ingrid

Auteur:  Marie [ Jeu Aoû 30, 2007 11:54 pm ]
Sujet du message: 

Ingrid a écrit:


Non désolée Marie. Pourquoi, si tu as envie d'en dire plus?

:)





Bonsoir Ingrid,
j'ai retrouvé un article sur Frédéric Dard (qui a écrit une centaine de San Antonio) paru sur le journal le monde

Citation:
« Il fit sa vie durant l'amour aux mots. Il leur fit, sans vergogne ni scrupules, des enfants à répétition. Il obligea la langue française, trop corsetée pour lui, à mener une somptueuse vie de bamboche et de ribouldingue. Le fécondeur de mots était bien l'obsédé textuel décrit ici et là. Un écrivain en série, comme il est des tueurs. Ni convention, ni convenances. Ni prévention ni prévenance. L'homme-mots du grand cirque littéraire ! A prendre ou à laisser. Pour le pire et le meilleur, capable des plus extraordinaires et calamiteux jeux de mots, comme des plus somptueux délires d'auteur et numéros d'écrivain. »


http://www.langue-fr.net/rubricabrac/San-Antonio.htm

Si tu veux apprendre l'argot en riant, je te le conseille

bonne soirée

Auteur:  Marie [ Ven Aoû 31, 2007 12:03 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
erreur de manip


ça arrive... :quand on tire plus vite que son ombre :lol:

Auteur:  gouachita [ Ven Aoû 31, 2007 10:21 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
Ah, Marie, si tous les poissons se laissaient ainsi prendre à l'hameçon comme vous, la pêche ne serait plus du sport.
:D
Je voulais sonder vos "humeurs" avec mon "erreur de manip".
C'est convaincant. Pas besoin de pousser plus loin le bouchon.
Bonne pêche !!
Miss


Jouissance féminine?

:) Gouachita

Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/