Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

Place de l'analyste?
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=5&t=436
Page 1 sur 4

Auteur:  Ingrid [ Lun Fév 18, 2008 3:29 pm ]
Sujet du message:  Place de l'analyste?

Bonjour toutes et tous

J’ai cru comprendre que les psychanalystes restent toujours des analysant(e)s en même temps de leur place d’analyste?
Mais, comme ils/elles ont déjà fait ce long et difficile chemin, si l’analysant(e) qui souffre ne peut pas s’appuyer sur son analyste, je ne sais pas sur quoi est-ce qu’il/elle peut s’appuyer alors ?

Amitiés :) , Ingrid

P.s : je ne l’ai pas mis ici hier soir, car je ne savais pas quel sujet mettre.
Marie, comme tu es modératrice de ce Forum pratique de l’analyse, si tu veux tu peux changer le sujet. Aussi parce que je doute que le mien convienne.

Auteur:  chb [ Lun Fév 18, 2008 3:53 pm ]
Sujet du message:  Re: Place de l'analyste?

Ingrid a écrit:
Si l’analysant(e) qui souffre ne peut pas s’appuyer sur son analyste, je ne sais pas sur quoi est-ce qu’il/elle peut s’appuyer alors ?


Freud aimait à rappeler ce paradoxe : Si Saint Christophe portait le Christ et que le Christ portait le monde, qui alors portait Saint Christophe ? :lol:

Eh oui ! C'est que nous ne sommes pas dans l'espace, mais dans une topologie toute particulière qui est celle de l'inconscient et du temps !

Ta remarque n'est valable que si et seulement si tu fais abstraction du temps logique et dynamique de l'inconscient : si tu ré-introduit un peu de dynamique dans ta remarque : il n'y a pas d'incohérence : bien au contraire !… :wink:

Une remarque en sus : c'est quoi la place du psychanalyste ? C'est laquelle ? Une place fixe, surmoïque, ou celle de l'objet a, objet du désir (ouais je sais, ça fait peur :lol: ) du désir dans l'inconscient ? Donc pas vraiment une place, au sens statique, pas une place… mais plutôt un Pas-lace ! :wink:

@+,
cb.

Auteur:  mfc [ Lun Fév 18, 2008 7:37 pm ]
Sujet du message: 

cb a écrit:
mais plutôt un Pas-lace !


Des mille et une nuits?

J'ai lu un truc tout à l'heure sur l'aliénation. J'ai cru comprendre que dans la cure nous avons besoin de l'aliénation analysant-analyste, comme support mais aussi pour se désaliéner. Mais en dehors de la cure , le problème est que cette aliénation reste avec tout analyste,quel qu'il soit, un peu comme la relation avec le médecin, et c'est plus embêtant (ça rend un peu plus bête, quoi).

Quand je rencontre un toubib, même en dehors d'une consultation, j'en suis rendue malade :D , et par contre, si j'arrive à prendre de la distance par rapport à son métier, alors je ne peut plus avoir à faire à lui ou à elle en temps que médecin.

Bon, je sais plus si je suis dans le sujet, mais bref, l'analyste est peut être analysant mais pas au même moment, d'ailleurs il y a des moments, on ne sait plus qui est qui.

je dois être un peu fatiguée ces temps ci :?

:) mfc

Auteur:  chb [ Lun Fév 18, 2008 7:50 pm ]
Sujet du message: 

mfc a écrit:
J'ai cru comprendre que dans la cure nous avons besoin de l'aliénation analysant-analyste, comme support mais aussi pour se désaliéner. Mais en dehors de la cure , le problème est que cette aliénation reste avec tout analyste,quel qu'il soit, un peu comme la relation avec le médecin, et c'est plus embêtant (ça rend un peu plus bête, quoi).


Oui mais : à la ville ou à la campagne ? :lol:

Auteur:  mfc [ Lun Fév 18, 2008 8:14 pm ]
Sujet du message: 

mais tout à fait! ça doit venir de là! Quand je portait un pagne :)

cb a écrit:
et pourquoi un chef : ça doit hurler, fumer des cigares qui puent et rouler en 4/4.


Quelle image désuete! aujourd'hui, le chef n'hurle plus, il communique, voyons!
Mais je reviens sur mon histoire de toubib, les toubib y sont pour rien si j'ai du mal à me defaire du sujet supposé savoir (j'utilise le terme tel que je le comprend, hein! pas comme Lacan expliquait) que je leur prête.

mfc

Auteur:  Marie [ Lun Fév 18, 2008 10:36 pm ]
Sujet du message: 

Bonsoir

Ingrid je ne touche à rien, il est parfait ton post :)
Amitiés

Auteur:  Ingrid [ Mar Fév 19, 2008 12:42 am ]
Sujet du message: 

Saint Christophe ou chair (ça c'est moi qui l'écrit comme ça) Christophe (je te taquine) :oops:

Plus sérieusement, je n’ai pas compris de ce que tu veux dire pour mon incohérence.

Pour l’objet du désir, peur du désir oui tu as raison, mais peut-être s’il ya une angoisse derrière, est-ce ça ? ou si l’on ne sait pas ce qu’on peut en faire?

Merci de ta réponse en tout cas



mfc a écrit:
Quand je rencontre un toubib, même en dehors d'une consultation, j'en suis rendue malade :D , et par contre, si j'arrive à prendre de la distance par rapport à son métier, alors je ne peut plus avoir à faire à lui ou à elle en temps que médecin.



Mf, ce que tu dis me fait penser que de mon côté, pour les médecins mon souci est que je n’arrive pas à séparer leur métier de leur désir, d’où ma difficulté entre autres à aller les consulter.



Amitiés
Ingrid

Auteur:  chb [ Mar Fév 19, 2008 1:39 am ]
Sujet du message: 

mfc a écrit:
cb a écrit:
et pourquoi un chef : ça doit hurler, fumer des cigares qui puent et rouler en 4/4.


Non ça c'est miss !!! Le 4x4, ça ne m'fait pas bander personnellement ! :lol: Ni le chef de gare d'ailleurs ! :lol: :lol: :lol:

Auteur:  am13 [ Mar Fév 19, 2008 1:39 am ]
Sujet du message: 

Ingrid a écrit:

Mf, ce que tu dis me fait penser que de mon côté, pour les médecins mon souci est que je n’arrive pas à séparer leur métier de leur désir, d’où ma difficulté entre autres à aller les consulter.



Amitiés
Ingrid


Désir du médecin ou médecin du désir ?

Auteur:  chb [ Mar Fév 19, 2008 1:41 am ]
Sujet du message: 

am13 a écrit:
Désir du médecin ou médecin du désir ?


Mes 2 seins du désir ou mes désirs de mes 2 seins ?

Auteur:  am13 [ Mar Fév 19, 2008 2:15 am ]
Sujet du message: 

cb a écrit:
am13 a écrit:
Désir du médecin ou médecin du désir ?


Mes 2 seins du désir ou mes désirs de mes 2 seins ?


Waw, je ne l'avais même remarqué : :shock: :P

Auteur:  chb [ Mar Fév 19, 2008 9:44 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
edit


Non, pas avec un T, avec un P ! :lol:

Auteur:  chb [ Mar Fév 19, 2008 10:01 am ]
Sujet du message: 

Miss a écrit:
M. et Mme Mal ont une fille. Comment vont-ils l'appeler ?


Sophie ? Parce qu'elle Sophie la Mal ! Bon ok, c'est pas drôle ! J'aurai essayé ! :wink:

Auteur:  Ingrid [ Mar Fév 19, 2008 2:32 pm ]
Sujet du message: 

am13 a écrit:

Désir du médecin ou médecin du désir ?



Bonjour Am13

Pour répondre à ta question.
Je parle en fait du désir du médecin.

Sinon, qu’est-ce que tu entends par médecin du désir ?
Merci

Amitiés, Ingrid

Auteur:  am13 [ Mar Fév 19, 2008 7:01 pm ]
Sujet du message: 

Ingrid a écrit:
am13 a écrit:

Désir du médecin ou médecin du désir ?



Bonjour Am13

Pour répondre à ta question.
Je parle en fait du désir du médecin.

Sinon, qu’est-ce que tu entends par médecin du désir ?
Merci

Amitiés, Ingrid


J'entend le fait qu'il y ait les désirs de l'analysant(e) en jeu, ne serait-ce que par le transfert...

Page 1 sur 4 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/