Forums Psychanalyse-paris.com
http://psychanalyse-paris.com/forums/

la Psyché selon Sheldrake
http://psychanalyse-paris.com/forums/viewtopic.php?f=9&t=560
Page 1 sur 1

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Ven Oct 24, 2008 10:01 am ]
Sujet du message:  la Psyché selon Sheldrake

SHELDRAKE APRES JUNG . . .

Jung avance l'hypothèse d'un continuum psycho-physique :

La psyché que l'on a tendance à prendre comme un fait subjectif s'étend en dehors de nous, hors du temps, hors de l'espace... Plus les couches sont profondes et obscures, plus elles perdent de leur originalité individuelle. Plus elles sont profondes, c'est-à-dire plus elles se rapprochent des systèmes fonctionnels autonomes, plus elles deviennent collectives et finissent par s'universaliser et par s'éteindre dans la matérialité du corps, c'est-à-dire dans les corps chimiques. Le carbone du corps humain est simplement carbone ; au plus profond d'elle-même, la psyché n'est plus qu'univers.


http://documentsafpe.canalblog.com/
:D
JY

Auteur:  chb [ Ven Oct 24, 2008 12:58 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Jean-Yves Métayer a écrit:
Jung avance l'hypothèse d'un continuum psycho-physique


Oui, c'est là où il se sépare très nettement de Freud et de Lacan qui misent sur la coupure, le discontinu… Le continu, c'est l'imaginaire, la coupure c'est le symbolique, l'art des déformations-discontinuités continues, c'est la topologie, le Réel. Le dit compte est nu ! :wink:

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Ven Oct 24, 2008 2:36 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Les travaux de Rupert Sheldrake ouvrent, après ceux de Jung, la voie royale des phénomènes intuitifs : ils éclairent le processus de transmission de l'information entre soi et soi, entre soi et les autres hommes ou entre soi et la nature, sans limite d'espace ni de temps. Par résonance morphique, chacun est capable de se mettre en harmonie avec l'objet de connaissance, consciemment ou inconsciemment, et de communiquer avec le champ d'informations correspondant.

Rupert Sheldrake dans L'Ame de la Nature donne l'exemple des lieux sacrés ! Qui n'a pas une fois dans sa vie ressenti d'étranges perceptions; le sentiment de déjà vu, déjà vécu, dans une église, un temple, ou même à l'étranger dans des lieux particulièrement chargés de mémoire collective sacrée ?

:D

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Ven Oct 24, 2008 2:38 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

cb a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
Jung avance l'hypothèse d'un continuum psycho-physique


Oui, c'est là où il se sépare très nettement de Freud et de Lacan qui misent sur la coupure, le discontinu… Le continu, c'est l'imaginaire, la coupure c'est le symbolique, l'art des déformations-discontinuités continues, c'est la topologie, le Réel. Le dit compte est nu ! :wink:



le continu n'est pas du tout sans symbolique ..il contient tous les symboles .

jy :lol:

Auteur:  mfc [ Ven Oct 24, 2008 5:25 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Jean-Yves Métayer a écrit:
ui n'a pas une fois dans sa vie ressenti d'étranges perceptions; le sentiment de déjà vu, déjà vécu, dans une église, un temple, ou même à l'étranger dans des lieux particulièrement chargés de mémoire collective sacrée ?


Pour le sentiment de déjà vu ou déjà vécu dans une église, il suffit d'avoir été baptisé, d'avoir été un peu à l'église dans son enfance et d'avoir fait sa première communion. Est ce de la mémoire collective ou d'un vécu individuel chargé de situations familiales et de formation religieuses ? Après, tout lieu religieux provoquera une émotion particulière en reminiscence inconsciente de scène passée.

:) mfc

Auteur:  am13 [ Ven Oct 24, 2008 5:27 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Jean-Yves Métayer a écrit:
cb a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
Jung avance l'hypothèse d'un continuum psycho-physique


Oui, c'est là où il se sépare très nettement de Freud et de Lacan qui misent sur la coupure, le discontinu… Le continu, c'est l'imaginaire, la coupure c'est le symbolique, l'art des déformations-discontinuités continues, c'est la topologie, le Réel. Le dit compte est nu ! :wink:



le continu n'est pas du tout sans symbolique ..il contient tous les symboles .

jy :lol:


C'est le contraire : y'a du continu parce que y'a du symbole (joint S-I)... Y'a du lien parce que y'a de la coupe ! :wink:

Auteur:  chb [ Ven Oct 24, 2008 8:06 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

am13 a écrit:
C'est le contraire : y'a du continu parce que y'a du symbole (joint S-I)... Y'a du lien parce que y'a de la coupe ! :wink:


Ah ! excellent ! :idea:

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Sam Oct 25, 2008 10:46 am ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

"tel un centre virtuel d'une complexion si mystérieuse qu'il est en droit de revendiquer les exigences les plus contradictoires, la parenté avec les animaux comme avec les dieux, avec les minéraux comme avec les étoiles, sans même provoquer notre étonnement ni notre réprobation. Ce fameux quelque chose exige tout cela et nous n'avons rien en main qui nous permettrait de nous opposer légitimement à ses exigences, dont il est même salutaire d'écouter la voix». Carl Gustav JUNG

Parlant du Soi ...

le continu , l'Universel ...Avec tous les symboles qui se présentent ... :wink:

Pourquoi Couper ?
... :?:

pour mieux retrouver ? :idea:

Pour être en perpétuelle recherche ? perpétuelles recherches ...

Auteur:  Marie [ Sam Oct 25, 2008 11:20 am ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Jean-Yves Métayer a écrit:
"tel un centre virtuel d'une complexion si mystérieuse qu'il est en droit de revendiquer les exigences les plus contradictoires, la parenté avec les animaux comme avec les dieux, avec les minéraux comme avec les étoiles, sans même provoquer notre étonnement ni notre réprobation. Ce fameux quelque chose exige tout cela et nous n'avons rien en main qui nous permettrait de nous opposer légitimement à ses exigences, dont il est même salutaire d'écouter la voix». Carl Gustav JUNG

Parlant du Soi ...

le continu , l'Universel ...Avec tous les symboles qui se présentent ... :wink:

Pourquoi Couper ?
... :?:

pour mieux retrouver ? :idea:

Pour être en perpétuelle recherche ? perpétuelles recherches ...



quand vous citez Jung, j'ai toujours envie de répondre "amen"
Il y a un coté pasteur chez lui que je n'ai jamais aimé

Auteur:  am13 [ Sam Oct 25, 2008 3:14 pm ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Jean-Yves Métayer a écrit:
"tel un centre virtuel d'une complexion si mystérieuse qu'il est en droit de revendiquer les exigences les plus contradictoires, la parenté avec les animaux comme avec les dieux, avec les minéraux comme avec les étoiles, sans même provoquer notre étonnement ni notre réprobation. Ce fameux quelque chose exige tout cela et nous n'avons rien en main qui nous permettrait de nous opposer légitimement à ses exigences, dont il est même salutaire d'écouter la voix». Carl Gustav JUNG

Parlant du Soi ...

le continu , l'Universel ...Avec tous les symboles qui se présentent ... :wink:

Pourquoi Couper ?
... :?:

pour mieux retrouver ? :idea:

Pour être en perpétuelle recherche ? perpétuelles recherches ...


Pour respirer ! Pour ne pas s'étouffer dans la jouissance... Le continu, c'est cool, mais qu'est-ce que c'est aliénant !

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Lun Oct 27, 2008 8:57 am ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

am13 a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
"tel un centre virtuel d'une complexion si mystérieuse qu'il est en droit de revendiquer les exigences les plus contradictoires, la parenté avec les animaux comme avec les dieux, avec les minéraux comme avec les étoiles, sans même provoquer notre étonnement ni notre réprobation. Ce fameux quelque chose exige tout cela et nous n'avons rien en main qui nous permettrait de nous opposer légitimement à ses exigences, dont il est même salutaire d'écouter la voix». Carl Gustav JUNG

Parlant du Soi ...

le continu , l'Universel ...Avec tous les symboles qui se présentent ... :wink:

Pourquoi Couper ?
... :?:

pour mieux retrouver ? :idea:

Pour être en perpétuelle recherche ? perpétuelles recherches ...


Pour respirer ! Pour ne pas s'étouffer dans la jouissance... Le continu, c'est cool, mais qu'est-ce que c'est aliénant !


qui se coupe saigne !
:P

Auteur:  Jean-Yves Métayer [ Lun Oct 27, 2008 9:02 am ]
Sujet du message:  Re: la Psyché selon Sheldrake

Marie a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
"tel un centre virtuel d'une complexion si mystérieuse qu'il est en droit de revendiquer les exigences les plus contradictoires, la parenté avec les animaux comme avec les dieux, avec les minéraux comme avec les étoiles, sans même provoquer notre étonnement ni notre réprobation. Ce fameux quelque chose exige tout cela et nous n'avons rien en main qui nous permettrait de nous opposer légitimement à ses exigences, dont il est même salutaire d'écouter la voix». Carl Gustav JUNG

Parlant du Soi ...

le continu , l'Universel ...Avec tous les symboles qui se présentent ... :wink:

Pourquoi Couper ?
... :?:

pour mieux retrouver ? :idea:

Pour être en perpétuelle recherche ? perpétuelles recherches ...



quand vous citez Jung, j'ai toujours envie de répondre "amen"
Il y a un coté pasteur chez lui que je n'ai jamais aimé


heureusement que Jung est allé plus loin ...
Il a toujours critiqué les mouvements de masse , en général .
Donc , méfiance aux religions
et à toutes doctrines ...d'ailleurs ,
d'où qu'elles viennent .

l'expérience reste essentielle chez Jung ...

:lol:

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/