Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

"devenir" psychanalyste
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=5&t=445
Page 4 sur 4

Auteur:  Ingrid [ Mar Avr 29, 2008 9:58 am ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

De toute manière Jean-Yves, quand nous allons consulter notre psychanalyste ça n’est pas pour qu’il/elle nous plaque une théorie.

Voilà ce que j’essayais de dire dans mes messages précédents , d’où aussi mes deux premières questions.

Amitiés
Ingrid

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Mar Avr 29, 2008 10:12 am ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Ingrid a écrit:
De toute manière Jean-Yves, quand nous allons consulter notre psychanalyste ça n’est pas pour qu’il/elle nous plaque une théorie.

Voilà ce que j’essayais de dire dans mes messages précédents , d’où aussi mes deux premières questions.

Amitiés
Ingrid



oui , mais , l'analyste est souvent "caché" derrière "sa" théorie... la psychanalyse étant fondamentalement une forme particulière de conversation et de confrontation personnelle visant la connaissance de soi, un psychanalyste, même s’il se réclame d’une école spécifique, se doit de rester le plus libre possible dans l’orientation de ses pensées, intérêts et actions.

Amitiés,
jean-yves

Auteur:  Marie [ Ven Mai 09, 2008 2:06 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Jean-Yves Métayer a écrit:
Ingrid a écrit:
De toute manière Jean-Yves, quand nous allons consulter notre psychanalyste ça n’est pas pour qu’il/elle nous plaque une théorie.

Voilà ce que j’essayais de dire dans mes messages précédents , d’où aussi mes deux premières questions.

Amitiés
Ingrid



oui , mais , l'analyste est souvent "caché" derrière "sa" théorie... la psychanalyse étant fondamentalement une forme particulière de conversation et de confrontation personnelle visant la connaissance de soi, un psychanalyste, même s’il se réclame d’une école spécifique, se doit de rester le plus libre possible dans l’orientation de ses pensées, intérêts et actions.

Amitiés,
jean-yves



Franchement , je suis d'accord avec ingrid, on s'en fiche des théories, des conversations et tutti quanti, face à l'analysant.
Seules les associations libres sont importantes.
C'est la différence fondamentale à mon avis entre la psychanalyse et la psychothérapie,
l'un est du coté de la jouissance (l'objet a), et l'autre du coté de la connaissance de soi (conscient)

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Ven Mai 09, 2008 6:46 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Marie a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
Ingrid a écrit:
De toute manière Jean-Yves, quand nous allons consulter notre psychanalyste ça n’est pas pour qu’il/elle nous plaque une théorie.

Voilà ce que j’essayais de dire dans mes messages précédents , d’où aussi mes deux premières questions.

Amitiés
Ingrid



oui , mais , l'analyste est souvent "caché" derrière "sa" théorie... la psychanalyse étant fondamentalement une forme particulière de conversation et de confrontation personnelle visant la connaissance de soi, un psychanalyste, même s’il se réclame d’une école spécifique, se doit de rester le plus libre possible dans l’orientation de ses pensées, intérêts et actions.

Amitiés,
jean-yves



Franchement , je suis d'accord avec ingrid, on s'en fiche des théories, des conversations et tutti quanti, face à l'analysant.
Seules les associations libres sont importantes.
C'est la différence fondamentale à mon avis entre la psychanalyse et la psychothérapie,
l'un est du coté de la jouissance (l'objet a), et l'autre du coté de la connaissance de soi (conscient)



"Du point de vue pratique , une partie des analystes s'est donné pour but de faire reconnaître la psychanalyse par les universités et de la faire intégrer au programme des études médicales; d'autres s'accommodent de rester hors de ces institutions, et veillent à ce qu'on ne donne pas priorité à la portée médicale de la psychanalyse sur sa pédagogique. De temps à autre, il advient de manière répétitive qu'un collaborateur analytique s'isole en s'efforçant de mettre en avant une seule des découvertes ou des points de vue de la psychanalyse au détriment de tous les autres.Mais l'ensemble donne l'impression réjouissante d'un travail scientifique de haut niveau."

Sigmund Freud

"présenté par lui-même"



:lol: bonne soirée !

Auteur:  chb [ Ven Mai 09, 2008 7:35 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Jean-Yves Métayer a écrit:
"Du point de vue pratique , une partie des analystes s'est donné pour but de faire reconnaître la psychanalyse par les universités et de la faire intégrer au programme des études médicales; d'autres s'accommodent de rester hors de ces institutions, et veillent à ce qu'on ne donne pas priorité à la portée médicale de la psychanalyse sur sa pédagogique. De temps à autre, il advient de manière répétitive qu'un collaborateur analytique s'isole en s'efforçant de mettre en avant une seule des découvertes ou des points de vue de la psychanalyse au détriment de tous les autres.Mais l'ensemble donne l'impression réjouissante d'un travail scientifique de haut niveau."

Sigmund Freud

"présenté par lui-même"



:lol: bonne soirée !


Ah ! Oui ! Très belle citation de Freud : elle nous fait palper à la fois toute la tension incontournable de ce conflit et à la fois la jouissance de sa compréhension : sa sublimation. Superbe !

Auteur:  Marie [ Ven Mai 09, 2008 9:22 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Ha chouette ! encore des copié-collé ! ça repose :lol: (et ça donne l'air intelligent)
à mon tour

"Voilà la grande erreur de toujours: s'imaginer que les êtres pensent ce qu'ils disent."
Jacques Lacan


:lol:

un autre pour la route toujours de Jacques Lacan

"Etre psychanalyste, c'est simplement ouvrir les yeux sur cette évidence qu'il n'y a rien de plus cafouilleux que la réalité humaine"


Ca, c'est de la moelle 8)

bonne soirée :D

Auteur:  mfc [ Sam Mai 10, 2008 1:42 am ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Marie a écrit:
Ca, c'est de la moelle 8)


Miam, on va pouvoir faire un Osso bucco :P
oups :oops:
:) mfc

Auteur:  col chic [ Mar Juin 08, 2010 2:29 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

J'envisage de reprendre des études... pour devenir psychologue.

Bien à l'aise dans mon autonomie, je pense m'inscrire "à distance".

QUESTION : Selon les professionnels qui errent ici, y a-t-il des méfiances à avoir quant à ces formations "à distance"?

Auteur:  chb [ Jeu Juin 10, 2010 11:52 am ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Bonjour col chic,

Je ne connais pas les formations de psychologue à distance, ni les formations de psychologue tout court d'ailleurs ! Mais j'aime les guillemets à cet “à distance” ! :wink:

Bien à vous,
cb

Auteur:  Cyclopea [ Dim Fév 05, 2012 5:56 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Marie a écrit:
"Voilà la grande erreur de toujours: s'imaginer que les êtres pensent ce qu'ils disent."
Jacques Lacan :lol:

Oui, car J.LACAN maniait fort bien la langue "dite des Oiseaux", d'où la citation et trou et perdu --- pour trouvaille 'le trou qui vaille 'une découverte')..

Citation:
"Etre psychanalyste, c'est simplement ouvrir les yeux sur cette évidence qu'il n'y a rien de plus cafouilleux que la réalité humaine"
Ca, c'est de la moelle 8)


Je plussoye et j'ajouterai à cette dernière affirmation que l'on peut fort bien ne se rattacher à aucune École mais faire une espèce de syncrétisme en fonction de la personne. Certaines attendent un mot, un seul qui leur permette de ne pas rester muet, d'autres acceptent une confrontation sans aucune intervention du praticien. Pour pouvoir dérouler, débonder, dénouer en 'soi' les chaos le transfert est INDISPENSABLE.

Je me rends compte que tous les sujets sont anciens, alors vous avez sans nul doute trouvé des réponses à tout cela.

Cordialement votre !

Auteur:  chb [ Dim Fév 05, 2012 6:11 pm ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

Sujets anciens mais qui mérite d'être actualisés et sans cesse ré-actualisés. Ça a l'air ennuyeux, comme ça :P mais c'est incontournable :D

Comme le dit Lacan : «C'est bien ennuyeux que chaque analyste soit forcé — puisqu'il faut bien qu'il soit forcé — de réinventer la psychanalyse» (Lettres de l'Ecole freudienne, 1979, n° 25, vol. 2, p. 219).

Le verbe Forcer rend compte ici du fait que la psychanalyse est intransmissible. C'est parce qu'elle est intransmissible, qu'on est forcé — au sens de bien obligé de — réinventer la psychanalyse, comme on est bien obligé de réactualiser les sujets, hein :wink: Alors si le syncrétisme c'est ça, alors je suis bien obligé d'être d'accord avec vous, hein :wink:

Auteur:  Cyclopea [ Lun Fév 06, 2012 10:34 am ]
Sujet du message:  Re: "devenir" psychanalyste

chb a écrit:
Alors si le syncrétisme c'est ça, alors je suis bien obligé d'être d'accord avec vous, hein :wink:


Le syncrétisme est plutôt un mélange, une association de toutes les écoles, c'est l'analysant qui a le mors dans sa bouche et l'on voit par quelle méthode, pas à pas, on peut desserrer l'empreinte. <me semble-t-il> !

Bien à Vous.

Page 4 sur 4 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/