Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Dim Oct 13, 2019 10:22 pm



Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
 Narcisse, les douze dieux de l’Olympe et le non-moi 
Auteur Message
Message Narcisse, les douze dieux de l’Olympe et le non-moi
Bonjour

Je profite du compte rendu du séminaire de Guy Massat pour poser une question qui m'interpelle depuis quelques semaines.

Je cite un seul paragraphe mais tout le texte est très interessant:

« L’homme, nous dit Lacan, peut dire : je suis celui qui sait que je suis, mais il ne sait pas qui est je ». Or le je c’est le sujet de l’inconscient. Le sujet ne se définit plus à partir du conscient mais de l’inconscient. Donc pour nous résumer il y a le stade du miroir (le bébé n’a pas d’image unifiée de son corps, il est morcelé. Par le miroir il se rassemble en un moi). Ce narcissisme est appelé par Freud auto-érotique, mais, il va bifurquer vers une autre forme de narcissisme au moment où la libido s’investit non plus sur elle-même mais sur des figures extérieures au moi, moi idéal et idéal du moi. C’est le narcissisme secondaire. Ainsi disions-nous que Narcisse voyait dans son miroir l’un ou l’autre des douze dieux de l’Olympe. Mais c’est dans le meilleur des cas, s’il y a pétrification identitaire, c’est la folie.

Y a t'il une pathologie particulière, liée au Narcissisme qui consisterait à chercher son image dans le miroir et à ne jamais la trouver? c'est à dire ne pas parvenir à y voir une image et se noyer dans cette recherche. Comme si il n'y avait jamais eu d'image unifiée du corps?
Est ce que ça a un rapport avec l'hystérie?

Bon, ça fait plusieurs questions, mais je laisse.

:) Gouachita

ps: oups, j'allais oublier de mettre le lien avec le cr en question . voici.

http://www.psychanalyse-paris.com/976-Narcisse-les-douze-dieux-de-l.html


Dim Avr 29, 2007 2:23 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
J'ai pu assisté à ce dernier séminaire de Guy Massat et je pense que pour répondre à tes questions, il est plus simple de se reporter à un point clé du texte, qui n'est peut-être pas développé à l'écrit mais qui passe plus à l'oral, c'est le point suivant :

«… L’identification de signifiant précède l’identification narcissique qui ne relève que de l’image.»

En ce sens, l'hystérique, se situant certes dans le champs du symbolique, mais tout de même sur un bord qui est celui de l'imaginaire, méconnaît le réel du signifiant, ou son incidence dans le réel. D'où la vision statique d'un corps morcelé venant en lieu et place de l'éclat dynamique des signifiants, ou de l'objet a.

En tout cas, c'est ce qui m'a semblé important de retenir du séminaire, qui reprend et renouvelle celui de Lacan sur l'identification (1961-1962).

Cela t'éclaire-t-il ? Amitiés, cb.


Dim Avr 29, 2007 8:58 pm
Profil Site Internet
Message 
euh...oui et non. ça me permet quand même d'approfondir et peut être de mieux expliciter ce que je veux dire. Enfin je vais essayer.
Je suis obligée de passer par.. mon imagination :)

Le truc c'est l'enfant qui regarde dans le miroir et qui ne se voit pas lui, ni entier ni en morceaux, si je puis dire, mais qui verrait l'adulte qui le tient dans ses bras et ne saurais que lui enfant, existe que par le toucher de l'adulte.
L'enfant sait qu'il a un corps mais n'arrive pas à se voir dans le miroir, un peu comme les vampires.

Peut être que ça correspond davantage à un symptome en lieu et place d'une vision.

Euh... Est ce que ce que je dis a du sens? Je pense que ça a plus un rapport avec l'identification d'une représentation inconsciente d'une autre personne qui empêche...qui empëcherais quoi exactement? je ne sais pas.

@+ gouachita


Dim Avr 29, 2007 9:28 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Déc 04, 2006 7:02 pm
Messages: 85
Localisation: Paris
Message 
Gouachita, ce que vous décrivez ressemble beaucoup au concept "d'informe" de Sylvie Le Poulichet. je ne reprendrais pas les choses en détails mais en résumerait le point centrale.

La clinique de l'informe décript des personnes qui se voit déformées, incomplètes dans le miroir tout en sachant que ce n'est pas la réalité.

Le Poulichet explique qu'en fait l'enfant s'est identifier à une phrase (Tirée de L'oeuvre de Lacan) et qu'on pourrait résumer: "tu es ceci, qui est informe".

je vous renvoie à son livre trés bien fait: Psychanalyse de l'informe,
Aubier, Psychanalyse, Flammarion, 2003:
>>>Lire la 4ème de Couverture<<<

_________________
L'idéologie se construit toujours contre la psychologie - Albert Camus in l'homme révolté (note de bas de page)

http://www.jcdardart.fr/


Sam Mai 05, 2007 3:32 pm
Profil Site Internet
Message 
Merci, JC , à l'occasion je lirai le livre. le 4ème de couverture me fait penser que j'y trouverais des choses intéressantes.

Dans l'exemple que je donne, l'enfant regarde dans le miroir la personne qui le tient dans ses bras, il ne se voit donc pas ni morcelé, ni unifié ni informe, et cette personne lui dit "c'est toi" en le touchant en même temps.

L'enfant alors se confondrait avec le reflet de l'adulte et s'identifierait à cette image et au toucher associé au lieu de se voir lui, l'enfant.

Je ne sais même pas si c'est possible ce que je dis.

Gouachita


Sam Mai 05, 2007 8:07 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Hello Gouachita

Ca me rappelle une personne (mais peut-être que ça n'a rien avoir? )il ya un moment maintenant qui disait à chaque fois « A toi… « juste avant de dire, et elle disait qu’en fait il fallait entendre « A moi »
Elle disait que j’étais dans elle et ne comprenait pas quand je lui disais que je ne pouvais pas car j’étais distincte d’elle.

Amitiés
Ingrid


Sam Mai 05, 2007 11:36 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Déc 04, 2006 7:02 pm
Messages: 85
Localisation: Paris
Message 
N'oublions pas l'identification en miroir, celle de l'axe a-a' du schéma L : l'autre en moi/moi en l'autre.

_________________
L'idéologie se construit toujours contre la psychologie - Albert Camus in l'homme révolté (note de bas de page)

http://www.jcdardart.fr/


Dim Mai 06, 2007 3:26 am
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonjour tous et toutes

J’ai reçu aujourd’hui ce poème :

"Abandon entouré d'abandon
Tendresse touchant aux tendresses
C'est ton intérieur qui sans cesse
se caresse dirait-on
se caresse en soi-même
pas son propre reflet ***un adjectif en "é" qui aurait une signification voisine de "subjugué"***
Ainsi tu inventes le thème
Du Narcisse exaucé"


Rainer-Maria Rilke

Amitiés, Ingrid


Lun Mai 07, 2007 4:54 pm
Profil
Message 
Bonjour, JC et Ingrid

Oui, j'ai trouvé que vos messages correspondaient assez bien à ce que je voulais dire.

Le poème de Rainer-Maria Rilke cité par Ingrid me fait demander justement si le toucher pré à un autre peux masquer une caresse à soi m^me.

Bon, je patauge un peu sur le sujet, va falloir que je relise les séminaires de GM, mais merci de vos commentaires.

:) Gouachita


Lun Mai 07, 2007 9:01 pm
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 9 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron