Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Ven Aoû 23, 2019 10:45 pm



Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
 Séminaire de Guy Massat - Jeudi 29 novembre 2007 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Séminaire de Guy Massat - Jeudi 29 novembre 2007
Séminaire du Cercle Psychanalytique de Paris
Jeudi 29 novembre 2007


La topologie et le temps (II)
l’ob-jet petit a


D’abord, la flèche du temps nous apparaît linéaire, son mouvement va irréversiblement de la naissance à la mort. Pourtant le nouveau nous vient forcément de l’avenir et se dirige vers le passé. Alors, l’avenir nous semble cette fois être notre origine. C’est l’a venir du temps, pourrait-on dire. En tout cas, pas de temps sans avenir. Pas de temps sans nouveauté. Ainsi, les Grecs représentaient la flèche du temps allant dans les deux directions : du passé vers le futur et de l’avenir vers le passé. Le présent étant le point, le nœud, se déplaçant sur la flèche du temps entre ses deux bornes infinies.

————————I———————
passé…………présent……………futur

Il y a des événements qui se répètent, comme les jours, les nuits, les saisons, et nous donnent le sentiment d’un temps circulaire. D’autres événements n’ont lieu qu’une fois et nous donnent le sentiment de l’irréversibilité du temps. Ces deux sentiments de la nature intime du temps se retrouvent dans le nœud. Les nœuds se caractérisent par des tissages de dessus-dessous dont les métaphores sont infinies : tissages des contraires, tissage des jours et des nuits, tissages des mots, tissage des valeurs, tissage des cultures, tissage des sens, tissage du bien et du mal etc.

Comme dit le poète : "Justice se tisse autant qu’espace c’est temps" (Raphaëlle Selles).

Le nœud rend mieux compte de l’alternance des temps que le simple cercle, même si nous savons qu’il est composé de points c’est-à-dire de nœuds,lesquels sont composés de nœuds etc.

Nous pouvons considérer une ligne comme comportant un groupe infini de points, c’est-à-dire de nœuds dont jamais nous ne pourrons connaître le nombre réel.

Donc, le temps se répète et ne se répète pas simultanément. Cette contradiction relève de l’inconscient seule dimension où le contradictoire est possible. Il y a des instants sans durée et donc absolument uniques. Ces instants sans durée sont les supports des moments et des durées.
L’ob-jet petit a, au centre du noeud borroméen, qui soutient les désirs et les fantasmes, est un instant sans durée. Le sentiment intime du temps est toujours différent d’un sujet à l’autre, d’une culture à l’autre. La connaissance du temps nous échappe comme l’inconscient, c’est un infini en acte. Ce que ni Kant ni Bergson n’acceptaient, mais qui a pourtant été introduit par la physique quantique… Nous répondrons aussi aux questions qui nous ont été posées à propos du dernier séminaire

Pour vous inscrire, merci d'adresser un mail à : cercle.psychanalytique@orange.fr
(en précisant combien vous serez).

Site :
http://www.cercle-psychanalytique-paris.fr/

Renseignements pratiques :
http://www.cercle-psychanalytique-paris.fr/pratique.htm


Dim Nov 18, 2007 12:10 pm
Profil Site Internet

Inscription: Sam Déc 02, 2006 11:54 pm
Messages: 541
Localisation: Paris17
Message 
Bonjour,
je ne sais plus qui me demandait ce qu'était la "pulsation temporelle"
Guy Massat le développe tout au long de ce séminaire sur 'l'inconscient c'est le temps"
Je vous engage à aller l'écouter, GM est un orateur passionnant.


Mar Nov 20, 2007 12:27 am
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 2 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron