Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Juin 18, 2019 8:39 pm



Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 ADULTERES de NAOURI 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Re: ADULTERES de NAOURI
mfc a écrit:
avoutre, avoutro


Bon bah moi ça me fait penser à : À la bonne voutre ! :roll: Bon bah à demain hein !


Ven Juil 04, 2008 11:14 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: ADULTERES de NAOURI
mfc a écrit:
J'ai été chercher la definition du mot "adultère", j'ai trouvé ceci sur l'etymologie du mot :

Adultère est une formation récente faite sur le modèle d'adulterium, et comme s'il y avait un mot latin adulterius. La forme ancienne est avoutre ou aoutre ; provenç. adultre, avoutre, avoutro. En effet, le latin adulter ayant l'accent sur du, le mot français dut l'avoir sur la même syllabe : ce qui est dans avoutre, dans le provençal, dans l'italien et l'espagnol adultero.

Ce mot aoutre, me fait penser à autre que la mère, et en gardant le lien avec la pulsion sexuelle vers la mère, on peut très bien penser que l'adultère, le désir de l'autre est à l'inverse de ce que dit Naouri une recherche d'échapper à cette pulsion. La loi d'interdiction deviendrait alors paradoxalement une loi pour ramener toujours vers la mère, représentée par l'époux(se) légitime. Une loi pour maintenir symboliquement (?) l'inceste.
ça me parait tenir la route ce que je dit. J'ai l'impression que c'est du même ordre que la notion de patriotisme, comme si une loi sociale venait conforter la pulsion dirigée vers le premier objet d'amour pour garder une cohésion à la société.
Ce serait assez paradoxal : une société de type patriarcal se maintenant qu'en fixant des lois assurant le maintien du lien privilegié à la mère. Excusez moi, j'écris en réflechissant et finalement je ne trouve pas ça si paradoxal.

:) mfc


Absolument pas ! Je suis d'accord sur tout. Pour moi, il s'agit d'une transgression face aux lois que portent les mythes de l'hommoinzin et de la castratrice (système patriarcal)...

"Réguler", certes. Mais par qui vers qui ? Est-ce la pression sociale qui doit réguler la sexualité ? D'ailleurs, les interdits, ce n'est pas du tout la même chose que les règles... Les premiers sont symboliques (rapport signifiant aux mythes), les secondes sont rationnelles (règles sociales du "vivre ensemble")... Ca sent plus l'amalgame que l'"héroïsme", cette affaire là... Le "martyr" (posture névrotique extrême) plus que le sauveur de la morale... Je crois que le "combat" n'est pas le bon...


Sam Juil 05, 2008 1:01 am
Profil Site Internet

Inscription: Dim Juin 29, 2008 1:17 am
Messages: 6
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Il faudrait alors investir dans des recherches : y a-t-il un livre à ce sujet ?

J'ai trouvé du côté de l'adultère féminin un essai d'Annick Houel, 'L'adultère féminin et son roman". Elle voit dans le mari une figure du père et de la loi qui sert de "garde-fou" au débordement émotionnel de la relation adultérine plus passionnée. Dans la relation adultérine avec l'amant, une façon de revivre inconsciemment le lien idéal avec la mère des premières années. Elle base ses études sur l'explication de textes littéraires qui montrent la thématique de la recherche par la femme du maternel dans une liaison cachée mais elle n'a choisi que des textes de femmes ( George Sand, Simone de Beauvoir, Jeanne Bourin...) et je pense que l'on ne peut pas traiter de l'adultère en littérature sans parler de madame Bovary qui perd sa mère très tôt. Flaubert a eu le génie de cette consonance entre la mort d'Emma par l'amer arsenic et l'opéra auquel elle assiste : "Lucie de Lammermoor" ( de la mère morte qu'elle va finalement rejoindre après l'avoir cherchée en vain dans ses amants et dans la consommation ? ).
Ce que dit MFC est presque la thèse inverse de Naouri pour qui entrer dans la loi signifie une séparation d'avec la mère et la liaison illégitime, cachée, une régression vers elle.
A partir de l'étymologie aoutre, peut-on sauter à "autre que la mère" ? Pourquoi pas "autre que le père" ?
Pour Naouri qui s'est penché sur l'étymologie d'"adultère", le dictionnaire Ernout fait dériver adulterare de alterare dérivé de alter comparatif de alius "autre", donc : plus autre. L'autre rencontré dans l'adultère serait plus autre que l'autre du couple, il serait un espoir de renouveler l'expérience dont on espère un résultat avec "plus autre" que son conjoint. Le même dictionnaire signale qu'adulterare peut avoir été construit sur adalterare : altérer, falsifier, corrompre.
Naouri lui-même décompose adulterare en ad ulter errare : aller par erreur vers ce qui se trouve au-delà. Il voit aussi une proximité sémantique acvec adolesco, qui a fini de croitre mais qui rappelle "adolescent" et les sentiments de l'adolescence présents dans l'adultère : impatience, fébrilité, hésitation...ce qui lui fait conclure que dans l'adultère l'adulte erre. Adulte taire.
"Cela pourrait se traduire par un "Il va bien falloir qu'un jour ou l'autre, au lieu de le taire, j'en arrive à l'assumer, mon statut d'adulte !".

Qu'est-ce que c'est à votre avis le martyr posture névrotique extrême ? Et le bon combat ?
Etant donné ce qu'est devenu le lien social aujourd'hui je crois que Naouri mène le bon combat justement en nous rappelant que les interdits nous structurent et que c'est d'eux que vont découler les règles pour vivre ensemble.


Sam Juil 05, 2008 10:11 pm
Profil

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Corto a écrit:
Il faudrait alors investir dans des recherches : y a-t-il un livre à ce sujet ?

J'ai trouvé du côté de l'adultère féminin un essai d'Annick Houel, 'L'adultère féminin et son roman". Elle voit dans le mari une figure du père et de la loi qui sert de "garde-fou" au débordement émotionnel de la relation adultérine plus passionnée. Dans la relation adultérine avec l'amant, une façon de revivre inconsciemment le lien idéal avec la mère des premières années. Elle base ses études sur l'explication de textes littéraires qui montrent la thématique de la recherche par la femme du maternel dans une liaison cachée mais elle n'a choisi que des textes de femmes ( George Sand, Simone de Beauvoir, Jeanne Bourin...) et je pense que l'on ne peut pas traiter de l'adultère en littérature sans parler de madame Bovary qui perd sa mère très tôt. Flaubert a eu le génie de cette consonance entre la mort d'Emma par l'amer arsenic et l'opéra auquel elle assiste : "Lucie de Lammermoor" ( de la mère morte qu'elle va finalement rejoindre après l'avoir cherchée en vain dans ses amants et dans la consommation ? ).
Ce que dit MFC est presque la thèse inverse de Naouri pour qui entrer dans la loi signifie une séparation d'avec la mère et la liaison illégitime, cachée, une régression vers elle.
A partir de l'étymologie aoutre, peut-on sauter à "autre que la mère" ? Pourquoi pas "autre que le père" ?
Pour Naouri qui s'est penché sur l'étymologie d'"adultère", le dictionnaire Ernout fait dériver adulterare de alterare dérivé de alter comparatif de alius "autre", donc : plus autre. L'autre rencontré dans l'adultère serait plus autre que l'autre du couple, il serait un espoir de renouveler l'expérience dont on espère un résultat avec "plus autre" que son conjoint. Le même dictionnaire signale qu'adulterare peut avoir été construit sur adalterare : altérer, falsifier, corrompre.
Naouri lui-même décompose adulterare en ad ulter errare : aller par erreur vers ce qui se trouve au-delà. Il voit aussi une proximité sémantique acvec adolesco, qui a fini de croitre mais qui rappelle "adolescent" et les sentiments de l'adolescence présents dans l'adultère : impatience, fébrilité, hésitation...ce qui lui fait conclure que dans l'adultère l'adulte erre. Adulte taire.
"Cela pourrait se traduire par un "Il va bien falloir qu'un jour ou l'autre, au lieu de le taire, j'en arrive à l'assumer, mon statut d'adulte !".


Qu'est-ce que c'est à votre avis le martyr posture névrotique extrême ? Et le bon combat ?
Etant donné ce qu'est devenu le lien social aujourd'hui je crois que Naouri mène le bon combat justement en nous rappelant que les interdits nous structurent et que c'est d'eux que vont découler les règles pour vivre ensemble.


Ca c'est très intéressant ! Nous sommes bien loin de la mère ! (l'étymologie indique tout sauf la recherche de la loi) :wink:

A-t-on besoin de Naouri pour comprendre que les interdits nous structurent ? Surtout : pourquoi se faire le "chantre" d'une réduction -par un jugement aux présupposés bizarres- de l'adult'erre ? La posture-martyr, c'est un peu une soumission à l'Autre par dépit d'autres...


Lun Juil 07, 2008 4:26 pm
Profil Site Internet

Inscription: Dim Juin 29, 2008 1:17 am
Messages: 6
Message Re: ADULTERES de NAOURI
J'avoue ne pas très bien comprendre votre point de vue ni où vous voulez en venir.


Lun Juil 07, 2008 10:03 pm
Profil
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Image


Jeu Juil 10, 2008 7:38 pm
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Avr 27, 2008 6:54 pm
Messages: 148
Localisation: PARIS 17 ET LE HAVRE
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Après la venue de Benoit 16 en France ,

il me vient à nouveau la question de l'adultère...

vers quelle société française allons-nous ?

:?:

JYM

_________________
jean-yves


Mar Sep 16, 2008 11:02 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Jean-Yves Métayer a écrit:
vers quelle société française allons-nous ?


Ah ! Je vous le demande mon bon Monsieur ! :lol:


Mer Sep 17, 2008 9:12 am
Profil Site Internet
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Jean-Yves Métayer a écrit:

il me vient à nouveau la question de l'adultère...


JYM


http://fr.youtube.com/watch?v=jRKx33NOUb4


Mer Sep 17, 2008 9:29 am
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Nov 01, 2006 1:01 pm
Messages: 1115
Localisation: Paris
Message Re: ADULTERES de NAOURI
tootsie a écrit:
http://fr.youtube.com/watch?v=jRKx33NOUb4


J'adooooorrrrre ! Mon chanteur préféré dans les années 70 !… Euh… pt'êt' encore maintenant ! :oops: :lol:


Mer Sep 17, 2008 9:49 am
Profil Site Internet

Inscription: Ven Sep 21, 2007 8:08 pm
Messages: 672
Localisation: Marseille
Message Re: ADULTERES de NAOURI
Jean-Yves Métayer a écrit:
Après la venue de Benoit 16 en France ,

il me vient à nouveau la question de l'adultère...

vers quelle société française allons-nous ?
:?:

JYM


Les papes viennent toujours rendre une petite visite à leur fille ainée :)

http://fr.youtube.com/watch?v=OJdOYkJejjY&NR=1

:) mfc


Mer Sep 17, 2008 10:56 pm
Profil Site Internet

Inscription: Jeu Aoû 09, 2007 8:12 pm
Messages: 487
Localisation: 67610
Message Re: ADULTERES de NAOURI
mfc a écrit:
Jean-Yves Métayer a écrit:
Après la venue de Benoit 16 en France ,

il me vient à nouveau la question de l'adultère...

vers quelle société française allons-nous ?
:?:

JYM


Les papes viennent toujours rendre une petite visite à leur fille ainée :)

http://fr.youtube.com/watch?v=OJdOYkJejjY&NR=1

:) mfc


Le problème, c'est que France n'y croit pas une seule seconde... à sa déclaration.


Jeu Sep 18, 2008 3:44 pm
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron