Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Juin 18, 2019 1:13 pm



Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 La fin d'une voyante 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
Oui la question se pose chez certains dans le milieu, et chez moi, la voyance se travaille-t-elle ? Je n'ai jamais eu à le faire. et il y a des périodes un peu vides. il n 'y a pas vraiment de règles. j'ai observé qu'en période de grande fatigue ou de désordres psychique, cela pouvait être beaucoup plus prononcé ou quasi absent. Il y a peut être d'autres paramètres...
Je pense que chacun est en mesure d'apprendre la voyance car elle a pour moi un point de départ tout à fait naturel. L'instinct, l'intuition à un niveau plus ou moins élevé. D'ailleurs ce que je dis souvent c'est que même si je peux voir beaucoup de choses, selon les périodes, la personne conserve toujours son libre arbitre et qu'elle a la réponse au fond d'elle. Le tout est de se poser et d'apprendre à l'écouter mieux.
Voilà en gros ce que j'en pense...
Il ne faut pas oublier que le milieu de la voyance est comme d'autres domaines très conservateur. Les définitions qu'on en donne ainsi que de l'ésotérisme en général, ne font que nourrir la croyance populaire. Il est important de s'y ouvrir mais de s'en faire sa propre opinion, après observation et expérience.
et rien ne sert ni de s'extasier, ni de tout renier en se disant que ça ne peut exister. Difficile de s'extirper de nos a priori.
Mais ce n'est pas l'apanage d'une poignée d'Hommes... à mon avis...


Ven Juin 08, 2007 3:07 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
ah non les deux sont différents mais pour moi ils constituent une source non négligeable


Ven Juin 08, 2007 4:08 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
pour moi l'instinct serait plutôt lié à la connaissance innée de ce dont nous avons besoin pour vivre ou donner la vie. donc de ce qui est vital, propre à l'animal et forcément à l'homme et sa part animale.
et l'intuition est une autre forme de connaissance qui ne nécessite pas la raison. voir et savoir les choses intrinsèquement et naturellement sans passer par une réflexion plus ou moins élaborée, en gros. :)


Ven Juin 08, 2007 9:36 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Au fait ! Vous savez comment elle est morte cette fameuse voyante ?… Eh bien c'est Freud qui l'a tué ! Ouais !…


Ven Juin 08, 2007 11:30 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
… C'est la fameuse injection faite à Madame Irma ! :lol:


Ven Juin 08, 2007 11:37 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Mai 30, 2007 8:34 pm
Messages: 96
Localisation: Paris
Message 
avec Haldol la fête est plus folle !


Sam Juin 09, 2007 12:06 am
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Juil 26, 2007 6:33 pm
Messages: 2
Message 
Bonjour,

je relance cette discussion qui m'intéresse. Je prendrais un autre point de vue que les discussions "j'y crois, j'y crois pas". De nombreux psychanalystes se sont intéressés à la voyance, avec des positions extrêmements variés et complexes.

Pour un point de vue très complet sur la question :
Paul-Louis Rabeyron (psychiatre lacanophile) : Croire ou ne pas croire à la voyance ? Enjeux de savoirs, enjeux de pouvoirs (dans un livre collectif ; publié sur le site de l'Institut Métapsychique International : http://www.metapsychique.org/Croire-ou- ... -a-la.html )

Bertrand Méheust (philosophe et sociologue) : 100 mots pour comprendre la voyance, paru aux Empêcheurs de Penser en Rond.
http://www.metapsychique.org/Voyance-co ... -vous.html

Quatres travaux universitaires :

Elisabeth Laborde-Nottale (psychiatre-psychanalyste) : La voyance et l'inconscient, 1990

Djohar Si-Ahmed (psychologue-psychanalyste) : Parapsychologie et psychanalyse (thèse dirigée par Didier Anzieu), Dunod : 1990 ; ou L'Harmattan 2006 sous le titre "Comment penser le paranormal"

Audrey Robert (psychologue), La non-différenciation entre soi et autrui à l'oeuvre dans la voyance, 2005, http://psiland.free.fr/savoirplus/these ... emoire.pdf

Thomas Rabeyron (psychologue), Approche psychodynamique et psychopathologique des expériences vécues comme paranormales, 2006, http://www.metapsychique.org/Approche-p ... ue-et.html

J'espère que ces quelques lectures pourront donner du corps à cette conversation.


Jeu Juil 26, 2007 8:56 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Raoul bienvenue sur le forum,

Merci pour les indications de lectures ; mais si vous avez déjà lu les textes peut-être pourriez-vous commencer par nous en toucher deux mots ? L'histoire de nous allècher :D

bien à vous,
cb.


Jeu Juil 26, 2007 9:27 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Juil 26, 2007 6:33 pm
Messages: 2
Message 
Merci pour les voeux de bienvenue,

il est en effet assez violent de donner de la lecture sans vraiment commenter la discussion.
Je pense que le domaine de la voyance est extrêmement complexe, et qu'on ne peut pas s'arrêter aux considérations d'un Gérard Miller (pour qui, pourrait-on dire, la voyance se résume à une psychologie du pauvre) ni à celle d'un Clérambault : se contenter d'une description en termes psychopathologiques en évitant de parler de toute coïncidence étrange.

Concernant ces travaux :
Paul-Louis : il a commencé par un travail collectif avec l'anthropologue François Laplantine et une équipe de sciences humaines, Un voyant dans la ville, en 1985. Il s'agissait d'une étude à plusieurs niveaux du voyant Georges de Bellerive, dont le cabinet lyonnais ressemble plus à celui d'un avocat que de Mme Irma. Certains investigateurs plutôt sceptiques discutent de leur confrontation à des prédictions réussies par le voyant. Dans l'article sur lequel je vous envoie, Paul-Louis revient finalement sur 20 ans d'analyse du domaine, citant les principaux acteurs, et donnant un aperçu de multiples facteurs épistémologiques, sociologiques, psychologiques...

Bertrand Méheust donne un vaste aperçu du domaine. Ce livre est surtout intéressant pour les portraits des multiples philosophes qui se sont penchés sur la question, avec plus ou moins de scepticisme : Bergson, James, Freud, Gödel, Descartes, Jaurès, Kant, Hegel, Schopenhauer, etc.

Elisabeth Laborde-Nottale : sa thèse serait peut-être la plus intéressante pour Floriane. C'est une description des conditions d'émergence de la voyance, surtout chez des femmes, les façons de le vivre, les risques psychopathologiques, les confusions aussi entre empathie et télépathie. Problème : elle développe son propre vocabulaire et une théorie un peu simpliste, mais elle pose la question des "capacités météorologiques" d'enfants qui cherchent à "prêter leur appareil à penser" à un de leur parent déficient affectivement.

Audrey Robert reprend un peu ce travail, en utilisant aussi d'autres auteurs comme Winnicott et Roussillon, sur la question de la différenciation, de la symbolisation, de l'espace potentiel. Mais elle a du mal à se positionner hors du territoire balisé de la psychanalyse.

Djohar Si Ahmed propose le travail le plus complet, avec un très bon historique et une partie clinique d'une grande valeur. Morceaux choisis d'une psy qui fait de la thérapie de "famille hantée", etc., et qui traite depuis 25 ans des cas de ce genre dans son Institut parisien. Un peu faible au niveau théorique, mais a le mérite de proposer de nouvelles voies de recherche incluant la psychanalyse.

Thomas Rabeyron vient selon moi de faire le travail le plus synthetique au niveau universitaire. Le texte qu'on peut lire en ligne n'inclut pas tous les cas cliniques, du fait de la confidentialité, mais plusieurs hypothèses psychanalytiques sont évaluées (transgénérationnel, transmission psychique inconsciente...). Mais il s'agit là d'un travail plus général sur toutes les personnes qui disent vivre des expériences paranormales, et reçus dans ce cas en centre médico-psy. On en apprend quand même beaucoup sur les recherches récentes de "clinique parapsychologique".

Alléchés ?


Ven Juil 27, 2007 4:37 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Ouais, peut-être un texte de temps en temps… le corps, pour moi, ce sera à petite dose :D

A+, cb.


Ven Juil 27, 2007 8:23 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron