Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Ven Fév 22, 2019 7:02 pm



Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 Place de l'analyste? 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Sur la place de l'analyste, un bouquin certainement très intéressant à lire :

http://www.fabula.org/actualites/article22511.php

Comment mieux résumer le propos de ce fil de discussion ?
Et puis… Superbe titre non ? :lol: :lol: :lol:


Jeu Fév 21, 2008 8:57 am
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
« L’analyste infidèle n’est peut-être rien d’autre que cela : une personne analysée, certes, de préférence formée à l’exercice de ce métier, mais vulnérable et désarmée au lieu même de son symptôme qui est également sa richesse. » Georg R. Garner

Christophe, si ça ne te dérange pas, est-ce que tu pourrais expliquer ce que ça veut dire ?
Merci de tes éclaircissements.

Amitiés, Ingrid


Jeu Fév 21, 2008 3:16 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Ingrid a écrit:
«L’analyste infidèle n’est peut-être rien d’autre que cela : une personne analysée, certes, de préférence formée à l’exercice de ce métier, mais vulnérable et désarmée au lieu même de son symptôme qui est également sa richesse.» Georg R. Garner

Christophe, si ça ne te dérange pas, est-ce que tu pourrais expliquer ce que ça veut dire ? Merci de tes éclaircissements.

Amitiés, Ingrid


C'est ce que l'on a toujours dit depuis le début de nos séminaires, lorsqu'à la première séance Paul nous a amené ses chouchous :

http://www.psychanalyse-paris.com/Le-te ... se-et.html

La phrase de Georg R. Garner illustre à merveille les père-mutations de Paul. Néanmoins, ce qui doit te faire peur ça doit être les qualificatifs de vulnérable et de désarmée n'est-ce pas ? Ouais, tu as raison : on n'est pas obligé d'employer des qualificatifs qui renvoient somme toute à de l'affectif, bref à de l'imaginaire : puisqu'il s'agit, en dernière analyse, du sinthome et donc du réel. Troué ça te va ? :wink:

bisous,
cb.


Jeu Fév 21, 2008 3:29 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message 
cb a écrit:
Sur la place de l'analyste, un bouquin certainement très intéressant à lire :

http://www.fabula.org/actualites/article22511.php

Comment mieux résumer le propos de ce fil de discussion ?
Et puis… Superbe titre non ? :lol: :lol: :lol:


Extrêmement prometteur ! :P

(Quel est ce nouvel avatar, Miss ?)


Jeu Fév 21, 2008 7:53 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
am13 a écrit:
(Quel est ce nouvel avatar, Miss ?)


:lol: Ah ! Ouais ! J'avais pas vu ! Excellent ! :lol:


Jeu Fév 21, 2008 8:21 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
tootsie a écrit:


l'humour est surmoïque?

mfc


Jeu Fév 21, 2008 8:54 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
cb a écrit:
Sur la place de l'analyste, un bouquin certainement très intéressant à lire :

http://www.fabula.org/actualites/article22511.php

Comment mieux résumer le propos de ce fil de discussion ?
Et puis… Superbe titre non ? :lol: :lol: :lol:


Le psychanalyste est un Aime mate loser? :roll:

mfc


Jeu Fév 21, 2008 8:57 pm
Profil Site Internet
Message 
Citation:
l'humour est surmoïque?


Le Surmoi censure tout en auto-consolant.
Ne dit-on pas: femme qui rit, à moitié dans ton lit!


Jeu Fév 21, 2008 10:23 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
cb a écrit:

Ouais, tu as raison : on n'est pas obligé d'employer des qualificatifs qui renvoient somme toute à de l'affectif, bref à de l'imaginaire : puisqu'il s'agit, en dernière analyse, du sinthome et donc du réel. Troué ça te va ? :wink:



Oui Christophe en plein dans le mille, bien sûr que j'ai peur.

Je me suis toujours demandée aussi si un(e) psychanalyste pendant la cure pouvait répondre dans l'émotionnel à son analysant(e).

Bisous
Ingrid


Jeu Fév 21, 2008 11:35 pm
Profil

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
tootsie a écrit:
Citation:
l'humour est surmoïque?


Le Surmoi censure tout en auto-consolant.
Ne dit-on pas: femme qui rit, à moitié dans ton lit!


J'ai un peu cherché et effectivement, chaque fois que je cherche la notion d'humour avec l'inconscient, j'y retrouve l'association avec le surmoi.
Et pourtant je ne suis pas convaincue du tout de ce surmoi consolateur.
Déjà, il me semble que chaque fois que nous parlons ou nous exprimons par écrit, et lorsque nous agissons, les trois instances de l'inconscient de la deuxième topique de Freud entrent en action.
ouais, bon, j'ai du mal a expliquer ma pensée mais je vois plus l'humour dans certains cas comme la pulsion du ça qui parvient à passer la censure du surmoi et les négociations du moi, d'en d'autres cas comme une forme de censure du Surmoi, parfois comme un impératif du Surmoi(histoire ensuite de pouvoir donner la baffe en retour) et enfin comme une défense du moi(un arrangement, en sorte entre je dis et je me tais).
Doit sûrement y avoir un brin d'Idéal du moi et de moi idéal en plus.
Puré! ça fait du monde juste pour faire un trait d'esprit :wink:

:) mfc


Ven Fév 22, 2008 5:31 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
Ingrid a écrit:
« L’analyste infidèle n’est peut-être rien d’autre que cela : une personne analysée, certes, de préférence formée à l’exercice de ce métier, mais vulnérable et désarmée au lieu même de son symptôme qui est également sa richesse. » Georg R. Garner


De quelle infidélité nous parle G.R Garner? Parce que l'analyste est toujours infidèle! c'en est même scandaleux.
Vous allez le voir en séance, penser être unique au monde, la seule personne
qui a de l'importance dans cet échange exceptionnel, et voilà que dès que vous lui tournez le dos, que vous sortez de ce lieu de tous les secrets, il ne trouve rien de mieux à faire que de recevoir un autre analysant!

Bon, tout ça pour dire que je n'ai pas compris ce que voulait dire Garner. A qui est-il infidèle(mot qui a en plus une petite connotation religieuse).

:) mfc


Ven Fév 22, 2008 5:40 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
mfc a écrit:
De quelle infidélité nous parle G.R Garner ?… Bon, tout ça pour dire que je n'ai pas compris ce que voulait dire Garner. A qui est-il infidèle


Et oui, ça s'appelle un signifiant :lol: :lol: :lol:


Ven Fév 22, 2008 6:46 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
bon, voyons où ça mène :

infidèle est Un fidèle et un fils d'elle.

pff : encore une histoire de phallus :?

un psychanalyste infidèle est resté le phallus de sa mère?

:) j'aurai essayé

mfc


Ven Fév 22, 2008 7:00 pm
Profil Site Internet
Message 
L'analyste infidèle, l'analyste un fil d'elle.Ariane et son fil ou Pénélope qui fait et défait sa toile...J'essaie aussi et voilà où me mène ce fil. :)


Ven Fév 22, 2008 7:51 pm
Message 
Vous avez beau dire, y'a pas seulement que dl'a pomme, y'a autre chose!


Ven Fév 22, 2008 8:49 pm
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 58 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron