Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Juil 16, 2019 1:04 am



Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante
 Analyse gratuite ou remboursée 
Auteur Message

Inscription: Sam Déc 02, 2006 11:54 pm
Messages: 541
Localisation: Paris17
Message Analyse gratuite ou remboursée
sujet délicat que celui de l'analyse payante ou de l'analyse rang bourse ces (dans le cadre d'une prise en charge par un médecin)? :)

Plus sérieusement, le post de schubertiade (merci à elle) m'a fait rebondir sur le paiement de la cure.

En quoi l'analyse payante serait payante justement ?
Avez vous pour celles et ceux qui sont suivies par un psy-médecin le sentiment de payer dans le cadre d'une thérapie prise en charge par la sécu ?
En bref, quel(s) rapport(s) faites vous entre une cure et l'argent ?

A vous lire

Marie :)


Ven Jan 19, 2007 4:51 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonsoir Marie

Délicate oui, et aussi intime je trouve.

Avant d’être en psychanalyse avec ma psychanalyste, j’étais en psychothérapie analytique avec un psychologue dans un CMP, et donc je ne payais pas mes séances. Je suis arrivée par hasard dans ce CMP et chez ce psychologue conseillé par mon médecin généraliste. Je ne savais pas du tout comment ça se passait dans le milieu psy (si je peux dire comme ça, comme je le ressentais).
Je l’ai quitté au bout de 4 ans parce que je voulais faire une psychanalyse et payer mes séances, entre autres. J’ai rencontré à ce moment là ma psychanalyste que j’ai choisie.

Pour le paiement pour ma psychanalyse, j’en avais déjà parlé un peu ici et là.
Pour moi, c’est une question de place. Pour que ma psychanalyste garde sa place de psychanalyste. Pour ne pas tout mélanger.
Le moment du paiement de la payer est important, car quelquechose se passe (façon de parler hein :oops: ). C’est le seul moment où physiquement, je suis si proche d’elle.

Amitiés
Ingrid


Sam Jan 20, 2007 12:20 am
Profil

Inscription: Mar Jan 16, 2007 12:05 am
Messages: 132
Message 
Lorsque j'ai consulté ma psy actuelle, c'est à la psychiatre que je me suis adressée, sans savoir qu'elle était aussi analyste (mais bon, un divan dans un cabinet de médecin....ça donne vite à comprendre ce qu'il en est! :-))
J'ai été remboursée pendant un mois environ, puis elle m'a parlé d'entrer vraiment en analyse. Cela supposait donc qu'il n'y aurait plus de feuille de remboursement.
Je suis "pour".
Payer le prix de son discours, je suis pour. Payer quelqu'un pour parler, je suis pour, parce que ça me donne le droit de parler (même si j'ai du mal). Savoir que j'ai le droit, puisque je paye, d'utiliser cet espace de parole, me "soulage" presque.
La payer en espèces me semble aussi important, pour ce qui me concerne, et le lui remettre en main propre me "soulage" aussi. Ca remplace presque, chez moi, un remerciement.

Pour finir, je me dis que faire une analyse, c'est un "luxe" que j'ai la chance de pouvoir m'offrir, presqu'au même titre qu'une activité sportive. C'est pour moi un moyen de me sentir mieux, de me comprendre mieux, avec l'ambition profonde de résoudre certaines choses que je n'ai pas pu/su résoudre seule.
Payer me semble normal, et ne pas êre remboursée aussi.

Bien à vous,
A.


Sam Jan 20, 2007 2:44 pm
Profil
Message 
Je paye par 4 séances d'avance. Si je ne payais pas, j'aurais l'impression d'escroquer mon psychanalyste ou au contraire que c'est lui qui m'escroque(ou me croque, la générosité m'a toujours parue suspecte). Et ça me rend malade si je suis en retard pour payer. Et comme je paye par mandat postal, je suis toujours dans l'inquiétude : "avez vous bien reçu mon mandat?"

:) Gouachita


Sam Jan 20, 2007 2:57 pm

Inscription: Lun Jan 15, 2007 7:21 am
Messages: 19
Message 
bonjour à tous :D
s'investit-on véritablement dans quelqu'acte gratuit?
cela ne nous donne-t-il pas également le droit de s'investir ou de ne pas le "faire"?
payer en analyse me semble non seulement normal, mais judicieux
tout d'abord, l'analyste "donne" de son temps, c'est un professionnel, la rémunération est, de ce fait logique
parallélement, il me semble que si je ne payais pas ou si j'étais remboursée , je m'investirais inconsciemment peut être moins (je "donnerais" moins? :idea: )
l'argent n'est -il pas ce que nous avons le plus de mal à "lâcher"?
et le "lâcher" rien que pour notre mieux être est peut être encore plus difficile.... mais quel plaisir :wink: on en retire!!! :lol:

juste comme exemple flagrant (et je l'avoue, pour le fun!! ), je vous parlerais de mon ex belle mèèèère.... :twisted: : l'argent occupe dans sa vie (surtout le fait de ne pas le dépenser) une place prépondérante... eh bien, la "chèèère" femme a également d'énormes problèmes de ... constipation!!
la blonde analysante que je suis se demande si ceci n'expliquerait pas celà :lol:

_________________
Bella


Sam Jan 20, 2007 6:39 pm
Profil

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
Il est nécessaire de payer un temps d'écoute que le psychanalyste bloque rien que pour moi
Perso, c'est pour l'instant cela qui me raccroche à la société: pouvoir dépenser mon argent en me disant que cela me sert.
A quoi je ne sais pas, peut-être à prendre conscience de la nécessité des règles, de la règle fondamentale. Il n'y a pas d'ambigüité, je suis.


Sam Jan 20, 2007 7:14 pm
Profil

Inscription: Sam Déc 02, 2006 11:54 pm
Messages: 541
Localisation: Paris17
Message 
bonsoir et merci à tous d'avoir bien voulu répondre à cette question.

A l'age de 17 ans j'ai entamé une analyse avec une psychiatre ; la cure était donc remboursée, et malgré un grand nombre d'années ça n'a pas marché ou si peu, ensuite je suis allée voir un médecin-analyste lui aussi remboursé (je sais je suis tenace) :D
j'ai donc changé de psy et avec celle-là (pas de remboursement) , (hasard ? la 3eme fois) "ça" a marché, et j'ai pu m'apercevoir qu'en fait, il y avait deux différences fondamentales entre les 2 premières et la dernière.

la première est le fait de payer, effectivement, vous avez tous raison, il y a la fois,
le prix qu'on accorde à son discours, voire à ses discours
le fait de dépenser ou je dirais de dé-penser donc je suis sujet non plus du discours conscient mais de mon désir;
ça maintient la place du psychanalyste à sa place,
et c'est aussi un geste d'amour (ingrid :wink: )
et c'est certain, bellavida, que l'analyse guerit la constipation :lol: (l'enfant se nourit du sein et offre en cadeau à sa mère ses fèces n'est-ce pas ? :wink: )

la deuxième différence, c'est fondamentalement l'écoute, c'est-à-dire l'écoute d'une triple parole, celle du conscient, et du préconscient, bien-sur mais surtout la parole de l'inconscient.


Pour en revenir au paiement de l'analyse, Freud écrivait dans "la technique psychanalytique"
"un traitement gratuit provoque une énorme augmentation des résistances et chez les jeunes femmes, par exemple, on se trouve en présence des tentations que suscitent en elles le transfert ; chez les jeunes hommes, on observe une révolte contre l'obligation de la reconnaissance, révolte issue du complexe paternel et qui constitue l'un des plus sérieux obstacles au traitement. L'absence (...) de paiement présente de graves désavantages ; l'ensemble des relations echappe au monde réel (..) "


Vous me direz, une cure n'est jamais gratuite, mais quand elle est conventionnée, qui paie au final ? la sécu ? : la sécurité décidément on en revient toujours là ? :lol:

bon dimanche


Dim Jan 21, 2007 1:44 am
Profil Site Internet
Message 
Bonjour :)

Je voulais ajouter sur cette histoire de paiement que même pour une consultation remboursée par la sécurité sociale, le patient y va de sa poche sauf à avoir une mutuelle qui complèterait à 100% du tarif du psychiatre. Il paye aussi via les cotisations mais à travers le système de solidarité auquel il participe.

En fait, il y avait un truc qui me gênait beaucoup dans une thérapie remboursée, c'est que je faisais supporter le coût de celle ci à la communauté(même partiellement). Autant sur une maladie, trouble ou accident physique, ça ne me pose aucun problème, autant sur une maladie, trouble ou accident psychique, j'y voyais un abus vis à vis de la société. C'est en fait un raisonnement un peu absurde: je peux autant être responsable ou non d'un trouble physique que d'un trouble psychique.

Ceci dit je suis pour des démarrage de thérapie ou d'analyse gratuite pour des personnes qui n'ont pas les moyens financiers au début.


Toujours dans le même thème mais à propos du paiement de la séance en espèce. Avec un psychiatre qui m'avait proposé une psychanalyse sur le divan nous avions évoqué le paiement en espèce. Lui me disait que c'était justement pour me rendre compte réellement du coût de la séance et donner donc à celle ci une certaine consistance, ne pas venir pour rien.
Dans sa salle d'attente il avait des revues très intéressantes à lire et je me disais que finalement; même si une séance n'apportait rien, le plaisir de lire ces revues justifieraient toujours ma venue. C'est vrai que c'est un peu cher les 10mn de lecture.
Résultat : après j'ai pensé qu'au lieu d'aller chez le psy, j'irais en fait aux putes. C'est à ce psychiatre que j'ai demandé s'il pouvait me faire une facture :)
Je suis sortie ce jour là en mauvais état, j'ai ensuite annulé la première séance officielle et nous ne nous sommes jamais revu.

:) Gouachita


Dim Jan 21, 2007 2:09 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Déc 04, 2006 7:02 pm
Messages: 85
Localisation: Paris
Message 
Citation:
après j'ai pensé qu'au lieu d'aller chez le psy, j'irais en fait aux putes


Arf tu veux dire une psychothérapute :wink:

Attention tout de même. Chez les putes on paye avant et pas après. :lol:

_________________
L'idéologie se construit toujours contre la psychologie - Albert Camus in l'homme révolté (note de bas de page)

http://www.jcdardart.fr/


Dim Jan 21, 2007 2:22 pm
Profil Site Internet
Message 
J'ignore les pratiques exactes de paiement pour le service apporté par un ou une prostitué(e) :)

Il était psychiatre et psychanalyste! :D

:) Gouachita


Dim Jan 21, 2007 2:34 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonjour Marie, la psychanalyste rieuse (je te taquine). Tant que tu ne te moques pas, ça va. Je m’inquiétais un peu. Merci de tes éclaircissements sur l'autre fil :)

Tu as commencé tôt.
De mon côté, quand je calcule, pour le psychologue j’avais 24 ans. Et donc, je suis au tout début de ma psychanalyse avec ma psychanalyste aujourdhui, un an et quelques mois.

Ce matin, je me suis demandée; quand nous payons notre psychanalyste ce qu’il en était de son côté; ce que ça lui faisait de recevoir ?
Je ne sais pas si ma question est indiscrète, voire déplacée Si c’est le cas désolée.

Amitiés
Ingrid


Dim Jan 21, 2007 3:41 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Gouachita a écrit:
Bonjour :)

Ceci dit je suis pour des démarrage de thérapie ou d'analyse gratuite pour des personnes qui n'ont pas les moyens financiers au début.



Bonjour Gouachita

Oui je suis d’accord, mais en même temps, ça n’est pas parce que l’on fait une psychanalyse et que l’on paye ses séances que financièrement on a les moyens.
Parfois, le désir est plus fort.


Pour Jcdardart, bonjour

Je ne sais pas l’importance de payer avant ou après ?, mais ça me ferait bizarre de payer ma psychanalyste avant de me mettre sur le divan.

Amitiés
Ingrid


Dim Jan 21, 2007 3:57 pm
Profil
Message 
Ingrid a écrit:

Oui je suis d’accord, mais en même temps, ça n’est pas parce que l’on fait une psychanalyse et que l’on paye ses séances que financièrement on a les moyens.
Parfois, le désir est plus fort.


C'est vrai. Et on serre un peu ou beaucoup la ceinture parfois.
Une psychothérapeute m'avais dit qu'elle avait eu un patient au RMI. Il n'était pas remboursé pour ses séances du fait du statut de la thérapeute et les séances n'étaient pas données. Environ les 2/3 de son RMI y passait. Ce que la psy ne m'a pas précisé, c'est comment son patient se logeait et se nourissait. Déjà avec un RMI, ça relève de l'exploit si la personne doit tout payer. Ce qui veut dire que soit il vivait dans la rue, soit logé par d'autres personnes ou pris en charge en foyer. Enfin, ça veut dire que la thérapie elle est payée au prix fort mais que l'indispensable pour que le corps vive est pris en charge par d'autres, par un système de solidarité. C'est un choix du patient bien sûr mais ça me fait réfléchir.

Gouachita


Dim Jan 21, 2007 6:06 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Gouachita a écrit:
… un patient au RMI.


Est-il arrivé à passer au RSI ?… Et à garder la ROLLS ?

bien à vous,
cb.


Dim Jan 21, 2007 6:46 pm
Profil Site Internet

Inscription: Sam Jan 13, 2007 4:22 pm
Messages: 88
Message 
je serai d'autant plus content quand j'aurai réussi à mener à son terme mon analyse tout en ayant trouvé mes propres moyens financiers

juste une réflexion? est-ce que l'analyse m'apporterait autant si l'argent que je gagnais l'avait été frauduleusement? probablement, comme quoi l'argent a une telle importance !

M'enfin, voilà mon offre: je suis celle ou celui prêt à faire un casse lol :twisted:


Dim Jan 21, 2007 6:48 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 109 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron