Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Mai 21, 2019 6:37 pm



Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 quelques questions sur les rêves 
Auteur Message

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
Bonsoir Ingrid

En fait, je ne sais pas pourquoi mais j'étais persuadée que les émotions éprouvées dans le rêves étaient vraies, mêmes si la scène du rêve pouvait cacher un désir inavouable ou inacceptable.

:) mfc


Mer Nov 28, 2007 7:17 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Nov 23, 2007 11:13 am
Messages: 8
Localisation: Paris
Message 
Les émotions des rêves sont vraies au sens où nous les constatons au réveil, et elles sont même parfois sacrément perturbantes ! mais je n'oublie pas la dramatisation fréquente en rêve de problèmes envisagés plus sereinement à l'état de veille.

J'avoue ne pas aimer l'expression un désir "inacceptable" : la psychanalyse nous apprend justement que ce qui est refoulé parce que considéré comme inacceptable doit être un jour, si possible, amené à la conscience du moi.

bien cordialement

michel
http://www.traduirefreud.com

_________________
Site : http://www.traduirefreud.com


Jeu Nov 29, 2007 8:31 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
Luciani a écrit:
J'avoue ne pas aimer l'expression un désir "inacceptable" : la psychanalyse nous apprend justement que ce qui est refoulé parce que considéré comme inacceptable doit être un jour, si possible, amené à la conscience du moi.

bien cordialement

michel
http://www.traduirefreud.com


Bonjour

Je n'aime pas tellement l'expression "un désir inaccepatble" non plus, mais je la trouve plus adéquate que l'expression "un désir inavouable". Je ne sais pas trop comment l'expliquer. Il me semble qu'il ne suffit d'amener le désir à la conscience du moi, ce qui peut être le cas par l'aveu, ça soulage du symptôme mais ça me parait relever parfois de la jouissance masochiste, alors que l'acceptation suppose que la culpabilité a aussi pu gérée.

Je ne sais pas si c'est clair et judicieux ce que j'ai écrit.

à bientôt
mfc


Ven Nov 30, 2007 2:34 pm
Profil Site Internet

Inscription: Mer Oct 01, 2008 9:20 am
Messages: 30
Localisation: S.O
Message Re:
Ingrid a écrit:
Hello Mf

En relisant tes messages et en y repensant, je dirai que ça peut être possible, parce que dans nos rêves quand nous les analysons nous nous rendons compte que ce qu'il en est ça n'est pas forcément ce que nous croyions.
Je trouve que ça n'est pas toujours facile de ne pas prendre au pied
de la lettre que que disent nos rêves :oops:

Je ne sais pas si ça répond à ton interrogation?

Amitiés
Ingrid

Il faut en effet retrouver dans les jours précédant le rêve ce qui a conduit à faire ce rêve. Il faut rechercher ce qui a provoqué en nous des émotions avant que le rêve ne vienne à notre esprit une nuit, sans prévenir. Ensuite, il faut savoir ne pas se crisper sur l'interprétation à tout prix, car parfois des souvenirs ou des idées viennent en surface dans les jours qui suivent et donnent une analyse "naturelle"... Ce n'est pas toujours le cas, parfois il faut attendre car des séries de rêves et de cauchemars s'engrangent et il faut alors du temps avant que quelque chose se déclenche. Si vous voulez je vous donnerai une interprétation d'un de mes rêves, je vous avoue qu'une seule fois seulement il me semble avoir réussi à interpréter sans doute assez bien un rêve qui était très parlant et fortement marquant. Ce rêve était une passerelle et l'interprétation que je lui ai donné a pris en compte un tas d'éléments autres que le rêve lui-même.
Il y a des rêves qui semblent moins importants que d'autres, c'est une question de ressenti. il y a quelques temps, j'ai rêvé d'un camarade de classe que je côtoyais de façon neutre. Il s'appelait Alexandre Cornu et dans mon rêve il entrait au Gouvernement Sarkozy... Une camarade est alors apparu dont le nom m'est également revenu pendant ce rêve alors que j'avais complètement perdu de vue ces deux personnes. Elle m'a dit "il sera bien dans le gouvernement actuel celui-là, il ne peut pas rester en place et plaisante tout le temps !" Bref, belle claque à la politique... Et il y a deux ou trois nuits j'ai fait un autre rêve. J'étais dans une immense école, avec des escaliers et des étages partout. Je suis entré dans trois classes différentes et personne ne me voyait alors que pourtant tout le monde était installé quand j'entrai dans la classe. En fait, je ne savais plus quelle option j'avais choisi et alors je ne savais pas dans quelle classe je devais me rendre. Je suis du coup parti me coucher dans ma chambre. Et là un démon m'est apparu (toujours dans le rêve je vous rassure !) et il m'a demandé "est-ce que tu acceptes de me donner ton corps ?" Le rêve s'est arrêté subitement car je me suis réveillé, j'ai regardé mon calendrier dans la journée et j'ai vu que c'était la fête des anges gardiens ce jour-là. Je me suis mis à rire en me disant que mon ange gardien a dû se faire la malle depuis minuit et c'est pour ça que j'ai eu une visite du démon dans le rêve (je plaisante bien sûr !). Je sais maintenant qu'il y a une association entre Alexandre CORNU et le démon. En effet, tous les anges peuvent être corps-nu car il parait que les anges n'ont pas de sexe et ils peuvent être cornus s'ils n'obéissent pas au GOUVERNEMENT "divin"... Il y a quelque chose qui lève mais rien encore de précis... Donnez-vous du temps, marquez vos rêves dans un cahier, et parfois un autre rêve un beau jour viendra éclairé tel ou tel autre, le ressenti étant important je crois puisque propulsé lui aussi par l'inconscient. De plus, les jours qui ont précédé ce rêve j'ai eu la visite d'une dame qui rigolait tout le temps en disant "obéissance vaut mieux que sacrifice" et vidait ainsi les plats savoureux que je préparais sans résistance aucune lorsque je lui proposait d'en reprendre ou de finir pour ne pas laisser de restes... Tout cela entre en compte et il y a une clé qui prend forme. C'est en forgeant qu'on devient forgeron, alors laissez vos rêves vous parler et ne vous faites pas trop la prise de tête, laissez enclencher les éléments comme un puzzle, si ça force c'est que c'est pas la bonne voie.
@+
Note : Quand vous donnez des interprétations de chiffres pensez aussi aux interprétations que leur donnaient nos aïeux et qui sont encore présents dans notre inconscient :
2 : l'homme
4 : la terre (4 éléments : air-terre-eau-feu, composant notre planète.)
6 : imperfection/mal
666 : Satan (on le nomme ainsi pour préciser que ce chiffre s'apparente à l'auteur du mal en tant que cause première du mal et pas simplement au mal qui n'est qu'une cause matérielle relaté dans le chiffre 6.)
7 : perfection
777 : Dieu (777 dans le judaïsme il me semble et 3 dans le christianisme).
Voilà en ce qui concerne mes maigres connaissances.


Sam Oct 04, 2008 5:32 pm
Profil

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: quelques questions sur les rêves
titille moi a écrit:
Donnez-vous du temps, marquez vos rêves dans un cahier,

Freud il a dit de pas trop se casser la nenette à écrire ses rêves dès le réveil parce que de toutes façons, la résistance trouvera toujours une barrière à la révélation inouïe de la vérité.
euh... bon d'accord, il l'a pas dit comme ça. Voici la citation exacte sortie tout droit des nouvelles conférences " révision de la théorie des rêves" (super lecture d'ailleurs)

"En outre, nous voyons souvent que le rêveur essaye de s'opposer à l'oubli de ses rêves en les fixant par écrit immédiatement après le réveil. Nous pouvons lui dire que c'est inutile, car la résistance contre laquelle il a gagné la conservation du texte du rêve, se déplace alors sur l'association et rend le rêve manifeste inaccessible à l'interprétation. Dans ces conditions, nous ne saurions nous étonner qu'un nouvel accroissement de la résistance réprime absolument les associations et fassent échouer l'interprétation du rêve."

En ce qui me concerne, je n'ai pas trop tendance à aller chercher dans la symbolique des chiffres. Le 4 pouvant tout aussi bien dans un rêve faire référence aux quatre éléments, qu'à l'âge de 4 ans, ou à 2004, ou à la note de 4 obtenue lors d'une dictée ou une récitation ou bien encore les quatre cavaliers de l'apocalypse ou les quatre pattes de mon chat, ou les quatre saisons... enfin, bref, la liste est longue...

:) mfc


Sam Oct 04, 2008 9:41 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message Re: quelques questions sur les rêves
Bonsoir Titille moi

Chez moi aussi, ça m'arrive qu'un de mes anciens rêves dont je me souviens, m'aide à interpréter un que je viens de faire.

Amitiés :)
Ingrid


Dim Oct 05, 2008 12:06 am
Profil

Inscription: Mer Oct 01, 2008 9:20 am
Messages: 30
Localisation: S.O
Message Re: quelques questions sur les rêves
Ce qui est bizarre c'est qu'il y a des rêves dont on se souvient pendant des jours et des jours et qui vous traumatisent en vous poursuivant émotionnellement parlant, vous culpabilisent et alors là aucune résistance possible alors que pourtant on aimerait bien ne pas s'en souvenir !!! En plus, ces rêves là sont impossibles à analyser car ils sont violents et complètement repliés sur eux-mêmes, comme s'ils n'avaient aucun lien autre qu'à la mort et, de plus, ils n'ont aucune accroche à l'analyse ! Ceux-là perturbent gravement ma psychanalyse qui part en vrille pendant un temps parfois long... Et puis j'ai un problème avec mon psychanalyste en ce moment, une rupture bizarre qui s'est faite brutalement à une séance où il m'a coupé là où il ne fallait pas. J'essaye de renouer mais c'est dur je n'y comprends rien tout part dans tous les sens, une mauvaise passe...
Arfff, que de mystères !
Tu as raison, les interprétations de chiffres ne veulent peut-être pas toujours dire quelque chose bien évidemment, il y a tant de paramètres dans un rêve, ça peut être une manière d'encrypter des souvenirs aussi parait-il... Cela étant, même s'ils font état de rappels à des souvenirs récents, ces éléments ont peut-être percuté notre inconscient et c'est en cela que le rêve les fait ressortir par cette relation avec "autre chose" passé dans le néant de l'oubli ?
Et puis les chiffres ne sont pas forcément des éléments numériques, ça peut simplement être des formes qui se tracent dans l'univers du noir absolu...
Bofff, ce soir je ne suis pas très bon. C'est étrange quand même, il y a des jours où je me dis "merde ! Demain j'ai la séance chez le psychanalyste mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire !?!" Et parfois je me mets à rêver la nuit suivante et du coup je lui raconte mes rêves. Parfois cela devient pathétique car j'ai l'impression d'être comme un con-combre à n'avoir que cela à dire ! Et puis il y a des rêves qui mettent en scène le psy lui-même souvent dans des situations ridicules ou difficilement "disables"... Enfin, le rêve n'est qu'un verbe mental nébuleux après tout.
Cela étant, je crois que rêve et oubli sont reliés ensemble...
Comment appelle-t'on une série de rêves ? Une rêv'party ecstazi-ante lol ;-) ?
Merci pour l'extrait de Freud, celui-là est assez facile à comprendre ;-)


Dim Oct 05, 2008 10:29 pm
Profil

Inscription: Mer Oct 01, 2008 9:20 am
Messages: 30
Localisation: S.O
Message Re: quelques questions sur les rêves
Ingrid a écrit:
Bonsoir Titille moi

Chez moi aussi, ça m'arrive qu'un de mes anciens rêves dont je me souviens, m'aide à interpréter un que je viens de faire.

Amitiés :)
Ingrid

:wink:


Dim Oct 05, 2008 10:33 pm
Profil

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: quelques questions sur les rêves
titilleMoi a écrit:
Comment appelle-t'on une série de rêves ? Une rêv'party ecstazi-ante lol ;-) ?


:lol: :lol:


Dim Oct 05, 2008 11:49 pm
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: quelques questions sur les rêves
Quand je pense que j'avais posé une question toute simple en début de ce post et que les personnes qualifiées pour y répondre (je parle ici des psychanalystes, suivez mon regard) ont même pas fait l'effort de me conseiller la lecture du texte de Ferenczi sur l'inversion dans les rêves! Faut tout faire soi-même! :evil: . Je suis tombée dessus en cherchant toujours la traduction du texte en allemand, en espagnol à défaut du français mais j'ai pas trouvé.

Bon, bref, les affects peuvent tout à fait s'inverser. Un rêve comique peut en fait abriter une grande angoisse, selon Sandor Ferenczi dans son texte " Inversions des affects dans le rêve" paru en 1917.

:) mfc

PS : je poste ce message, parce qu'on ne sait jamais, d'autres personnes peuvent aussi parfois poser cette question sur l'inversion des affects.


Ven Oct 17, 2008 9:44 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron