Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Juil 16, 2019 4:36 pm



Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 c'est quoi la fin? 
Auteur Message

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
tootsie a écrit:
Et moi aux cordes vocales dans le cadre analytique.
:D


c'est la s 'ça là du milan?

Je sais pas si l'image du chef d'orchestre est appropriée, parce que dans l'orchestre c'est le chef qui marque la fin de la partition.

Dans une cure, on fait plutôt un boeuf de jazz, non? Ou alors, ça se termine comme dans la chanson de JJ Goldman :

C'était un p'tit bonhomme, rien qu'un tout p'tit bonhomme
Malhabile et rêveur, un peu loupé en somme
Se croyait inutile, banni des autres hommes
Il pleurait sur son saxophone

Il y mit tant de temps, de larmes et de douleur
Les rêves de sa vie, les prisons de son cœur
Et loin des beaux discours, des grandes théories
Inspiré jour après jour de son souffle et de ses cris
Il changeait la vie


Bon dimanche :)
mfc


Dim Nov 25, 2007 10:22 am
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Nov 12, 2007 1:18 pm
Messages: 66
Message 
Marie a écrit:
pour moi, l'analyse est terminée lorsque vous le décidez.

au plaisir de vous lire

Marie


Bonjour Marie,

Merci pour votre réponse.

Sa fin m'interpelle dans ce sens qu'on dirait qu'il s'agit de stopper une analyse comme on arrêterait le sport. N'y a-t-il donc aucun risque?

Pour répondre à une question d'Ingrid.
Si, ma psy m'avait déconseillé assez fermement d'arrêter : "on n'arrête pas une analyse comme ça", je ne me souviens plus des mots qu'elle avait employés pour laisser entendre que cela pouvait être dangereux.


Mer Déc 19, 2007 3:17 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
col chic a écrit:
N'y a-t-il donc aucun risque ?


Le risque de ne plus jamais oser risquer son désir.


Mer Déc 19, 2007 3:49 pm
Profil Site Internet

Inscription: Sam Nov 17, 2007 7:39 am
Messages: 157
Message 
Citation:
Sa fin m'interpelle dans ce sens qu'on dirait qu'il s'agit de stopper une analyse comme on arrêterait le sport

on prend du poids quand on arrête une analyse?? :cry: j'vais devoir rester analysante à vie, alors :wink:
(éhh, mamazone, ti berne et ses chocolats? ) :P

_________________
G D S


Mer Déc 19, 2007 5:46 pm
Profil

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message 
cb a écrit:
col chic a écrit:
N'y a-t-il donc aucun risque ?


Le risque de ne plus jamais oser risquer son désir.


Ben oui, mais c'est risqué de prendre des risques, aussi.
Puis pour le risquer son désir, faut peut être d'abord le trouver non?

GDS a écrit:
on prend du poids quand on arrête une analyse??


ah bon? on en perd lors d'une analyse?

:) mfc


Mer Déc 19, 2007 7:23 pm
Profil Site Internet

Inscription: Lun Nov 19, 2007 2:06 pm
Messages: 71
Message 
grain de sable a écrit:
Citation:
Sa fin m'interpelle dans ce sens qu'on dirait qu'il s'agit de stopper une analyse comme on arrêterait le sport

on prend du poids quand on arrête une analyse?? :cry: j'vais devoir rester analysante à vie, alors :wink:
(éhh, mamazone, ti berne et ses chocolats? ) :P



ca majesté a pas lu la der de GM (nan nan ni gentil membre ni gros membre ho ho je t'y vois viendre ) oedipe c'est manger ,
alors la faim d'une analyse c'est le dépasse ment d'eux deep purple
j'y bernique pas, je molle luxe, 8) et mes tiques me grattent :P

au fête , ou ces qu'elle est notre geneviève de fontenay ?
8)


Mer Déc 19, 2007 9:44 pm
Profil

Inscription: Sam Nov 17, 2007 7:39 am
Messages: 157
Message 
la der d'eau GM??? naméooo, tu m'f'ras pas avaler n'importe quoi!!
(ohhhh, pitin, je viens de dire encore un truc queue tu vas mâââle inter prêter, touaaa!! :wink: )

_________________
G D S


Mer Déc 19, 2007 10:10 pm
Profil

Inscription: Lun Nov 19, 2007 2:06 pm
Messages: 71
Message 
mfc a écrit:
cb a écrit:
col chic a écrit:
N'y a-t-il donc aucun risque ?


Le risque de ne plus jamais oser risquer son désir.


Ben oui, mais c'est risqué de prendre des risques, aussi.
Puis pour le risquer son désir, faut peut être d'abord le trouver non?

GDS a écrit:
on prend du poids quand on arrête une analyse??


ah bon? on en perd lors d'une analyse?

:) mfc



bienchur qu'on en perd du poid, ma cop a raison !
le poids des mots sans le choc des fautes oh !


Mer Déc 19, 2007 10:27 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Bonsoir Col chic

Si arrêter votre analyse c’est votre désir (comme dit Cb), je ne comprends pas pourquoi votre psychanalyste vous le déconseille ?

C’est différent de vous car je suis au début de mon analyse, mais de mon côté à plusieurs reprises et récemment, j’ai failli arrêter mon analyse, mais pas parce que mon analyse était terminée, mais à cause entre autres de trop d’angoisse et en sortant de chez elle je me sentais de plus en plus mal, mais je suis toujours revenue la voir.
Nous avons pu en discuter toutes les deux, et aujourd’hui de ce côté là ça va un peu mieux et après être aussi passée en face à face avec elle (j’étais sur le divan jusque là).
Et quand vous écrivez "on n'arrête pas une analyse comme ça", eh bien elle m’a dit la même chose, et aussi que je pouvais me mettre en danger.

Amitiés, Ingrid


Jeu Déc 20, 2007 12:25 am
Profil

Inscription: Lun Nov 19, 2007 2:06 pm
Messages: 71
Message 
grain de sable a écrit:
la der d'eau GM??? naméooo, tu m'f'ras pas avaler n'importe quoi!!
(ohhhh, pitin, je viens de dire encore un truc queue tu vas mâââle inter prêter, touaaa!! :wink: )


si j'osé ..bovins ou les zoo geai aime ?
pffff je préfère la mousse tache de bras seins quand il chante 'lacan né de jeanne' ça chatte touille 8)


Jeu Déc 20, 2007 1:17 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Nov 12, 2007 1:18 pm
Messages: 66
Message 
Ingrid a écrit:
Bonsoir Col chic

Si arrêter votre analyse c’est votre désir (comme dit Cb), je ne comprends pas pourquoi votre psychanalyste vous le déconseille ?

C’est différent de vous car je suis au début de mon analyse, mais de mon côté à plusieurs reprises et récemment, j’ai failli arrêter mon analyse, mais pas parce que mon analyse était terminée, mais à cause entre autres de trop d’angoisse et en sortant de chez elle je me sentais de plus en plus mal, mais je suis toujours revenue la voir.
Nous avons pu en discuter toutes les deux, et aujourd’hui de ce côté là ça va un peu mieux et après être aussi passée en face à face avec elle (j’étais sur le divan jusque là).
Et quand vous écrivez "on n'arrête pas une analyse comme ça", eh bien elle m’a dit la même chose, et aussi que je pouvais me mettre en danger.

Amitiés, Ingrid

Bonjour,

j'ai honte de déballer ça comme ça, mais comment me faire comprendre si je n'exprime pas ce qui me fait m'adresser à vous ici... mais depuis que j'ai arrêté de la voir 2 fois par semaine (une fois par mois, 2 fois si besoin) et bien d'un côté je passe des journées meilleures, avec moins d'angoisses, de craintes présentes à chaque coin d'instant, plus sereine.
D'un autre côté, quand il s'agit de dormir ça se gâte... j'ai des angoisses de mort terribles, avec emballement du rythme cardiaque... et réaction de sursaut dès que je commence à m'endormir.

Alors je cogite pas mal sur le schéma des temps de l'analyse... et me rends compte que peut-être j'ai fait ressortir le chouchou du symptôme (?).


Ven Déc 21, 2007 2:52 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message 
Faut pas confondre avec le Chouchou du Père Noël est une ordure ! :lol:


Ven Déc 21, 2007 9:25 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Déc 03, 2006 9:55 pm
Messages: 516
Localisation: Sartrouville (78)
Message 
Désolée Col chic, alors ne déballez pas.
Je dis ça parce que ça concerne votre analyse.
C’est valable pour moi aussi et ma psychanalyste m’a d’ailleurs déjà mise en garde à plusieurs reprises, mais malheureusement je le fais quand même.

Amitiés, Ingrid


Ven Déc 21, 2007 11:51 pm
Profil
Message 
Honte de dire que le chouchou du symptôme se manisfeste?Faites ce qui vous semble le meilleur pour vous Col chic et advienne que pourra.

<div><object width="420" height="331"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/x3lenc"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src="http://www.dailymotion.com/swf/x3lenc" type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="331" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br><b><a href="http://www.dailymotion.com/video/x3lenc_confidences-trop-intimes-bande-anno_shortfilms">Confidences trop intimes - bande annonce</a></b><br><i>envoy&eacute; par <a href="http://www.dailymotion.com/les-bandes-annonces">les-bandes-annonces</a></i></div>


Sam Déc 22, 2007 8:35 am

Inscription: Sam Nov 17, 2007 7:39 am
Messages: 157
Message 
bonjour !!! :)

Citation:
C’est valable pour moi aussi et ma psychanalyste m’a d’ailleurs déjà mise en garde à plusieurs reprises, mais malheureusement je le fais quand même.

ben, tu vois, Ingrid, moi, j'aurais tendance à dire que heureusement, tu le fais quand même :D

_________________
G D S


Dim Déc 23, 2007 8:45 am
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron